Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 novembre 2008

La denrée

jambonneau.jpgCe matin au réveil j'entends mon radio-robot qui me raconte des histoires. A demi-réveillé j'entends parler de Bombé, que ça pète de partout, qu'il arrive des gens qui viennent d'on ne sait où. En deux secondes ça fait tilt ! Il doit y avoir ce soir une rediffusion de la Soupe aux Choux. Dommage, je ne pourrai pas la regarder néanmoins je serai là-bas, je veux dire dans le Bourbonnais, non loin de Jaligny-sur-Besbre ou de Vichy. Il y a au moins un litre de perniflard qui ne fera pas le voyage retour ainsi qu'un jambonneau et un saucisson à l'ail (pendus à l'heure qu'il est à la fenêtre de mon bureau, c'est à dire à l'aplomb de la terrasse du PDG de la Bang-Bang aéronautique). Ma valise aura perdu la moitié de son poids.

27 novembre 2008

Devoir de mémoire

J'ai reçu un SPAM dans ma boîte mail. C'est agréable et réconfortant de recevoir ce genre de mail. Se faire doubler sur sa droite, ce n'est pas si souvent.

Si vous êtes à la recherche d'une petite célébrité et que vous voulez voir votre trombine sur tous les blogs d'ultra-gauche c'est le meilleur endroit pour s'afficher.

 

------------------------------------------

La Messe en l'honneur de José Antonio Primo de Rivera et du Générallissime Franco sera célébrée le samedi 29 Novembre à 19Heures 30

Eglise Saint-Nicolas du Chardonnet, rue des Bernardins, 75005 Paris
métro Maubert-Mutualité

Cette messe sera dite en fidélité à José Antonio Primo de Rivera, Chef national de la "Falange Espanola de la JONS", assassiné en Alicante, le 20 novembre 1936.


26 novembre 2008

Fromage qui pue

portrait.2.jpgNotre ami Fromage+ qui passe pour un réactionnaire bon teint est en fait le poisson pilote du Parti Socialiste. Qu'il se dénonce enfin ! Comment expliquer que le fromage de Hollande cède sa place de premier secrétaire à la citoyenne Aubry ? On passe d'une pâte dure à une pâte molle. Le seul hic avec la dame Aubry, la maire de Lille, c'est qu'on ne sait de quel brie il s'agit. Melun, Nangis, Fouju, Coulommiers, Fontainebleau ? Assurément ce sera du Meaux ! On nage en plein dans la moisissure il parait donc évident que Fromage+ est à la tête d'une officine qui détient au moins 130 voix au PS et qui fait la pluie et le beau temps dans un parti qui est amené à diriger un pays de plus de 60 millions de personnes.

Dénonce-toi (s)aligot !

 

PS : A noter que le congrès des fromages s'est achevé le jour du Beaujolais nouveau.

C'était mieux avant (IV)

telephone.jpgOn est souvent dérangé dans le métro par des gens qui répondent au téléphone. Ca commence par "Allo Philippe !". Au ton de la voix on comprend bien qu'il s'agit du prénom de celui qui appelle. Pourquoi ce retournement de situation ? Peut-être tout simplement par ce que celui qui répond ne peut pas s'empêcher de montrer qu'il dispose de la toute puissante option "Affichage du numéro appelant". Si l'on est dans le wagon de celui qui répond on trouve déjà cette façon de faire un peu énervante mais elle l'est encore plus si on est précisément celui qui appelle. Quand j'appelle Pierre je ne suis pas totalement sûr de tomber sur lui en revanche je suis absolument convaincu de m'appeler Philippe...
En plus d'être complètement stupide cette façon de faire révèle que la personne, lorsqu'elle a un coup d'avance (savoir qui appelle), le dévoile d'emblée. Pas très malin. On regrette les "Allo j'écoute" sur un ton froid ou les "Allo, qui est à l'appareil ?" sur un ton méfiant. Celui qui appelait avait au moins le privilège de voir changer le ton de la voix si en se présentant il faisait plaisir à son interlocuteur. Une vraie surprise créée par la magie du téléphone, appareil qui permet de parler à une personne que l'on ne voit pas. Maintenant que l'on peut connaître le numéro appelant (ce qui peut se révéler utile et salvateur parfois) la magie est brisée alors il faut la feindre et conserver le "Allo, qui est à l'appareil ?".

 

20 novembre 2008

Monsieur Paul

Le-beaujolais.jpgPaul Debedeux est un héros de roman. Un vrai personnage de littérature, créé par René Fallet dans Le Beaujolais nouveau est arrivé. Quel plus beau jour qu'aujourd'hui pour faire cette révélation ! A ceux qui ne connaissent pas René Fallet - ces gens existent-ils vraiment ? - laissez-moi le présenter en deux mots. Je ne devrais pas commencer par cela néanmoins vous allez très vite situer. Son roman le plus connu est "La soupe aux choux", adapté de façon magistrale à la télévision. Qui méprise ce film et ce roman ne sera jamais sensible à la poésie. La poésie et l'humanité dans leur plus grande nudité sont les traits caractéristiques de l'œuvre de René Fallet irriguée par deux veines.
La veine "pinard", une série de romans plutôt masculins dédiés à l'amitié sur fond de boissons produites sur un territoire au nord-est de Lyon.
Et la veine "whisky" qui met en scène des hommes et des femmes qui essaient de trouver l'amour dans notre monde dit moderne. La plupart de ses romans sont des perles. En ce jour de sortie officielle du Beaujolais nouveau je ne saurais que vous conseiller de lire Le Beaujolais nouveau est arrivé. Vous y découvririez le personnage de Paul Debedeux aux prises avec sa femme, sa secrétaire, sa DS, son boulot à la Bang Bang aéronautique puis avec le beaujolais, le château Margaut, le Nuits-Saint-Georges etc. Dans la veine whisky lisez "L'amour baroque". Flaubert n'a qu'à aller se rhabiller et bruler son Education sentimentale. Je n'en dis pas plus, je ne cherche pas à convaincre car je n'ai pas les mots pour cela.

Je vois déjà les ceuces qui trouvent vulgaire le film dont j'ai parlé parce que le Glaude pète. C'est sûr péter dans le bus c'est vulgaire, c'est un petit plaisir égoïste qui dérange tout le monde. Mais si vous avez déjà partagé entre amis la soupe aux choux au fin fond du Bourbonnais dans une maison privée de toutes les commodités modernes vous saurez alors que même en bonne société certaines effusions sont pleines de sens et d'évocation. Qu'un clair de lune vaut plus que bien des discours, qu'un litre de Beaujolais (par personne !) réchauffe autant l'âme que le cœur. Qu'un pet est une marque de bonheur, de partage et de confiance que l'on fait partager. N'est-ce pas avec les gens qu'on aime le plus qu'on se permet de telles démonstrations ?

 

19 novembre 2008

Fromage++

portrait.2.jpgEn l'honneur d'un blogueur pour qui le fromage ne se mange pas à 0%. En l'honneur de ces milliers de fromages frais qui vont faire les frais de l'arrivée dans deux jours du Beaujolais nouveau.

 


 

18 novembre 2008

Sur le racisme

images10.jpgA mon sens il y a deux types de manifestation du racisme. Se croire supérieur parce sa civilisation (ou sa race) a prouvé son génie au fil du temps. Ou tout simplement détester l'autre parce qu'il est différent et qu'on préfère rester entre soi. La dénonciation du racisme des années 80 sous-entendait, pour faire simple, que le Blanc était raciste parce qu'il supposait que le Noir lui était inférieur. Mais dans le même temps les antiracistes soutenaient que les Noirs ne pouvaient pas être racistes. De là à penser que les antiracistes ne voyaient le racisme qu'à travers le prisme de la supériorité des races il n'y a qu'un pas. De là à conclure que ces DésireuxdHarlem admettaient inconsciemment l'infériorité des Noirs...

 

15 novembre 2008

Marchandising

Pour diffuser la bonne chanson française...

Idéal pour un samedi matin pendant que madame s'adonne à des occupations ammoniaquées.

 







14 novembre 2008

Ave Ludovicus

bisounours.jpgLouis Chouettes-Airs est un homme qui à l'orée de la soixantaine se sent bien dans ses baskets. D'aucuns, des mauvaises langues, diront qu'il est droit dans ses bottes. C'est exagéré. Il y a longtemps que la botte, ou plus exactement la bottine, n'est plus à la mode. On la voyait de temps en temps l'hiver, elle réchauffait l'homme grâce à sa vraie peau de mouton retournée. C'est de l'histoire ancienne et ça, le Louis, ce n'est pas son dada. Il y a un quart de siècle, pas encore homme mûr accompli, il traînait ses guêtres dans les ministères, calé aux pieds des ministres et même du premier ministre Fabius Cunctator. Il apprit beaucoup à son contact notamment dans l'art de faire couler le sang et de le récupérer quelle que soit son AOC. Il en a gardé quelques remords et, à l'instar de Saint Augustin, il voulut se racheter en déversant sur le monde tout le bien qu'il est capable de lui apporter.
Alors Jacques Chirac est arrivé au pouvoir (en réalité 7 ans après JC), il a confié une haute mission à notre bon Louis. Il lui a dit qu'il fallait que désormais tout les écrits s'accomplissent. Docteur comprit le message : écrire des lois ou des directives et les appliquer à tous pour leur plus grand bien. Docteur est le surnom de Louis Chouettes-Aires car il y eut dans le passé un docteur Chouettes-Aires. Les mauvaises langues, encore elles, prétendent que c'est en référence à un certain Docteur G., obscur thérapeute qui sévit dans les arcanes d'un pouvoir politique très largement contesté depuis sa chute au milieu des années 40. Ainsi notre "Docteur" Louis, avec son teint frais et ses joues roses, règne aujourd'hui sur une haute autorité. La Halde. On sent bien la volonté des créateurs de vouloir imiter le "Halte", formule préférée des hommes qui portent une casquette près des barrières ou des barbelés.
Tous les matins il se rend à son bureau de la rue Lauriston accompagné de Loubianka, un chien de berger de couleur noir. S'il avait pris un berger blanc cela aurait pu contrarier son message universel de diversité et de mélange des cultures et en plus on se serait moqué de lui à l'heure de l'apéro. Louis est un roi mais pas pour autant un despote, il est éclairé, en basse tension, pour se conformer aux directives de Borloo (avec deux "o" comme dans Waterloo). En basse tension, et sans beaucoup de résistance non plus, il fait l'unanimité. C'est un régal pour lui de travailler dans ces conditions, la démocratie est enfin arrivée à un âge de maturité car les citoyens semblent tous d'accord avec lui. Néanmoins il reste encore pas mal de pain sur la planche. Il en est là notre Chouettes-Airs aujourd'hui, faire avancer les choses en balayant toutes les idées d'un autre âge.

 

13 novembre 2008

Conforme à la loi

Christian Vanneste s'est vu rétabli dans son honneur par la Cour de cassation. Il aurait soit-disant tenu des propos homophobes. "Soit-disant" est même trop fort car ces propos n'ont pas été jugé homophobes par cette cour de justice. Ainsi donc il est permis de dire à propos de l'homosexualité :

 

Si on la poussait à l’universel, ce serait dangereux pour l’humanité.

Si on la poussait à l’universel, ce serait dangereux pour l’humanité.

Si on la poussait à l’universel, ce serait dangereux pour l’humanité.

Si on la poussait à l’universel, ce serait dangereux pour l’humanité.

Si on la poussait à l’universel, ce serait dangereux pour l’humanité.

Si on la poussait à l’universel, ce serait dangereux pour l’humanité.

Si on la poussait à l’universel, ce serait dangereux pour l’humanité.

Si on la poussait à l’universel, ce serait dangereux pour l’humanité.

Si on la poussait à l’universel, ce serait dangereux pour l’humanité.

Si on la poussait à l’universel, ce serait dangereux pour l’humanité.

Si on la poussait à l’universel, ce serait dangereux pour l’humanité.

Si on la poussait à l’universel, ce serait dangereux pour l’humanité.

Si on la poussait à l’universel, ce (...)