Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17 février 2014

Les sans-papiers en auraient

J'apprends que les clandestins ont une réduction de 75% dans les transports en Ile-de-France. Il s'avère donc que les "sans-papiers" ont des papiers pour prouver qu'ils n'en ont pas...



14 février 2014

Jeune sous la Révolution

Winston se demanda vaguement combien il pouvait y en avoir comme elle dans la jeune génération, qui avaient grandi dans le monde de la Révolution, qui ne connaissaient rien d'autre, et acceptaient le Parti comme quelque chose d'inaltérable, comme le ciel. Ils ne se révoltaient pas contre son autorité, mais, simplement, l'évitaient, comme un lapin se soustrait à la poursuite d'un chien.


George Orwell, 1984

13 février 2014

JO, gratuits qu'ils disent

On se dit toujours qu'on ne va pas regarder ces JO à la télé, que ce n'est plus comme avant, que le commerce a tout emporté. En attendant on se prend au jeu et on se surprend une nouvelle fois à "soutenir" (supporter en nouveau franglish) le petit Français qui va gagner et "foutre une branlée" à ce sale Boche* qui essaie une nouvelle fois de passer devant tout le monde.


Evidemment sur France télévision entre deux images de sport il y a du blabla sentimentalo-dégoulinant, ou l'inverse devrait-on dire : c'est entre deux séances d'autocongratulation qu'on peut voir un peu de sport. Et à l'occasion d'une de ces séances de recadrage mental on a pu entendre le chef du service des sports parler de "sport pour tous" grâce à la "gratuité de la chaine". C'est là qu?on peut commencer à douter du sens des mots. Serait-on déjà en 1984 dans le monde orwellien ?

Résumons le sens caché des mots :

- Un téléspectateur de France télévision paie une redevance annuelle de 133 euros. C'est la télé gratuite.
- Un abonné de BeInSport paie un abonnement annuel de 132 euros (12 x 11 euros). C'est la télé payante.



*Désolé pour l'insulte qui aurait pu être tournée vers des ressortissants moins aimables, mais sur les pistes blanches on ne trouve rien d'autre que des Allemands ou des Autrichiens.



11 février 2014

Boire du vin

"Le vin, pris en quantité convenable, et j’y insiste, pur, confère le discernement des bobards. Un homme qui a l’usage et les lumières du vin ne croit pas à la Société des Nations."   

Léon Daudet

 

Publié dans Champagne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vin, daudet, sdn |  Facebook | |

10 février 2014

Brèves d'un lundi

Avec la chandeleur et l'approche du carnaval on voit fleurir sur les étals des bugnes. J'aime bien les bugnes, mais pas les bugnes d'Ollioules ! Elles sentent l'huile et sont grossières comme une semoule sans bouillon.

 

Je viens de changer de boucherie. Le précédent, qui faisait le coin et s'appelait Lecoin, a été remplacé par un jeune qui s'appelle Lejeune. Mais comme il ne s'appelle pas Lebon je vais dorénavant chercher mon "singe" chez un dénommé Guenon. Véridict !

 

Il parait que Pépère va en visite d'Etat aux States. Je lui déconseille les hôtels nouillorquais. DSK et Richard Descoings peuvent en témoigner (surtout DSK...).

 

Jegoun, le plus grand blogueur de la Terre, justifie tout le nazisme et invalide le procès de Nuremberg d'un trait de plume. Pour lui l'élection permet tout. Loin de moi l'idée de dire qu'en démocratie il y a des valeurs supérieures à l'élection, qu'il y aurait une sorte de Bien universel indépassable. Supprimons tout simplement les élections et nous serons à l'abri de fléaux comme Hitler ou Hollande.

 

06 février 2014

Les tweets célèbres (5)

C'est un des tweets les plus célèbres de France, qui est passé du tragique à l'humoristique. Il est désormais employé pour mettre l'accent sur diverses causes qui sont menacées ou déjà en proie à la disparition.

 

"Omar m'a tuer."

 

Ces 4 petits mots ont produits quantité de commentaires et d'ouvrages. Dans ce tweet il y a l'accusation de racisme, Omar n'étant une dénomination ni armoricaine ni américaine, il y a la machination, l'orthographe n'étant pas digne de l'éducation de son auteur, il y a surtout une dénonciation on ne peut plus claire d'une personne qui a vu son assassin mais dont le témoignage est mis en doute par l'absence de réitération. Bref, c'est un tweet qui va rester, à tel point que d'aucuns commencent à ne plus y voir la faute d'orthographe, ce qui risque de compromettre à terme l'avenir de tous les participes passés.

 

Les plus pessimistes prévoient même que le "Omar" rentre dans le "Robert", ce qui serait un drame, avouons-le.

05 février 2014

PMA sans les mains

André Hazout, 70 ans, gynécologue de renommée internationale et expert de la procréation médicalement assistée, la fameuse PMA, est jugé pour viol sur plusieurs de ses patientes. La PMA est d'ordinaire une technique qui permet à une femme d'être fécondée sans l'intervention tactile d'un homme. Les agissements de cet homme viennent apporter un camouflet à cette technique. Si même son plus grand spécialiste retourne à la méthode ancestrale, que va devenir la PMA ? On peut se demander aussi d'où lui vient ce titre de meilleur inséminateur ? Pépère n'était peut-être pas habile que de la pipette... Cela dit, avec ou sans les mains, comme il est médecin, cela restait une procréation "médicalement assistée" !

Publié dans Guignolet | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : pma, viol |  Facebook | |

04 février 2014

La liste de rupins

http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/01/27/evasion-fiscale-les-secrets-des-fichiers-suisses-de-hsbc_4354900_3224.html L'Immonde publie une liste de gens qui ont ou ont eu des comptes en Suisse. Voilà quelques-uns des noms de la liste, dont le déballage en place publique nous fait le plus grand plaisir, qu'on pourrait appeler "la liste de rupins" : - le réalisateur Cédric Klapisch ("il n'y avait pas énormément d'argent dessus" [247 000 euros selon l'Immonde]) - le psychanalyste médiatique Gérard Miller - l'avocat Michel Tubiana - l'ancien président du Crif Richard Prasquier

5ème-républicain

Tous les jours maintenant on entend à droite à gauche le vocable "républicain". Pour un oui pour un non il faudrait avoir un comportement républicain. On met du républicain à toutes les sauces. On remarquera au passage que le "citoyen" ordinaire est remplacé par "républicain" lorsque le ton se veut moins pédagogue mais plus péremptoire et menaçant, comme en ce moment par exemple où le pouvoir socialiste ne tolère pas qu'on puisse manifester contre lui. Mais que peut vouloir dire ce mot "républicain" ? La République a bien changé depuis qu'elle s'est proclamée dans la fange en 1870 grâce à l'Allemagne impériale. Ce qui était encensé autrefois est aujourd'hui trainé dans la merde, et inversement. Tous les repères qu'elle se targue de nous donner ne sont en fait que des étrons qui naviguent au fil de l'eau. Il n'y a qu'à voir sa façon de s'appeler : la 5ème république. Il faudrait savoir, il y en a une ou plusieurs ? Ainsi quand quelqu'un sortira de sa bouche ce mot, "républicain", composé à la fois de la ligne qui sépare les deux fesses et du verbe qui ne laisse aucun doute au sujet de l'odeur qui en sort, vous le reprendrez pour souligner à quel point ce mot est grotesque : "on ne dit pas républicain mais 5ème-républicain !"

03 février 2014

Hollande vire sa grosse par télégramme

«Je fais savoir que j'ai mis fin à la vie commune que je partageais avec Valérie Trierweiler.» Ce langage laconique pourrait faire penser qu'il a niqué la conne : «Je fais savoir que je partageais mon vit fin avec la commune Valérie Trierweiler que j'ai mise.»