Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30 janvier 2013

Mariage boueux chez Un phoque

Je reprends in extenso la note du blog de Un phoque, un yack, un furet.

-----------------------

Taubira vient de trouver un argument massue qui va pouvoir nous servir dans beaucoup de cas qu'il était épineux de défricher. Elle a dit la toute belle :
"Qu'enlève le mariage homo aux hétéros ? Rien."

Moi qui suis Catholique, je me suis toujours demandé en quoi le génocide des Juifs pendant la dernière guerre pouvait m'intéresser. J'ai enfin une réponse à apporter en toute décontraction. EN RIEN


Indispensable !

 

lfom.png

 

Commander la France orange mécanique sur Amazon. 

29 janvier 2013

Les tweets célèbres (3)

La morale aujourd'hui est d'excuser les victimes et de vouloir épargner les innocents au risque de laisser dans la nature d'authentiques criminels buveurs de sang. Telle est la morale d'un Badinter qui, la main sur le cœur et le verbe ampoulé, clame à la face du monde qu'il préfère épargner un coupable plutôt que condamner un innocent. A ce petit jeu, à vouloir les épargner, on a tué bien plus d'innocents en relâchant des tueurs.

Pourtant, il y a quelques années, au moment où les Cathares voulaient la "perfection pour tous", Simon de Montfort avait réglé le problème par un tweet parvenu jusqu'à nous (bien que son IP soit contestée). Le sens de la phrase était l'exact opposé de la chienlit badinterienne :

"Tuez les tous, Dieu reconnaitra les siens."


28 janvier 2013

Revenons à nos phoques

Notre bon président François le Batave nous avait promis par ses anaphores - "Moi quand je serai grand je serai... nananinanère"- qu'il serait le meilleur de tous à coup de démocratie, de laïcité ou de république. On allait voir ce qu'on allait voir !

L'histoire des zomos qui, non content de se tarauder la bagouse, veulent se la passer au doigt remet en cause certains principes du Batave, car je m'y connais en démocratie. Et je ne la reconnais plus, un peu comme Marianne qui a cinq enfants, quatre fils qu'elle a perdu et maintenant le 5è qu'elle ne reconnait plus... En effet les tractations législatives à propos de cette loi pour tous, mais surtout pour "elles", se déroulent à l’Élysée. Pris la main dans le sac le président vertueux ! Il négocie et annonce que la loi passera quelle que soient les manifs. Les députés pourront se mettre leur pouvoir législatif où je pense, ce qui aura le mérite de les soulager... dans leur travail. Je ne sais plus qui a dit qu'un pays dont les pouvoirs n'étaient pas séparés n'avait point de constitution, mais nous y sommes.


25 janvier 2013

Prise d'assaut

On entendait ces jours-ci les deux phrases suivantes :
"Les grands magasins ont été pris d'assaut par les clients avides de soldes."
"L'usine à gaz algérienne a été prise d'assaut par les forces spéciales."

Quelles réalités y a-t-il derrière ces deux phrases, autres que le mauvais usage du français en utilisant des métaphores bidons ? Il semblerait bien qu'il y ait une sorte d'unité d'action. On voit bien le rideau métallique se lever et laisser entrer des hordes d'envahisseurs armés de fusils d'assaut. Main basse sur les bacs de soutien-gorges à l'aide de couteaux de combat. Je sors mon pistolet et je descends l'escalator. Trop de monde à la caisse et me voilà pris en otage. Ne pas aller chez Ikea je risquerais d'attraper le syndrome de Stockholm.

Ce n'est pas drôle de rigoler avec ça direz-vous ? Je connais pourtant un producteur d'avions qui francisa son nom pour devenir un vendeur d'avions d'assaut.


24 janvier 2013

Gaz nauséabond

On entend depuis quelques jours qu'un "gaz nauséabond" se déverse dans l'atmosphère à Rouen et peut être senti même à Paris. Gaz, nauséabond, on se croirait revenu aux HLPSDNH ! Mais point de fachistes à l'horizon et, bonne nouvelle, le gaz en question n'aurait aucune des caractéristiques du zyklon B. N'ayez donc pas peur mes bonnes dames il ne s'agit que d'un léger problème sanitaire.

Souhaitons au ministre une bonne "gestion" de la crise. Et réjouissons-nous que l'adjectif nauséabond quitte les rives du fassisme et revienne enfin dans ses pénates c'est à dire celles de la mauvaise odeur, comme par exemple le cul de BHL quand il a le cigare au bord des lèvres...


23 janvier 2013

Aubervilliers

L'autre jour je trainais ma graisse dans le métro. Je dis bien "ma graisse" car je fais le phoque depuis que j'ai arrêté de fumer et de travailler - un phoque qui était quand même à la proue de la manif pour tous. A Montparnasse sur la ligne 12 je cherche à rejoindre le 9è arrondissement. Je dois donc me repérer avec la direction "Porte de la Chapelle" inscrite sur les plaques encore métalliques. Et puis là, plus rien ! Putain de bordel, ils ont dévié la ligne 12 de Montparnasse ! Puis me souvenant des couleurs du panneau je l'aperçois, et horreur, le terminus a changé et est affublé d'un nom abominable : "Aubervilliers - Front populaire".

Quand on pense que son plus grand maire fut Pierre Laval au moment où cette ville était industrielle et ouvrière (ce qui était un pléonasme à l'époque), il y a de quoi virer bredin. Une ville, certes pauvre, mais travailleuse, qui subit de plein fouet le front populaire, ses cohortes d'avancées et ses dirigeants staliniens. 70 ans après vous pouvez aller faire un tour là-bas. Primo on ne se croirait pas en France, deuxio tout est resté dans son jus de l'époque, l'usure et la corrosion en plus. Une ville abominable, dont le virus est inscrit en sous-titre du nouveau terminus de la ligne 12.


22 janvier 2013

France-Allemagne

C'est aujourd'hui le 50è anniversaire de la réconciliation entre la France et l'Allemagne. Pour ma part, je suis peut-être à classer dans la catégorie des vieux cons, je place toujours l'Allemagne au sommet de la liste de mes ennemis. L'Histoire récente nous prouve qu'une Allemagne forte a toujours été un danger, et l'histoire de ma famille m'incite à toujours les appeler aux choix "les boches, les teutons, les frisés, les schleus, les doryphores, les allboches, les fritz, les casques-à-pointe, les fridolins, les schnorkels, etc."

Ce sentiment n'est pas propre à ma famille mais à beaucoup de vieille famille française qui ont vécu de près les évènements du vingtième siècle. C'est sûr que les gars qui vivaient à Marseille ou à Toulouse n'ont pas connu l'odeur des obus allemands ni l'ambiance glaciale des repas d'occupation. Quand on vient de l'Aisne on en connait un rayon sur les Boches, jusqu'à la couleur de leurs slips. Même encore aujourd'hui pas un bon repas de fête qui ne se termine par un majestueux et digestif "encore un que les Boches n'auront pas !"

Alors "merde aux Frisés", je ne les aime pas, je ne veux pas les connaître et je n'irai jamais chez eux.


18 janvier 2013

Le Soudan pour rire

mali,guerre,togo,tchadLa pravda française a essayé de nous faire croire que la communauté internationale était derrière la France dans son intervention au Mali. Une semaine plus tard force est de constater que même nos alliés européens, censés être nos frères, n'ont absolument rien à foutre du Mali et de ses Maliens. Ils n'ont pas tort après tout, quoi de plus normal qu'un pays africain avec sa petite guerre civile. Que ce soient des barbus ou des chefs de guerre à rolex, peu importe.

Sur le terrain la France a quand même trouvé deux alliés qui vont lui fournir des hommes sur le terrain, le Togo et le Tchad. En entendant ça les Islamistes d'En Sardine ont dû en avoir des boutons tellement ces guerriers leur font peur. Imaginez un peu l'armée du Togo, déjà qu'on se moque de l'armée française qui n'a même pas un fusil pour chaque soldat. Ont-ils seulement des chaussures ? Y a-t-il un grade entre général (ou maréchal) et sergent-chef ? L'aide va être précieuse... Au lieu d'accroître sa force, la France va perdre une centaine d'hommes pour encadrer ces bleu-bites. On n'a pas fini de rigoler.


17 janvier 2013

Le Soudan français et ses enseignements

Il parait que les Français sont unanimes, l'intervention au Mali est une bonne chose. Quand on leur aura présenté la facture*, en plus de la défaite qui risque d'arriver, ils seront un peu plus circonspects. Evidemment ceux qui auront dit "on vous l'avait bien dit" seront encore moqués, raillés, comme des débiles ayant eu raison par hasard.

Pourtant on a déjà énoncé la règle qu'il convient de suivre, et tous les réacs la suivent, pour avoir raison. Quand la majorité est unanime, on peut être sûr qu'elle a tort. Quand un moderneud pose une question, avant qu'il ait fini son énoncé on peut lui envoyer à la face un NON aux effluves de saucisson et de muscadet, coupant court à "divers" débats.


*On parle ici de la facture pour les Maliens du Mali, pas des Maliens de France, là il faut ajouter 1 ou 2 zéros.