Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26 octobre 2013

Rétroactionnaire

Le petit pépère des peuples a eu une nouvelle idée pour racler les fonds de tirroir, taxer l'épargne de façon rétroactive, non pas sur 5 ans comme la prescription dans le droit fiscal mais sur 16 ans ! Tant qu'à faire...

On ne va pas chipoter sur le caractère illégal et anti-démocratique de la mesure, ce gouvernement ayant déjà dépassé depuis longtemps ces limites. Ce qui me turlupine pour mener à bien cette mesure, aussi humaine que l'égorgement hallal, c'est les moyens qu'ils vont se donner pour récupérer le pognon. En effet en 16 ans il s'en est passé des choses. Il y a tout une population qui a eu la mauvaise idée de passer l'arme à gauche. Comment faire pour ratisser tous ces morts qui ont soldé leur plan d'épargne sans même faire preuve de solidarité "anticipative". Salauds de riches morts !


23 octobre 2013

Leonarda

Quel beau prénom que Leonarda. Gageons qu'il sera bientôt à la mode dans les milieux bobolches. Qui sait ? Peut-être y a-t-il déjà une petite Leonarda dans nos quartiers bien-pensant ? Un beau bébé qui serait un beau symbole de fraternité entre les peuples. Pour ma part, et le peu que j'ai vu et entendu, Leonarda ne sera jamais que synonyme de : gravosse, crasse, délinquance, vérue, pour ne s'en tenir qu'à des qualificatifs légaux...


09 octobre 2013

Daudet prophète

Sauf le court intervalle de la Restauration (qui remplit le programme de son nom) la politique de l'Etat français, au XIXe siècle, a été une politique exécrable, puisque son premier flot a abouti aux guerres inutiles du premier Empire et à la révolution de 1830 ; son second flot à la révolution de 1848 et à la guerre de 1870-1871 ; son troisième flot à la guerre européenne de 1914, soit cinq invasions, en 1792 (le siècle commence en réalité en 1789) en 1814, en 1815, en 1870-1871 et en 1914 (date à laquelle finit en réalité le siècle). Si les choses devaient continuer de ce train-là, un enfant de sept ans, concevant les relations de cause à effet, pourrait annoncer à coup sûr, la fin du pays pour l'an 2014. J'entends, par la fin d'un pays, son passage sans réaction sous une domination étrangère, et le renoncement à son langage.

Léon Daudet, Le Stupide XIXè siècle



04 octobre 2013

Géronte

Le Pape commence à m'inquiéter. Après le naufrage d'un bateau d'ex-futurs immigrés qui voulaient rejoindre l'Italie, le Pape a dit que "c'était une honte".

Je m'interroge sérieusement sur cette réflexion. Une honte pour qui ? Le commandant de bord qui n'a pas su affronter la tempête ? Le fabricant du bateau qui a construit un rafiot à moitié pourri ? Les passagers qui ont payé 10 fois le prix un voyage pour devenir au débarquement des délinquants de facto ?

La honte c'est peut-être d'avoir déboulonné Kadhafi qui, contre menue monnaie, était garant de la tranquillité des ports de Lybie au départ pour le Nord de la Méditerranée.



03 octobre 2013

En regardant les éclisses

http://pauldebedeux.hautetfort.com/media/00/02/174779252.jpgPendant mon trajet matinal en train vers la gare Salazar j'ai souvent le temps de faire sauter mes yeux de mon livre vers un tableau plus évocateur, surtout quand le temps de trajet est multiplié par 5 pour des raisons que le conducteur ne daigne toujours pas partager avec le populo. Cet été, quand la température était au maximum, le "tableau plus évocateur" représentait des balcons pigeonnant ou des compas bien dessinés, mais aujourd'hui, pressé contre la vitre, mes yeux se sont concentrés sur les fameuses éclisses que la SNCF m'a permis de regarder à l'arrêt ou au ralenti (soit la vitesse moyenne de ses trains). N'importe qui peut prendre 5 secondes pour jeter un oeil à ces barres d'acier de 10 kilos accrochés aux rails par des boulons rouillés qui en deviennent presque des rivets. Comment peut-on imaginer que la perte d'un seul boulon puisse faire sauter la pièce entière ? C'est pourtant la conclusion du rapport sur l'accident ferroviaire de Brétigny.

Je n'ai pas la prétention de dire quelle fut la cause de cet accident mais j'ai encore un brin de lucidité pour ne pas croire la version officielle quitte à passer pour un salaud de complotiste ou de sale con réac.


02 octobre 2013

En route mauvaise troupe !

Un chiffre est en ce moment, à propos des Roms, dans toutes les bouches : 17000. Il y aurait 17000 Roms en France. On en expulse 10000 par an mais il n'y en aurait que 17000, chiffre constant depuis des années. On ne sait pas combien sont les Maliens, les Chinois ou les Peaux-Rouges parce que le décompte ethnique est interdit, mais on sait que les Roms sont 17000.

S'ils sont vraiment 17000 c'est qu'on sait qui ils sont et où ils sont, alors ne leur donnons en subventions que l'équivalent de 17000 Français moyens. Car ne nous leurrons pas, ils ne sont pas ici pour être des "chances pour la France", des "talents" ou pour s'intégrer dans une vie bourgeoise et respectueuse des autres, ils ne sont là que pour pomper du fric et des allocs.

Je vous parie qu'avec les ressources annuelles de 17000 Français les prétendument 17000 Roms seront à sec le 20 janvier. Un voyage pour les gens du voyage !