Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 novembre 2013

L'impôt serait citoyen

La Royal montre l'étendue de sa bravitude en qualifiant la révolte bretonne de "citoyenne". Grand bien lui fasse, mais il me semble avoir compris une chose de ce mouvement populaire. Le populo ne veut plus des oukases de Paris et encore moins de son vocabulaire. Car s'il y a un mot vraiment inutile quand on est à 15 euros près à la fin du mois c'est bien "citoyen".

Comprenant l'inanité du débat la Filipetti, qui paraît-il est ministre - je n'ose y croire - a relancé le débat en surenchérissant sur la relation entre citoyenneté et impôt. Elle affirme, droite dans ses bottes, que payer l'impôt est "citoyen".

Si l'on ne rentrait pas dans ce débat idiot qui ne fait qu'attiser la colère du peuple on se contenterait de garder 2 places dans le premier train qui partira pour ces 2 gourdasses. Mais si on veut bien prendre la peine de répondre au ministre de la Kultur, on ne fera que lui suggérer de lire la déclaration des droadloms où il est dit que le peuple a le devoir de s'insurger si les impôts sont trop lourds, et on lui rappellera, ou apprendra, que le peuple s'est révolté en 1789 parce qu'il payait trop d'impôts, impôts qui ne représentaient alors que 2% du PIB alors qu'aujourd'hui on est presque à 60% (en comptant la dette).


Les commentaires sont fermés.