Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 octobre 2008

Faut pas boire du whisky

Une solution simple à des problèmes compliqués.

 


30 octobre 2008

Pas de frisés pour la salade

bamboula.jpgA force d'entendre parler de diversité et de métissage, c'est plus fort que moi, je suis maintenant attentif à la couleur, chose que je ne regardais pas trop auparavant. Un bon Français est un bon Français, qu'il soit blanc ou noir (c'est un peu plus compliqué que ça mais résumons...) ! Il faudrait donc maintenant mettre un petit de chaque un peu partout faisant fi des compétences et des valeurs de chacun. Pourquoi pas après tout ? On ne choisit déjà pas le cacique des caciques sur ses compétences...

En regardant attentivement la télévision je me suis aperçu que Ségala et fils ne choisissaient que des blancs pour vendre leur camelote. Du blanc de blanc ! On se croirait à Cumières sur les coteaux champenois. Je ne dis pas que de temps en temps quelques Noirs ne se glissent pas dans le casting mais seulement pour vanter les mérites d'un café ou d'un chocolat en poudre, et puis c'est un Noir mythifié : rigolard et dansant.

Tout cela me laisse perplexe, j'ai bien quelques hypothèses pour expliquer ce phénomène.

1. Les hommes de couleur ne sont pas bons acteurs.

2. Ils ne sont pas la cible des publicitaires (étonnant car il y en a qui gagnent de l'argent).

3. Les publicitaires sont racistes.

4. Il serait dangereux d'associer la pureté de l'image d'un produit à quelqu'un qui ne soit pas Français de souche, autrement dit on veut bien qu'il y ait des députés noirs mais quand il y a du fric en jeu on met tous les atouts de notre côté.

Que fait la Halde ?

28 octobre 2008

Sans sabir avec Byrrh

byrrh.jpg"au coeur du pacte républicain"  Voilà une formule qu'elle est belle ! Le hic c'est qu'on ne comprend pas très bien cette expression. Elle sous-entendrait qu'il y a un papier quelque part qui définit les rapports entre bidulle et machin dans le cadre de la République. J'ai eu beau chercher, je n'ai pas trouvé, pourtant je l'aurais bien signé ce papelard. Il est peut-être là le deuxième hic,et le hic devient presque un hoquet, nous sommes inclus dans une sorte de projet vague et indéfini, pour lequel on ne nous a jamais rien demandé, dont personne ne sait plus vraiment de quoi il s'agit et qui par conséquent n'est plus respecté. En gros nous sommes face à un problème (un vrai, de mathématiques) dont on ne connait ni les hypothèses, ni la manière de le résoudre, ni le résultat à atteindre. Néanmoins cette expression de "pacte républicain" a, comme on dit, fait florès puis engendré des "rendez-vous citoyen", des "pacte de la citoyenneté" etc. On peut ensuite composer à loisir un sabir "citoyen" (on disait civique avant), une floppée de mots que les apparatchiks écouteront doctement en ayant une pensée émue pour les pères de la république (Gambetta, Ferry, Jaurès, toutes les stars de l'émail suspendu) alors qu'il y a encore fort heureusement des braves qui se tapent les cuisses en écoutant ces salades.

 

27 octobre 2008

Question

fallet.jpgUn petit concours pour bien commencer la semaine.

Qu'a répondu René Fallet à un journaliste dégoulinant de prétention et de bons sentiments lui posant la question suivante du questionnaire de Proust ?

Quelle est votre occupation préférée ?

 

Toute mon estime à qui trouvera la réponse !

25 octobre 2008

Outinegue

Le 20 novembre Paul Debedeux, troisième personne du singulier, fera son outinegue. Ah ah, ça va swinguer ! Chénas si tu m'entend, les mouettes n'auront plus pied, les mouches subiront le flux et le reflux. Sed lex, sed lex mais duralex numéro 32 !

 

24 octobre 2008

Lumière !

ampoule.jpgPremière mesure du "Grenelle de l'environnement" qui va toucher le citoyen-consommateur : le remplacement des ampoules à incandescence normales par des ampoules à basse-tension. Il parait que c'est bien pour l'environnement et qu'en plus on fera des économies.

Démonstration.
Pour l'écologie on s'en fout un peu car si le fait de changer d'ampoule faisait grossir la calotte polaire ça se saurait. Pour l'économie (au sens utilisé sous l'occup') si l'on considère qu'une ampoule actuelle coute 1 euro et dure 1 an et que les futures ampoules obligatoires coutent 5 euros et durent 6 ans (données France Info confirmées par Europe1, RTL, 20 minutes et Libération) cela fait une royale économie de 1 euro en 6 ans par ampoule soit environ 3,20 euros par an pour un foyer disposant de 20 ampoules. De quoi rendre du "pouvoir d'achat" aux Français...
En plus de me donner un sujet tout trouvé pour une future note C'était mieux avant, cette mesure impose aux réactionnaires de se manifester en faisant un stock d'ampoules à incandescence pour les 50 prochaines années. Que ce sera beau dans 20 ans de sortir d'une boîte défraichie une ampoule à baïonnette de 75 Watt !

 

22 octobre 2008

C'était mieux avant (III)

molette.JPGA l'heure de la convergence, de la haute technologie ou du numérique à tout va, il convient de s'arrêter un peu pour souffler et parler de qualité. Je ne veux pas parler de la qualité façon "service qualité" d'une entreprise, qui ne fait que vérifier si la merde qu'elle produit est conforme à la merde commandée par son client, mais de la vraie qualité, la bonne qualité. Dans notre besoin de rendre les objets toujours plus facile d'utilisation nous avons créer le bouton. Partout il faut des boutons pour commander une action c'est le grand drame de l'électronique numérique, c'est oui ou c'est non, pas de moderato possible. Autrefois sur les postes de radio il y avait une molette pour choisir sa fréquence. Avec l'habitude la précision devenait extrême et il était possible de balayer toute une plage de fréquences en un temps record ou d'aller d'une fréquence à une autre en moins de temps qu'il n'en faut pour le lire. C'était trop bien, il a fallu que les industriels nous change ça (sous la pression des consommateurs j'imagine, ils aiment bien les boutons ceux-là). Résultat il faut trouver les bons boutons pour régler le biniou en espérant que le système RDS ou AirBag ne nous renvoie pas d'autorité vers une station pravdaïenne. Perte de temps (ce n'est pas le plus grave, on en a !) et perte de précision car elle n'est que de +/- 0.05 MHz alors que notre molette nous accordait une précision au moins dix fois supérieure grâce à la sensibilité humaine de nos doigts. Vous avez maintenant compris la pertinence du titre de cet article. Sans vous parler du plaisir qu'il y avait à essayer de régler une radio pour obtenir une réception optimale en jouant sur la molette et l'orientation de l'antenne.

Inutile de vous dire que j'ai choisi mon camp, je suis de la molette !

15 octobre 2008

A couper le sifflet

france-tunisie.jpgA propos du match d'hier soir contre la Tunisie. Il y avait ce matin sur le quai du métro un gugusse qui agitait fièrement un drapeau français sous les yeux des quidam ahuris (ou des ahuris tout simplement). Il a même toisé du regard deux Magrhébins qui se trouvaient là avec un petit sourire de supériorité. C'était visiblement son 12 juillet 1998 à lui. Vue la configuration des évènements il a dû oublier la fermeture de l'établissement dans lequel il fêtait la victoire (car la France a écrabouillé la Tunisie). Toujours est-il qu'en ce jour il devait être le seul à ne retenir que la victoire sur l'équipe des Tunisiens. Imbécile heureux mais heureux. Fier de son drapeau, de ses trois couleurs et de son hymne qui, bien que sortis du sang de la Bastille, furent nos étendards à Verdun ou à Vimy.
Las, comme cet homme simplet, il n'y a plus que des marginaux à honorer la France, les autres sont indifférents ou chargés de haine.

 

Comment parler aux dames (2)

Après la douceur, la fermeté...

 

 

14 octobre 2008

Comment parler aux dames

Paul Debedeux s'est marié.

Voici une bonne recette pour y arriver.