Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 février 2010

On fait la paix Mouloud ?

 

 

05 janvier 2010

Lettre au père Noël

J'ai voulu faire cette année ma lettre au père Noël. Il y avait à ce moment-là le prétendu sommet de Copenhague. On pouvait lire partout que 70% des jouets venaient de Chine, que les sapins provenaient aussi en majorité de pays éloignés, j'en passe et des meilleurs. Ainsi se procurer ce type de bien consommable pouvait nuire à la santé de la planète par un dégagement de CO2 dû au transport des dites marchandises. Ça tombait mal car je voulais pour la première fois de ma vie acheter un sac à sapin pour aider les blessés par mine anti-personnel... Tant pis ! Comme quoi le réchauffement de la planète ne nuit pas seulement à la planète mais aussi aux infirmes de guerre. C'est beau le mondialisme ! Toujours est-il que je n'aurais jamais mis dans ma lettre des jouets fabriqués en Chine, non que je sois sensibilisé depuis peu aux contraintes climatiques, mais parce que j'ai toujours mis en application un certain colbertisme économique et national : mieux vaut faire travailler un mauvais Français qu'un bon Chinois.


Comme écrire une lettre au père Noël devient donc trop polémique par les temps qui courent, j'ai fait l'inverse, j'ai ouvert un compte sur ebay pour vendre puis racheter les cadeaux que je souhaitais. Que voulez-vous, il faut vivre avec son temps ! Coup de chance, personne dans ma famille n'a eu l'idée saugrenue de m'offrir un niphone ou une woui, mais une biographie de Darquier de Pellepoix et des chaussettes en fil d'Écosse. Je garde. Au diable ebay.

 

04 janvier 2010

Bonne année (2)

Résolution pour cette année ?

Des photos cochonnes afin d'augmenter considérablement l'audience de ce blog !

1ère photo, mercredi...

28 août 2009

Capoue c'est fini

Vient enfin le temps des vacances. Je ne sais pas quel fut le tube de l'été mais j'ai bien l'intention de le watté à donf dans ma voiture en faisant la queue à la pompe à essence de chez SuperU. C'est décidé cette année je vais m'éclater. Finies les vacances où je ne sortais pas du jardin de peur de rencontrer des ostrogoths à lunettes de soleil et à planche à voile. A moi les plages délicieusement tamisées, barbecuités à la merguez et au monoï. Je veux enfin toucher au bonheur et pouvoir raconter mes vacances à la machine à café. Jusqu'à présent je passais pour un malheureux à la Bang Bang car je n'avais toujours pas mon deuxième albatros en kidsurf et pour un rabat-joie parce que je ne descendais jamais plus au sud que l'ex ligne de démarcation. En gros je passais pour une sorte de collabo nostalgique d'un ancien temps non désireux de profiter des agapes estivales proposées depuis le plan Marshall.


Il faut enfin tourner la page, que je rentre dans le rang. J'ai la vague impression en écrivant ces lignes que ça va quand même être coton. Ne vais-je pas faire une rechute en arrivant sur zone ? Je vais faire un effort je vous le promets. A tout hasard j'emporte quand même 1 ou 2 tomes des mémoires de Saint-Simon, un petit Thierry Maulnier pour la plage et pourquoi pas Les Corps Tranquilles de Jacques Laurent.

 

30 juillet 2009

La chanson de Paul

C'est un peu triste pour la saison mais bon... ce n'est pas parce qu'on est sur la plage qu'il faut lire des conneries.

 


 

 

13 février 2009

La part des anges

partdesanges.jpgCe blog suinte le pinard par sa forme mais trop peu dans le fond. Il faut pourtant en dire quelques mots de temps en temps même s'il est risqué de lui plaquer trop de mots sur l'étiquette car comme chacun a trop tendance à l'oublier, avant tout il se boit.

 

Hier soir j'ai commis un petit sacrilège en m'arrêtant devant l'étagère des vins de mon familistère préféré. Tant qu'on peut, il est préférable d'acheter son jaja chez un jajatier sans quoi on risque de tomber sur un nanan de bas étage. Mais il arrive qu'on soit contraint, époque barbare, de l'acheter là où on se fournit également en détergent. Puissent ces cas de force majeur ne rester que des parenthèses ! D'ailleurs l'instant du choix est une torture, la même que devant les lessives, on sait qu'ils produiront tous le même effet et pourtant on prend quand même le temps d'essayer de trouver l'oiseau rare. D'emblée il faut éliminer les bordeaux, toujours trop tanniques et élevés de manière à donner un jus de bois qui flattera surtout le palais des sans-logis. Il s'entend qu'avant de commencer toute sélection on s'interdira, en bon Français soucieux de patriotisme économique, les vins étrangers. Profitons de notre époque qui indique encore la provenance sur les bouteilles. Éliminons aussi les cuvées star des supermarchés c'est à dire, en traduisant littéralement, les bouteilles avec des étoiles. Elles sont faciles à reconnaître, les étoiles sont gravées sur la bouteille - peut-être pour avertir les aveugles. Éliminons aussi les saumur-champigny soufrés comme en 15 à Ypres, les bourgogne trop chers, les crus bourgeois qui ont bronzé sous les lampes chauffantes des étages élevés et les bouteilles dont les royalties de l'étiquette stylisée ne laisse que peu de budget pour le produit.

 

Il nous reste une bouteille bien curieuse de l'étage inférieure, un vin rouge de Savoie à 15 francs (préparez-vous à compter comme avant). C'est la curiosité qui a mû cet achat. Si le coup en valait la chandelle je donnerai une suite à cet article sinon le vin rouge de Savoie de chez Prisunic sera bibenda non grata dans mon cellier.

06 février 2009

6 février

canne.jpg

28 janvier 2009

Jeu

Quel est le point commun entre

Guillaume Musso,
François Pinault,
Al Gore et
Peter Crouch ?

 

Le gagnant du jeu se verra peut-être concéder un baiser donner par Mimi au cas où je gagnerais son concours.

 

27 janvier 2009

Coming in

oignon.jpgJe dois avouer devant la terre entière mes orientations sessuelles. Il y a quelques temps je n'aurais pas jugé opportun d'effectuer un tel travail sur moi-même passant par une révélation publico-sociétale. Aujourd'hui, l'heure est venu de me libérer de ce poids et de sortir de l'aliénation sociale qui voudrait que je sois coupable d'être ce que je suis.
Oui, je suis homo-sessuel. Je dois me l'avouer et l'avouer. C'est une manière d'être honnête avec la conscience qui m'anime. Je réfléchis beaucoup pour écrire tout ce blabla et j'ai comme un doute d'un seul coup. Etait-ce vraiment un homme avec qui j'ai... ? Hum... bon... faites comme si je n'avais rien dit je crois que je ne suis pas encore homo-sessuel...

 

05 janvier 2009

Bonne année

kimjongil.jpg