Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 mai 2011

Bingo des familles

Un article de La Dépêche nous apprend une bien triste histoire des temps modernes. C'est l'histoire d'une trentaine de gendarme qui font une descente dans une salle municipale où se déroulait bien paisiblement une loterie municipale façon filet garni ou poste de radio à gagner. Quelle bande de délinquants a déjà eu le privilège de mobiliser autant de forces de l'ordre ? Je n'ai pas le souvenir que les banques qui ont escroqué des milliards aient eu la visite d'autant de policiers. Combien de milliards transitaient par le bingo de cette commune rurale du Gers ? L'enquête nous le dira, mais au risque d'entraver le cour de la justice j'ai idée que le délit ne doit pas porter sur plus de quelques centaines d'euros.

J'ai bien ma petite idée sur ce que la société reproche à cette association organisatrice de bingo. En effet ces associations sont autorisées dans la mesure où elles participent à des œuvres de bienfaisance, elles ne doivent pas avoir de but lucratif en somme. C'est là que la morale de notre époque intervient. Pour être "caritatif" et être un "gentil" conforme à la loi il faut envoyer de l'argent aux affamés du Bengale ou aux culs-de-jatte du Tonkin, or c'est précisément ce que ne faisait pas cette association. Nos passionnés du bingo avaient une conception de l'aide sociale tout autre, plutôt centrée sur les "activités du vivrensemble" le samedi soir à l'intérieur du canton. L'argent récolté était destiné à financer les retours à domicile en fin de soirée pour les convives beaucoup trop joyeux pour se confronter à la tristesse implacable des panneaux de circulation. En somme ces bingos permettaient de tirer au sort, et de financer, ceux qui devraient conduire les autres les soirs de beuverie. Un beau pied de nez au fisc pour continuer de vivre... selon la tradition. Mais voilà, ce mode de vie ne semble plus plaire aux autorités modernes.

30 mai 2011

Inégalités protectrices

Rue89 propose une carte d'Europe de la protection de la population dite LGBT (lesbienns, gays, bi et trans). Une étude que l'on ne peut pas taxée d'avoir été commanditée par l'Action française mais qui confirme l'idée de Maurras selon laquelle la monarchie est le système le plus à même de protéger les minorités. Voici donc le classement des pays les plus tolérants :

 

1.Royaume-Uni  (Monarchie)
2.Suède  (Monarchie)
2.Espagne  (Monarchie)
4.Norvège  (Monarchie)
5.Allemagne
5.Belgique  (Monarchie)
5.Pays-Bas  (Monarchie)
5.Portugal 

 

Durex sed Rex !

27 mai 2011

L'antiracisme est nauséabond

Depuis quelques jours une bande d'hurluberlus s'est mis en tête de dénoncer les contrôles dit au faciès. Qu'est-il reproché à ces policiers qui auraient des velléités de s'attarder plus souvent sur les papiers des chances pour la France ? La réponse est dans la question, on leur reproche de ne pas contrôler tout un chacun dans le plus grand des hasards. En gros ce sont toujours les mêmes qui trinquent car ces "salauds de flics" se fieraient à la couleur de leur clientèle, et ça c'est mal.

La question que je me pose toujours dans toutes ces histoires de racisme ou de faciès c'est : comment ces délateurs font-ils pour se rendre compte que d'autres personnes tiendraient compte de la couleur ou de l'origine ethnique ? Comment faire la distinction entre un Noir et un Blanc quand on se prétend soi-même anti-raciste ? C'est là que je ne comprends plus rien à cette logique. Les anti-racistes seraient-ils les premiers à mettre les gens dans des cases de couleur et d'origine au mépris de la loi ? Ne seraient-ils les plus gros racistes en France ?

24 mai 2011

Présumés cons

Depuis quelques jours on parle de présomption d'innocence, les élus prennent, pour des raisons qui leur sont propres, un malin plaisir à respecter la loi. Pour une fois, on ne va pas le leur reprocher même si cette loi est pour le coup bien inutile et stupide. Dans le cas de DSK, en effet, on devrait savoir que la loi française ne s'applique pas à New York, et se demander à quoi bon parler d'innocence dans le cas d'un type qui est reclus dans un appartement, filmé, braceletté et gardé par des soldats en arme.

La conséquence de cette loi de vierge effarouchée est une utilisation quelque peu erronée du terme "présumé". Si dans le cas de la présomption d'innocence on peut parler d'un "présumé innocent" à ce moment-là on ne doit pas dire "présumé coupable". Effectivement la présomption signifie qu'on est truc à moins que l'on prouve le contraire. Si ça marche donc dans le cas de l'innocence ça ne marche pas dans le cas de la culpabilité car dans le cas d'un raisonnement présumé logique et rationnel on ne peut pas être à la fois coupable et innocent. Alors toute personne qui utilise l'expression "présumé coupable" dans le cas de Strauss-Kahn est, soit présumée hors la loi, soit présumée hostile à ce mauvais bougre, soit présumée con-con. On retiendra par défaut la dernière hypothèse.

23 mai 2011

Travers de gôche, travers de porc

Quand on écoute Béachelle on comprend certaines choses sur l'homme de gôche. Merci DSK pour ce que tu as fait on progresse dans la compréhension de ce peuple si particulier. En effet le camarade Lévy livre à la fin le fond de sa pensée quant à la possible culpabilité du gras Dominique. Le raisonnement est simple.

Je suis ami avec lui depuis 25 ans. Je suis de gôche et porteur du plus bel humanisme qui soit. Mon ami est donc comme moi sinon il ne serait pas mon ami. Donc mon ami est innocent des faits qui lui sont reprochés (viol, sodomie, séquestration, j'en passe et des meilleurs).

C'est tout simplement un rapport à soi, l'amour propre trompé et trahi. Ces gens sont tellement purs et sûrs de leur ego qu'ils ne peuvent s'acoquiner qu'avec leurs semblables. Si l'un d'eux est mis en cause ils ne peuvent pas y croire car ils se remettraient eux-mêmes en cause. Ainsi ils vont le défendre jusqu'au ridicule. Il y a fort à parier que si la culpabilité est établie alors ils ne le connaitront plus. Ce serait trop dur de survivre en ayant un ami pareil.

Dans le même esprit on comprend dès lors pourquoi les gens de gôche ne veulent pas d'amis de droite, ils ne veulent que des gens comme eux qui leur renvoient leur propre image de sainteté. Quelqu'un qui est différent pourrait les atteindre en cas de coup dur et leur faire sentir la culpabilité.

Ces gens qui prônent la solidarité ne savent pas ce qu'est l'amitié, ces gens qui se gargarisent de vivre-ensemble ne sont que vivre-entre-nous, ces gens sont le terreau du totalitarisme qu'ils rêvent à nouveau de choyer dans leur perpétuelle recherche de l'homme nouveau (l'homme comme eux) si différent de l'homme réel.

21 mai 2011

Au diable les Kevin

Il y a des prénoms qui semblaient destinés à tout jamais aux poubelles de l'histoire, à ne plus figurer que sur les calendriers à la lecture desquels on ne pouvait s'empêcher d'avoir un rire goguenard. Je pense aux Robert, Bernard, Simone, Gisèle bientôt rejoints par les Michel, Sylvie, Nadine ou Patrick.

Marion Cotillard et Guillaume Canet ont eu la bienheureuse idée d'appeler leur fils, non pas Lou-Amadou, mais MARCEL. Longue vie à ce petit Marcel qui ouvre la voix à d'autres petits Georges, Albert ou Maurice.

20 mai 2011

DSK dans le who's who

dsk,matricule,sodomite,prison,viol(Cliquer pour agrandir ou aller ici pour vérifier)

Nom : DSK

Poids : 91 kilos

Taille : 1,72 m

Matricule : 09132366L

Charge retenue : sodomie

Non précisé : ex futur candidat du parti socialiste français à l'élection présidentielle.

Dernière phrase connue dans le monde libre : "Quel beau cul !..." (Source Le Point/Giesbert dit le point G)

Vous pouvez faire un don si vous le souhaitez et si vous pensez qu'il en aura besoin pour se défendre contre le complot (dont on ne peut pas dire qu'il soit judéo-maçonnique...) ourdi contre lui.


Dupont-Lajoie

dsk,viol,dupont-lajoie,le monde,hefez,psyD'après un sondage seulement 32% des Français pensent que DSK n'a pas été victime d'un complot. A l'heure actuelle c'est pourtant la seule position qu'un "honnête homme" puisse adopter. Devant l'absence d'éléments (comme diraient les défenseurs acharnés de DSK) le prouvant on ne peut pas soutenir qu'il s'agit d'un complot à moins d'être à demi-fou. 68% des Français sont donc atteints partiellement ou totalement du cerveau, ce qui, vous le remarquerez, ne présume en rien de leur droit à voter.

 

C'est dans ces moments-là qu'on s'aperçoit que nous sommes entourés de fous, de tarés, de gens qui sont pilotés par une doctrine ou des schémas de pensée hors de toute conscience du réel. Lisez par exemple cet article hallucinant d'un psy-mes-fesses publié sur L'Immonde. Voilà comment ça commence : "Meurtre ou suicide ? L'avenir nous dira si Dominique Strauss-Kahn est victime d'une sordide machination, meurtre symbolique d'un homme au faîte de sa gloire, ou s'il vient de mettre en scène, sous nos yeux ébahis, le spectacle de son autodestruction." En gros il n'y a de choix qu'entre la machination ou l'acte volontaire dans une perspective d'auto-destruction donc de rédemption (c'écrit à la fin de l'article !). Exit la possibilité que cet homme soit un gros pervers à l'instar d'un simple Dupont-Lajoie. Trop intelligent pour ça Madame Michu, pensez-vous, il est de la haute, il ne peut pas avoir fait ça, c'est un socialiste en plus, un homme de gôche !... Quel haine du peuple ! Quel mépris pour le genre humain, pour le réel. La voilà la vraie bête immonde, la gauche, celle de l'idéologie, de la vie des idées, de la morale.*

 

 

 

* Cet article aurait été écrit en 1934, il y aurait 2 lignes de plus...

 

19 mai 2011

Cannes fait son cinéma

Lars von Trier aurait dit :

« Je pense que je comprends l'homme. On ne peut pas dire que ce soit quelqu'un de bien mais je comprends beaucoup de choses à son sujet et j'ai un peu de sympathie mais enfin, je ne suis ni pour la Deuxième Guerre mondiale ni contre les juifs. (...) Ok, je suis communiste.»

Avec une pareille déclaration à propos de Staline gageons qu'il ne sera pas loin de la palme d'or, ou qu'il aura tout au moins les faveurs de la presse.

Management moderne

A la Bang Bang aéronautique (NDLR : employeur de Paul Debedeux) ça ne va pas trop fort. Les résultats ne sont pas fameux, comme ils ne diront jamais sur les plaquettes annuelles destinées aux actionnaires (on parlera plutôt de consolidation ou de redéploiement). Les causes de cette déroute sont multiples mais dues en partie à une gestion que nous qualifierons de financière à la feuille excel. Pour illustrer ce propos je vous livre grosso-modo la teneur d'une conversation par laquelle on justifie le nombre de licenciés dans le service.

- Nadine !

- Oui monsieur.

- Nous dépensons trop d'argent. Il faut économiser 18 millions d'euros dans le service, on va donc licencier 300 personnes.

- Mais nous ne sommes que 200 !...