Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 mai 2014

Ne pas dépasser 30

Le conseil de Paris a décidé de limiter la vitesse des voitures dans la capitale à 30 km/h. Quelle belle initiative, fille du principe de précaution ! Grâce à cette mesure il y aura moins de morts et moins de pollution. 2013 a vu 13 piétons mourir sur la chaussée parisienne. C'est peu mais c’est trop, c’est beaucoup trop ! "Nous souhaitons 0 mort sur les routes, notre objectif prioritaire est de voir la vitesse baisser de 90 à 80 km/h sur le réseau bidirectionnel.", précise Chantal Perrichon , présidente de Ligue Contre la Violence Routière. L’objectif est claire, le langage est précis (le lecteur comprendra - s'il en connait - que les routes de campagnes à sens unique ne sont pas visées).

En bon ingénieur que je suis, il parait évident qu’en roulant à 30 km/h le risque qu’il y ait encore au moins un mort sur la chaussée parisienne est encore « non nul ». Le seul moyen d’arriver à un résultat probant serait de limiter la vitesse à 0 km/h. Ce serait une vraie bonne mesure courageuse. Je me demande s’il ne serait pas judicieux en plus de passer à des vitesses négatives. Peut-être qu’on pourrait comme cela faire ressusciter des piétons ?

Commentaires

C'est ce que je m'étais dit dans ma pensarde lors de l'affaire pittoresque des trentecinqueures
En baissant la durée du travail à 35 h on pouvait réduire le chomedu de, au hasard, 10 à 20%
Bon
En diminuant la durée du travail à 20 h hebdo, on était obligés d'importer des travailleurs du tiers monde,tant tellement on avait résorbé le chomedu
C'est d'ailleurs le cas
Si si
Voyez donc
On importe des travailleurs du tiers monde...
C'est donc qu'on a résolu le problème du chomedu, non ?
Non ?
Ha ben ça alors...
On nous aurait raconté des conneries ?
Pire, on les aurait crues ?
Oui, c'est ça le pire, qu'on soit prêts à croire les conneries des politrouks....

Écrit par : kobus van cleef | 23 mai 2014

Les commentaires sont fermés.