Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29 décembre 2012

Des révisionistes

Je vous livre une histoire vraie qui s'est déroulée dans un petit magasin de bricolage de banlieue. Les quatre personnages sont le vendeur tunisien, son collègue, une cliente tunisienne et moi qui n'interviendrai que par la pensée.


Vendeur - Carthage ? Tu connais pas Carthage ?
Cliente - Non, je connais pas.
Vendeur - Comment il s'appelait ?... Hannibal ! Vous n'avez pas appris ça en Histoire ?
Cliente - Non, vous savez moi l'Histoire de France...
Vendeur - Il y a un minimum quand même !
Collègue - Bah, t'as l'air calé en Histoire toi ?
Vendeur - Non, c'est la base quand même ! Vous savez où les Arabes ont été arrêtés en 404 ?
Moi - (En 404 ? A la porte d'Orléans ! Le gros sac bleu est tombé du toit...)
Cliente - J'en sais rien moi.
Vendeur - A Poitiers !
Collègue - Bah, t'as l'air calé en Histoire toi ? Je savais pas...
Vendeur - Non mais c'est la base quand même !



24 décembre 2012

Joyeux Noël

Pour ceux qui ne sont pas catholiques : "joyeux aïd el ranouka" ou "joyeux nivose".


21 décembre 2012

Bergé-Séguéla

Si à 50 ans on n'a pas loué son ventre c'est qu'on a raté sa vie.



Louez votre ventre contre une Rolex !



20 décembre 2012

Sur Mediavox (4)

C'était aujourd'hui ma quatrième contribution.

 

Les temps ont vraiment changé avec ce nouveau gouvernement. L'insulte est moins agressive, plus décontractée et n'oppose pas les Français les uns aux autres. Ce n’est pas un hasard, il faut savoir s’y prendre. Sarkozy aurait dû comprendre cet adage si bien appliqué par tous les pouvoirs de gauche (criminels ou non) "pour tuer ton chien, dis qu'il a la rage". En effet Depardieu a d'abord été traîné comme il faut dans la boue avant qu'on lui porte le coup de grâce par le 1er ministre en personne, d'un "minable" qui ne se voulait pas attentatoire à la personne. Comme si Gauche de combat n'allait pas le prendre pour lui si je traitais son article de minable - ce qui n’est pas le cas, il me parait seulement inintéressant…

Ce qui est merveilleux avec ce gouvernement humaniste c'est l'unanimité qu’il arrive à dégager pour frapper un homme à terre, le terminer du plat de la main comme un lièvre gisant. Sarkozy avait au moins un talent, celui d’éveiller les bonnes consciences.

Car il y a quelque chose de très surprenant dans cette histoire. Qui a été le disciple de Jacques Delors ? Qui a voté tous les traités européens qui garantissaient le libre déplacement des biens et des personnes ? Qui au Bourget a fait son petit couplet sur les citoyens du monde ? Je ne dénoncerai pas en public, car je ne suis pas de gauche, mais il me semble que c'est quelqu'un qui semble trahir tous ses engagements en prônant le patriotisme économique. Que c'est facile d'agiter le chiffon du patriotisme quand on l'a pris pour un crachoir pendant des années. Il faudrait néanmoins apprendre à ces gens qui découvrent cette valeur, que le patriotisme n'a rien à voir avec l'argent. Il ne s'achète pas. Il fut un temps pourtant où les socialistes étaient les premiers à dénoncer le pouvoir de l'argent...

Patriotisme économique mais aussi solidarité. Quand on reçoit l'injonction d'être solidaire on se rapproche plus du racket façon cosa nostra. Tout ce qui découle du don à l'autre doit être volontaire sinon c'est du ressort de l'impôt, dans le meilleur des cas, mais en rien de la solidarité.

Quant à déchoir de leur nationalité tous ces « salauds » qui quittent leur pays au moment où il a le plus besoin d'eux, pourquoi pas ? A ce moment-là on pourra mettre dans la catégorie des « salauds » tous les étrangers qui viennent en France, abandonnant du même coup leur mère patrie. Soyons logiques.

Gérard, toi qui aimas tant la France et sa bonne bouffe tu fais bien de te barrer d’un land européen qui n’est plus qu’une assiette fiscale.

19 décembre 2012

Le coco est nauséabond

Après ça :

sosracisme.png

voilà maintenant ça :

affiche-la-force-du-partage.jpg

Avez-vous trouver l'idée de m... en commun ?

15 décembre 2012

Le Louvre à Lens

Notre ami Jacques Étienne semble assez dubitatif sur la formule du Louvre à Lens, et propose à la fin de sa note de nouveaux thèmes d'exportation de l'art parisien. Il oublie de proposer dans le même temps la destruction de l’œuvre originelle. Quel magnifique projet aurait été le musée Pompidou de Metz si la délocalisation avait été totale ! On aurait pu raser ce tas de tuyaux en plein Paris qui peine décidément à trouver sa place esthétique. Heureusement la rouille fera son œuvre plus que n’importe quel blogueur anonyme.

Pour en revenir au Louvre de Lens, la première impression que l'on peut avoir en apprenant ce projet c'est la surprise. Puis, en réfléchissant bien, après l'impression vient la réflexion et une expression bien à propos : c'est donner de la confiture aux cochons. Loin de moi l'idée de dire que les gens du Nord sont des sous-hommes (sic !) mais je ne crois pas que ce soit ce qu'ils attendaient du pouvoir de Paris. On leur envoie le Louvre au-dessus des terrils pendant que Florange fait le chemin inverse du charbon en allant en Inde. Le père Zola y aurait perdu ses jacuses...

Que veulent les cochons du Nord ? Des bonnes patates, pardi ! La confiture ça rend aveugle. Que disent les édiles de Paris qui donnent de la confiture aux cochons du Nord ? - Nos cochons n'en veulent plus, on vous la donne.

C'est toujours la même rengaine, croire que l'art va régler tous les problèmes de notre époque. Et un bon petit concert contre le racisme ! Et un petit match de foot pour l'amitié entre racaille et police (oui, le foot est de l'art à notre époque) ! Et de belles frises sur les tramways pour limiter les incivilités ! Et le printemps de poètes ! Et la fête de la musique ! etc. Il est temps de sortir son flingue...

14 décembre 2012

Adoption pour tous

Nous sommes aujourd'hui une petite souris lors d'un "conseil d'adoption d'un sans-parent par des sans-enfant". Plus que de longs discours mettons le groin dans la fange pour nous rendre compte de la réalité à venir.

 

- Alors, ce petit garçon, à qui on va le donner ? Gisèle, un avis ?

- Je pense qu'il est assez fort. A ses deux ans il ne montrait aucun signe de débilité notoire. Nous avons un petit couple homo-sexuel qui est en attente depuis deux ans, peut-être pourrions-nous le leur donner ? En plus ce serait un signe fort de la part de notre comité. Nous serions les pionniers en la matière et ça nous apporterait plus de crédits, je ne sais pas moi...

- Gisèle, vous parlez du couple d'hommes ou de femmes ? Car ce petit garçon je le donnerai plutôt à des femmes. Pour les hommes je verrais plutôt le petit Mohamed, il pourrait partager sa différence et son orientalité...

- Oui, vous avez probablement raison.

- Le suivant : la petite Louise. Amstramgram, on pourrait la donner à un couple normal... enfin je veux dire hétérosexuel... je devrais aller prendre un petit café.


13 décembre 2012

Sur Mediavox (3)

C'était aujourd'hui ma troisième contribution.

 

Les Norvégiens, qui passent leur temps libre d'Européens les plus riches à conchier l'Union européenne, viennent de lui attribuer le prix Nobel de la paix. Il faut se pincer pour y croire ou ne pas voir là une nouvelle farce de ce comité. Quel plaisir pour ces gens de voir toute une brochette de chefs d’Etat se rendre à la distribution d’un prix comme des enfants attendant un bonbon. L’honneur et la dignité ne sont décidément plus de mise à notre époque. Imagine-t-on le général de Gaulle allant à Oslo chercher une médaille chez des gens qui se sont vautrés dans le nazisme pendant la dernière Guerre ?

Hélas, ou heureusement, le comité Nobel n’en est pas à son coup d’essai. On se souvient qu’il avait récompensé Obama au moment où celui-ci relançait la guerre en Afghanistan en triplant son contingent sur place et en mettant en place une contre-guerilla des plus oppressives pour le petit peuple afghan. Il y eut d’autres impostures célèbres par le passé, notamment celle d’Aristide Briand, qui fut bien un chantre de la paix mais à un tel degré de naïveté que cela en devint presque, a posteriori, de l’incitation à la guerre. Le Nobel de la paix en lui-même est une imposture, financé qu’il est par l’argent de la dynamite.

En mettant de côté ces premières observations on peut se demander néanmoins quel est le rôle de l'Union européenne dans la paix sur le continent ? Si on fait parler les faits de manière objective, à la façon d’un historien, on s’apercevra que son influence est proche de zéro. N’importe quel honnête homme qui n’est pas « euro-béat » reconnaîtra que c'est le parapluie atomique américain qui nous protégea contre les Soviétiques. Pour preuve, lorsqu'il perdit de son intérêt après la chute du Mur, c'est précisément à partir de ce moment que la guerre  refleurit en Europe (Yougoslavie, Kosovo). De plus il est difficile de ne pas reconnaître que l’Europe fit la guerre pendant cette soi-disant période de paix. Certes il n’y eut pas de guerre intra européenne, car les deux puissances l’interdisaient à leurs vassaux, mais il y eut d’autres guerres : la guerre d’Indochine, la guerre d’Algérie, la guerre en Irlande du Nord, la guerre des Malouines, les guerres coloniales portugaises, puis après la chute du Mur les guerres d’Irak, l’Afghanistan, et on en oublie… Et pour couronner le tout il existe la verrue chypriote, un morceau de terre de l’Union européenne en partie occupé et en guerre contre un Etat tiers, la Turquie.

Plus que l’Union européenne il existe une entité qui fut réellement en paix après la Guerre, ce fut le bloc de l’Est. Mis à part l’URSS, aucun des pays du pacte de Varsovie ne fit la guerre en Europe ni à l’extérieur (ils eurent même tendance à se laisser envahir…). Ce furent eux les vrais pays pacifiques que le Nobel aurait dû récompenser, et surtout leurs peuples, victime du communisme et de l’Ouest qui leur ficha … la paix.

08 décembre 2012

L’UMP se coupe en UN…

En cadeau pour mes lecteurs un édito qu'un journal papier bien connu du landerneau n'a pas voulu prendre...
----------------------------------------------
 
L'UMP est rentré dans l'ordre, ses caciques font vœu de silence, faisant désormais leur, mais un peu tard, l’adage selon lequel il vaut mieux se taire et passer pour un idiot que de l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet. Mais quel capharnaüm pendant deux semaines ! La France entière a été prise à témoin dans cet imbroglio électoral, sauf quelques Dom-Tom du Pacifique oubliés des totaux. Peut-être que l’UMP avait mal interprété la récente reconnaissance du vote blanc ? Ce qui fit un peu tâche pour des gens qui se prétendent -selon une mode récente- humanistes. On retiendra également au passage que Fillon, au comble de la colère et probablement aussi de la lucidité, a admis publiquement que son parti était une mafia. C'est une information qui pourrait intéresser la justice, qui pour l'heure n'a condamné que « le meilleur d'entre eux », celui qui,curieusement, a été appelé à la rescousse pour rétablir l'ordre entre les bandes. Tout se tient...
Dans toute cette affaire on n'aura qu'un seul regret, celui que la discorde ne porte pas sur une vraie question politique, comme par exemple le rapport à la souveraineté, point fondamental qui avait failli être la cause de la partition du RPR à l’aube des années 90 avec d’un côté Pasqua et Seguin, et de l’autre Chirac et toute sa descendance actuelle. Car si l'UMP se fractionnait demain, il y aurait deux nouveaux partis, strictement identiques, tous deux descendants de la filière chiraquienne, libérale et mondialiste.
 

07 décembre 2012

Le FN persécuté

A votre avis qui a écrit cette phrase, laissant sous-entendre que la France ne vit pas dans un État de droit ?

Ce même Madénian qui a trouvé du plus haut drôle de traiter les électeurs du FN de "fils de putes", allant sur les brisées heureusement abandonnées par Sophia Aram dont le talent et la vivacité ont évidemment gagné à s'affranchir des cibles trop faciles parce que trop usées. Je ne suis pas sûr que la justice donne tort au premier, tant le droit est de travers dès qu'il s'agit du FN !


L'auteur n'est pas un de ces blogueurs qui parlent sans savoir. Le texte provient de quelqu'un qui connait un peu la justice française. C'est ici, chez Philippe Bilger lui-même !


Publié dans Champagne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fn, bilger, droit |  Facebook | |