Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12 janvier 2010

Jusqu'à Lagarde

J'apprends ce matin en me levant que notre bon ministre des finances a décidé de taxer les bonus des traders. Pas encore opérationnel à 100%, je me dis chouette, Don Salluste se prend pour Robin des Bois. Complètement réveillé je me rends compte de la volonté du ministre : imposer les revenus des traders pour la seule année 2009. Y a-t-il eu un vote au Parlement comme c'est la tradition dans les états de droit (y compris sous la monarchie française) ? Apparemment pas ! En plus cet escroquerie est rétroactive, d'ordinaire on expose la règle avant la partie.


Hier je stigmatisais les paroles du successeur de Tonton qui s'apparentaient plus à celle du Parrain, aujourd'hui on a la preuve par les actes, une entreprise de racket à ciel ouvert. Quand je pense au juge Falcon qui disait qu'en Italie l'État luttait contre la mafia alors qu'en France la mafia c'était l'État...

 

Il faut toujours se méfier des gens qui ne boivent pas de pinard.

 

06 janvier 2010

Besson froc

"La France n'est ni un peuple, ni une langue, ni un territoire, ni une religion,
c'est un conglomérat de peuples qui veulent vivre ensemble.
Il n'y a pas de Français de souche, il n'y a qu'une France du métissage".

Eric Besson, ministre en exercice


Admettons que ce soit dorénavant un conglomérat de peuples, il faut bien se rendre à l'évidence, mais de là à dire qu'ils veulent vivre ensemble, tu pousses un peu loin le bouchon mon cher Eric.

 

Dire qu'il n'y a pas de Français de souche tu pousses encore plus loin le bouchon. Si on considère que la France est née en 1789 sache que Paul Debedeux est non seulement dans la souche mais à la racine. Pour Paul Debedeux on peut même remonter à Mérovée, preuves à l'appui. Avant ce serait risqué de s'avancer car il me semble bien que les Francs n'étaient pas Gaulois.

 

En résumé pour Eric la France n'est qu'un mélange de spermes et d'ovules ayant des génotypes relativement dissemblables. C'est l'assemblage de gens différents, appartenant à des races différentes. Pourtant les races n'existent pas dans le monde oui-oui, il ne peut donc pas y avoir de métissage. Donc la France c'est RIEN, CQFD.

 

Inutile de préciser que ma conception de la France diverge quelque peu de ce que peut notre ministre de l'identité nationale...

 

 

05 novembre 2009

Father Chirac

"Je n'ai rien à me reprocher." Puis un truc du genre "j'ai confiance en la justice de mon pays." Sans oublier le traditionnel "je suis serein et déterminé" qui d'ordinaire est utilisé à la veille d'un scrutin, mais le gars en question ne sait peut-être pas qu'il n'est plus en campagne électoral.

 

Il ne lui manque plus que les lunettes en écaille, des pompes bicolores et un vague accent méridional pour atteindre la plénitude de son rôle. Et dire que ce type n'aurait jamais dû être plus que conseiller général, un brave type qu'on aurait appelé grand Jacquot. Mais grâce à la magie des petits papiers qu'on glisse dans une boîte en verre il a écumé tous les postes, éclusé tous les salons et souvent remplacé Bernadette sous biroute.

 

20 octobre 2009

On est un...

lauvergeon.jpgLauvergeon, t'as bu un p'tit gorgeon ? Ton nom, à défaut d'être une variété de cochon, fleure bon le saucisson. Hélas il parait que tu n'aimes pas les petits blonds et que tu aurais dit "diversifions". Tu n'aimes pas les Gascons ou les Bretons ? C'est sûr, c'est mieux le Gabon ou les Iles Salomon... Pas de contradiction... Ce seront nous les p'tits cons et on l'aura dans le fion, dans le troufignon.

 

Lauvergeon n'a pas le souci du quand dira-t-on. Quand elle passe à la télévision elle prend le ton de la rue Lauriston. Dans un petit bouchon du côté de Lyon à un bon petit plat de rillons elle préfèrera un melon. Comment peut-on être aussi con ? Se comporter comme un futur maton ? A cette idéologisation il n'y a qu'un nom c'est la collaboration.

 

La fission avec toi c'est "L'énergie au sens propre", ce sera maintenant "les nervis du sang propre" et ce ne sera pas une fiction.

 

05 octobre 2009

Tirons la chasse

crotte.jpgKaposy nous parle de "juges indépendants" quand il va faire son foutinge à New York. Deux semaines après, patatras, Polanski se fait gauler à la sortie de son avion en Suisse alors qu'il croyait pouvoir bénéficier de l'immunité 30 ans après avoir joué un mauvais film de violo-pédophilie. D'un seul coup les membres les plus éminents des cabinets du sus-nommé Kaposy crient à l'injustice et demandent l'intervention des politiques américains auprès des juges. On se disait bien sur ce blog que l'expression "juges indépendants" nous cachait quelquechose. La réponse n'a pas tardé à venir. Elle nous informait que des juges pouvaient bien être indépendants mais qu'ils avaient besoin de temps en temps d'un petit rappel à l'ordre de la part de gens qui s'y connaissent mieux en matière de droits.


Tout ça sent un peu le caca ! Jamais les cabinets ministériels n'auront aussi bien porté leur nom.

02 octobre 2009

En passant

Il avait violé une fille de 13 ans ce qui lui avait valu une condamnation par le passé. Non, je ne parle pas de Roman Polanski mais du type qui vient de tuer la "joggeuse" ces derniers jours. Pour lui il s'agit maintenant de changer la loi et de la durcir (non simplement de la respecter) et de l'envoyer en prison à défaut de pouvoir le castrer chimiquement.

Frédéric Mitterand va-t-il demander son élargissement ? BHL va-t-il plaider "l'erreur de jeunesse" ?

 

25 septembre 2009

Responsable mais pas coupable

Je ne sais pas si quelqu'un l'aura déjà remarqué, le mot coupable de Kaposy n'est pas selon moi celui auquel on pense. Il y en a certainement tout une pelleté mais je n'ai entendu que la phrase dans laquelle il se voit reproché de parler de "coupables" alors qu'il ne s'agit, encore, que de simples "prévenus". La phrase commence par "deux juges indépendants...". C'est là que réside le véritable scandale, que le président du syndicat de la magistrature ne se rende pas compte de l'énormité pléonasmique qu'il vient de prononcer. Y aurait-il des juges qui ne seraient pas indépendants ? M. Kaposy pourrait-il nous en dire plus à ce sujet ?

 

NB : Au nom de la séparation des pouvoirs, chère à nos républicains, le chef de l'Etat est aussi chef de la justice. Il n'y a que la direction du Parlement-godillot qui lui échappe...

 

12 août 2009

Réchauffement ment

J'entends ce matin à la radio que le réchauffement climatique a encore frappé. Tiens donc, ça faisait longtemps qu'il ne nous avait pas chauffé les oreilles celui-là. Cette fois il s'attaque à la vigne, c'est Greenpeace et l'Inra qui s'en préoccupent. On pouvait s'attendre au pire et ce fut le cas. Il parait qu'il y a trop de sucre dans le vin et que la production diminue. Tout cela bien évidemment à cause de la pollution, du CO2 et tout le bataclan. Ces ostrogoths auraient pu prendre l'avis d'un vigneron ou prendre autre chose qu'un vichy-fraise lorsqu'ils vont au bistrot. Passer à la radio pour dire des conneries pareilles, faut vraiment avoir passé les 30 dernières années de sa vie à boire de l'eau ou alors des boissons alcoolisés interdites par les conventions bachiques (whisky et autres saloperies trans-frontalières).

 

S'ils avaient un tant soit peu de culture et de palais ces gugusses auraient appris que le vin est plus sucré parce qu'on en produit moins et qu'en en produisant moins on améliore sa qualité et ainsi la teneur en sucre. En gros la production et la teneur en sucre sont intimement liées, et ce n'est pas le réchauffement de la planète qui y peut quoi que ce soit mais le vigneron. Ce dernier prend un sécateur et élague sa vigne pour qu'elle donne moins et produise donc plus de sucre (déjà dit plus haut). Ça parait idiot de dire ça mais un imbécile a cru bon de ne pas le comprendre en direct à  la radio. Il en a profité pour nous annoncer que la température allait augmenter de 5 degrés soit 2 degrés de plus qu'il y a un an. Bah voyons ! Comment croire ces australopithèques ?

 

07 août 2009

Ministre...

ministre.jpgUn bébé dans un hôpital de Mulhouse meurt en se coinçant la tête entre les barreaux de son lit. Immédiatement le ministre Bachelot réagit en affirmant que toute la lumière sera faite sur cette histoire. J'ai entendu cette information à la radio hier soir en ouverture d'un journal. J'en étais presque à me pincer pour y croire. Voilà le rôle d'un ministre à notre époque ! On s'attend dans les heures qui viennent à une loi. Soit elle interdira les bébés, soit, plus vraisemblablement, elle imposera une norme sur l'écartement des barreaux ou les interdira purement et simplement.


Comment croire qu'il existe encore un gouvernement en France ? Un autre exemple frappant la semaine dernière, l'histoire du remboursement des subventions par les maraîchers (précisons au passage que l'histoire n'aurait pas été révélée sans le travail effectué en toute innocence par une journaliste stagiaire qui ne connaissait pas le principe d'omerta liée à ces histoires européennes ; car cette demande de remboursement date de janvier dernier...). Le ministre en question s'est fait le porte-parole dans les premières heures de la grosse Commission de Bruxelles en réaffirmant que les subventionnés devraient rendre le magot, avant de changer son fusil d'épaule réalisant qu'il avait en face de lui des clients qui en matière de fusil et d'épaule s'y connaissaient un peu.


Les exemples sont légion pour illustrer l'irresponsabilité (ou l'a-responsabilité) de nos ministres. Ils s'emmerdent et ne savent pas quoi faire pour nous le faire sentir. Quand on n'a pas le pouvoir de mettre en taule un banquier qui pille les caisses alors on fait chier le populo en lui interdisant de fumer dans un tabac.

 

28 juillet 2009

Bientôt le méchoui...

divers.jpg

Je n'aurais pas grand chose à ajouter à la prose de notre cher Pélicastre si ce n'est une petite réflexion que j'ai eu en regardant cette photo. En somme il est question de couleur dans cette affiche de propagande. Il semblerait que son auteur veuille dire que dans un pays de Blancs les gens sont tous pareils. C'est un peu comme quand on disait à l'époque "vous savez, les Noirs, ils se ressemblent tous". Si c'est pas du racisme à la papa tout ça...

 

PS : finalement j'aurais préféré qu'on nous compare à des porcs au moins on n'aurait pas eu la promesse de finir égorgé dans une baignoire.