Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 octobre 2009

Une fillette !

"C'était le premier jour de mes vacances, la patronne attendait avec angoisse mon choix. Je sentais bien qu'elle voulait que je participe à l'orgie mais je n'en avais cure. Je savais parfaitement que j'allais profiter d'un fruit défendu et que je ne faisais que soutenir des méthodes d'exploitation dignes d'un autre siècle. Mon choix se porta sur une fillette. Bien qu'elle fut bien jeune, et entre 12 et 13 me dit la patronne, elle était bien bonne, une bonne chénas ! Dire qu'il y a des gogos qui partent en Thaïlande faire je ne sais quoi pendant leurs vacances... On est quand même bien à Tournus à l'entrée des monts du Beaujolais ! (...)"

Extrait des Mémoires de boire, roman autobiographique de Paul Debedeux (cherche éditeur)

 

Commentaires

je note qu'il n'y a aucun fait

Écrit par : Paul-Emic | 09 octobre 2009

j'ai quand même torché une fillette, c'est un fait ça !

Écrit par : Paul | 09 octobre 2009

c'est livresque et ma foi, bien écrit, mais je ne vois aucun fait à part, mais qui s'en soucie, l'absence d'avertissement d'en user avec modération.
Mais une absence n'est pas un fait par définition.
Personne n'a relevé de plainte du zinc ou du verre ni même de la fillette outrageusement vidée.
Vous êtes innocent mon cher, que vous le vouliez ou non, c'est ainsi.

Écrit par : Paul-Emic | 09 octobre 2009

Moi qui ai toujours rêvé d'être ministre... Vous dites que je ne suis coupable de rien. Je ne serais pas dans le camp dans des moralos-transgresseurs ?

Écrit par : Paul | 09 octobre 2009

Il semblerait, contre toute attente, que cela n'empêche pas d'être ministre

Écrit par : Paul-Emic | 09 octobre 2009

Me voilà rassuré. Je vais pouvoir avouer tout mon passé. Vous y apprendrez que je n'ai pas torché que des fillettes mais aussi des barons et des dames jeanne.

Écrit par : Paul | 09 octobre 2009

Il en rajoute le bougre ... mais nous sortons de la zone litigieuse : par leur nom je devine qu'il s'agissait de contenants adultes et consentants. En plus vous pratiquez dans le multigenre ce qui, par les temps qui courent, est de bon aloi .

Écrit par : Paul-Emic | 09 octobre 2009

N'y aurait-il pas aussi un Jéroboam parmi vos victimes?

Écrit par : NAIF | 09 octobre 2009

Je dois le confesser je pratique dans le multigenre. Mais jamais, non jamais, je n'ai fait de mal à un Jéroboam. Pas de ça chez nous ! Dieu m'en préserve. Peut-être un petit Salmanazar, à la rigueur...

Écrit par : Paul | 09 octobre 2009

Un rude parcours. Jonché de cadavres et pas de poursuites, mais dans quel monde vivons-nous ?

Écrit par : Coach Berny | 10 octobre 2009

J'ai passé une année de ma folle jeunesse dans une ville de Saône-et-Loire que je ne nommerai pas. Pas très argenté à l'époque, j'ai néanmoins torché quelques délicieuses fillettes à cette époque... aussi attirantes que les belles Morvandielles !

Écrit par : Toto | 20 octobre 2009

j'ai bien connu Autun dans ma lointaine jeunesse

Écrit par : Paul-Emic | 20 octobre 2009

C'est bon ça la Morvandielle. Résiste très bien au froid et aux corvées de plein air.
Pourquoi ne pas vanter les belles villes et beaux villages de la Saône-et-Loire ? Givry, Cluny, Saint Marc de Vaux, Jambles, Mâcon, Mercurey...

Écrit par : Paul | 20 octobre 2009

Les commentaires sont fermés.