Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12 juin 2014

Politique fiction à l'envers

Les récentes nouvelles parvenant d'Irak nous montre que la deuxième ville de ce pays vient d'être conquise par les rebelles musulmans (al qaida et compagnie). Le pays est proche de la rupture, d'un éloignement final de la démocratie.
L'Afghanistan est dans un état similaire : au bord du gouffre, proche de tomber aux mains des musulmans (taliban et compagnie) et des trafiquants de drogue, ce qui revient au même.
Le Vietnam a basculé dans l'horreur communiste intégrale alors qu'il était proche de s'en débarrasser dans les années 50.
La Corée du Sud est ce qu'elle est. Point besoin de faire un dessin.

On le voit, quant les Américains interviennent, le changement se fait rarement en bien. Une question se pose. A partir de quand ce phénomène a commencé ? Car les américains n'ont pas commencé à faire la guerre chez les autres en Corée, ils sont venus en Europe dans les années 40. Quand ils sont venus chez, ont-ils fait du bon ou du sale boulot ?

Si la réponse est "bon boulot", c'est une chance extraordinaire que nous avons eue, une rupture dans la série, car avant de venir en Europe ils étaient allés foutre le bordel à Haïti et aux Philippines.


Les commentaires sont fermés.