Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30 novembre 2013

Taubira nationaliste

Christiane Taubira a fustigé ceux qui veulent remplacer le "patriotisme de fierté" par un "nationalisme de xénophobie".

Cette dame fait partie de cette école qui enseigne que le patriotisme est différent du nationalisme. Je voudrais bien un jour que quelqu'un ait la gentillesse de m'expliquer la différence, sans utiliser d'artifice du genre "bon chasseur" et "mauvais chasseur".


Commentaires

La réponse est un peu longue. En outre, je ne suis pas certain que Taubira serait d'accord avec ce livre. Mais il faut bien distinguer le patriotisme traditionnel et le nationalisme révolutionnaire.

http://fr.scribd.com/doc/143179075/Viguerie-Jean-de-Les-Deux-Patries-pdf

Écrit par : Sébastien | 30 novembre 2013

En fait j'en sais un peu plus que je ne le dit... Je ne voulais non plus foutre le nationalisme sur le dos de cette pauvre Taubira, car son rapport à la nation est bien un "nationalisme", celui inventé par les révolutionnaires, ses copains !

Écrit par : Paul Debedeux | 02 décembre 2013

Patriotisme c'est l'amour des siens, le nationalisme c'est la haine des autres...

Écrit par : Skandal | 02 décembre 2013

Ou encore "le nationalisme c'est la guerre !"

Mais aussi par un certain Philippe P. : "tout ce qui est international est néfaste, tout ce qui est national est fécond."

Écrit par : Paul Debedeux | 02 décembre 2013

pour moi il n'y en a pas dans la réalité et si on creuse un peu elle n'est pas là où on la croit
Je prends la liberté de me citer :
http://polemiquepolitique.blogspot.fr/2013/11/je-suis-un-natio-patriote.html

Écrit par : Paul-Emic | 02 décembre 2013

Patrie et nation ne sont pas forcément liées.
Sans en faire des tonnes (j'ai lu votre billet) on connaît des nations vivaces qui ont traversé l'histoire sans patrie.
La nation juive est l'exemple le plus connu, sans aller jusqu'à la nation tzigane ; mais la nation allemande est aussi un cas désespérant puisqu'elle s'est ancrée sur de multiples patries, parfois antagonistes.

Je vous accorde que beaucoup de pays joignent les deux...
...jusqu'à ce qu'une fissure apparaisse.

Écrit par : Catoneo | 05 décembre 2013

Il y a extrêmement peu de nations qui n'ont pas de patrie.
Dans le cas de la nation juive par exemple, elle a toujours revendiqué une patrie perdue (voire imaginaire selon certains) , mais au nouvel an il me semble, il y a une phrase rituelle qui promet "l'an prochain à Jérusalem" .
De plus, attention, dire que les Juifs ne seraient pas patriotes, c'est s'approcher dangereusement du fil rouge.
La nation Rom peut-être, mais ça en ferait la seule dans ce cas. L'exception confirme la règle.
A contrario les différents peuples nomades se revendiquent quand même d'un territoire, même si leurs limites ne recoupent pas nécessairement les limites administratives des peuples sédentaires.

Écrit par : Paul-Emic | 05 décembre 2013

Nationalisme, c'est le mot qu'on emploie pour définir le patriotisme de ceux qui ne sont pas dans le bon camp politique.

Écrit par : Barbara | 02 décembre 2013

Ce pays est un jardin, clos de murs blancs sauf au sud, afin que la chaleur du jour le réchauffe. L'amateur qui s'y tient sans son ours a son fauteuil de fonte blanche dans lequel il s'assied souvent et le contemple amoureusement ; c'est un patriote.
Son voisin a le même, sans les murs qu'on a remplacé par du grillage moins dispendieux. Il n'a pas le temps de se poser sur son banc de mauvais bois car il en fait en permanence le tour suivi de son chien, la carabine à moineau dans la main, et se dispute avec qui passe dans la rue faisant le geste de lui cueillir la pomme qui dépasse ; c'est un nationaliste.

Écrit par : Catoneo | 03 décembre 2013

sauf que si l'on s'arrête au sens des mots c'est exactement le contraire.
Le patriote c'est celui qui est attaché à son pré carré, son lieu de naissance, tandis que le nationaliste est attaché à défendre des intérêts communs.
Si d'aventure il y avait un sectaire parmi ces deux là, ce serait nécessairement le patriote.
Mais en fait on ne peut être l'un sans être l'autre, tout cela sont des subtilités inventées par ceux qui ne sont ni patriotes ni nationalistes et qui essayent d’enfoncer un coin entre les natio-patriotes et le patrio-nationalistes.

Écrit par : Paul-Emic | 03 décembre 2013

La meilleure définition semble être celle donnée par Barbara !

Écrit par : Paul Debedeux | 06 décembre 2013

Les commentaires sont fermés.