Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 janvier 2014

Le rouge et le noir

"Quand la mort nous délivrera-t-elle de cette vieille pourriture ? C'était dans ces termes, d'une énergie biblique, que le petit homme de lettres parlait en ce moment du respectable lord Holland."

Stendhal, Le Rouge et le Noir, livre 2

 

27 janvier 2014

Incitation à l'anti-sionisme

http://pauldebedeux.hautetfort.com/media/01/00/3461544209.pngJ'apprends l'existence d'un site Internet qui dénonce les citoyens qui font des quenelles. JSS qu'il s'appelle le site. Encore un site de collabos ! me dis-je. Mais je vais voir quand même car l'humour est très souvent collaboratif. Bingo ! Un site d'informations juives !

Lisons-le de manière impartiale sans tomber dans le cliché nauséabond qu'on pourrait avoir sur les Juifs. Il est bien évident que tous les clichés sont faux ! Fort de ce principe, sur la capture d'écran que vous voyez (aucun trucage, je me suis contenté de rester sur la page d'accueil),

- ne faites donc pas attention au bandeau vertical de droite qui fait de la pub pour de la vente de diamants

- ne faites donc pas attention au bandeau horizontal sous le titre qui incite les héritiers à venir chiner leur dû sur les restes de l'holocauste

- ne faites donc pas attention à l'article en une qui met en lumière l'appartenance raciale douteuse de la petite amie du fils du premier ministre israëlien. - ne faites donc pas attention à l'adresse d'Arnaud Klarsfeld à ses coreligionnaires leur intimant à mots cachés de quitter la France.

Ces types ont l'air de ne pas aimer les quenelliers, mais il faut avouer, et là je marche sur des oeufs, qu'ils leurs donnent quelques arguments...

 

24 janvier 2014

Le journalisme à la française

Hier soir je regardais le journal télévisé de 20h pour la première fois depuis des lustres. On a beau dire, on a beau faire il ne se passe pas grand-chose sous nos cieux, alors point besoin de s'informer tous les jours. Rêvassant devant toutes ces nouvelles plus si nouvelles je me mis à écouter au moment du passage sur la Syrie. La journaliste plaignait le sort des rebelles car la population « dans certains villages n'avait pas reçu de médicaments depuis des mois ». Quand on ne sait ni où ni combien ni quand, peut-on encore appeler ça du journalisme ? Un métier, parait-il, avec salaire, déontologie et tout le tralala. Prenez le temps d'enquêter, ils n'ont pas l'intention de la terminer tout de suite leur guerre !

 

23 janvier 2014

Critique littéraire

http://pauldebedeux.hautetfort.com/media/02/00/2889230150.jpgUn commentaire mon cher Alfred ? - "Pfff ! La belle affaire..."

21 janvier 2014

Le roi d'Aubervilliers

http://pauldebedeux.hautetfort.com/media/02/01/2742645861.jpgQuel est le point commun entre "Front populaire" et "Mairie d'Aubervilliers" ? Autrement dit qui était le maire d'Aubervilliers au moment où Blum avait déposé ses fripes à l'hôtel Matignon ? Assurément ce n'était pas Aimé Césaire, mais bien Pierre Laval qui fut maire de cette ville pendant plus de 20 ans !

Le point commun de Césaire avec Aubervilliers, où il n'a probablement jamais foutu les pieds ? Peut-être sa population, certes peu sensible à la poésie, mais Noire en grande quantité. Ils seront heureux de savoir que la RATP les réduit à leur couleur de peau.

Faire passer la pilule

On reparle de l'IVG et de la contraception. Lisant un livre de Cecil Saint-Laurent je ne puis m'empêcher de relayer l'avis de cet homme (de son vrai nom Jacques Laurent, pour les ceusses qui ne connaissent pas un des plus grands écrivains du siècle) qui a connu l'avant et l'après pilule en tant qu'homme dévoreur de femmes. Une des différences notables à ce changement fut le nouveau rapport de ces dames à l'hygiène. En effet notre auteur rappelle qu'avant cette "libération" les dames nettoyaient tous les jours leur intimité, ce qui n'était plus le cas après...

Dès lors à l'heure du café du pauvre, à défaut de goûter un abricot sans aucune pollution, on pouvait tremper le biscuit sans vergogne.

13 janvier 2014

Constante de la démocratie française

"Bismarck connaissait le credo de la démocratie française : la gloire par la libération des peuples. C'était une naïveté. Il l'exploita hardiment, quitte à se découvrir quand la partie serait assez engagée et qu'il se sentirait lui-même assez fort. "

Jacques Bainville, Histoire de Trois Générations, 1918

10 janvier 2014

Valérie, François, Julie et les autres...

On apprend ce matin que Julie se fait sauter par François. C'est Ségolène qui va être contente que Valérie ait pris un rateau.

Sinon le CAC a encore pris 1% (comme le chômage) et le PIB stagne désespérément. François aurait mieux fait de rester au bistrot avec Vincent et Paul.


09 janvier 2014

Droit de cité

On ne dit pas "diversion" mais "diversité".

On ne dit pas "perversion" mais "perversité".

On ne dit pas "bande de Sion" mais "bande de cité".

 

08 janvier 2014

La justice selon les socialistes

D'aucuns se demandent ce que fait la justice en France ou encore à quoi elle sert. Une réponse nous est donnée ces jours-ci. Manuel Valls, dit Manuel le Chimique ou encore Tango Intellectuel, a décidé de nuire à la diffusion artistique de Dieudonné M'Bala M'Bala sous prétexte que ses spectacles seraient antisémites. Il a donc produit une série de circulaires (autrefois appelées « lettre de cachet ») visant à interdire purement et simplement les représentations du présumé antisémite. Pour des gens comme Dieudonné point besoin de justice ou de procès, fussent-ils même de Moscou, on condamne d'autorité car « tout le monde le voit bien », ce Dieudonné est antisémite (NB : c'est interdit par la loi et c'est mal). Vous comprenez bien qu'on ne va pas encombrer les tribunaux pour des affaires où il est bien évident que le coupable est... coupable.

En revanche la justice doit être réservée à des affaires « justes » où il est question de défendre la société française (puisqu'on parle de la justice française, n'est-ce pas) contre les délinquants ou les criminels. On pense par exemple à la douce et gracieuse Leonarda qui a saisi la justice française à propos de son expulsion de France qu'elle considère comme injuste (si ce n'est illégale comme elle avait dit à notre Toumou Ier à la télévision !).

Ainsi, dans la mesure où on lui dégage du temps grâce à un « arbitraire éclairé » dans certains cas non litigieux, la justice française sert à défendre de belles et nobles causes qui vont dans le sens de la défense de nos concitoyens...