Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 mai 2013

A la Bank Bank...

Me voilà à travailler depuis quelques semaines à la Bank-Bank Ben & Fils. Aujourd'hui de sémillants responsables de la "com" encravatés et surpayés sont venus nous distribuer des petites plantes dépolluantes pour nous remercier d'avoir baissé de 10% notre production de papier depuis 1 an. C'est mignon, c'est très beau, on va sauver la planète !


Sauf que c'est plutôt kafkaïen, orwellien ou URSSien car personne dans notre bureau n'est là depuis plus de 6 mois et en plus il nous est strictement impossible d'imprimer puisque notre imprimante nous a été tout bonnement retirée. Encore un symptôme de notre époque dite moderne. On nous félicite, et c'est bien la seule fois, de n'avoir pas fait une chose qu'il nous est impossible de faire. On me dira que ça crée de l'emploi...


15 mai 2013

La transgression par l'ordure

Face à l'Etat on se trouve souvent désemparé. On aimerait bien pouvoir dire merde à Taubira mais ce n'est pas toujours facile. La démocratie n'est pas nécessairement favorable aux expressions autres que celle qui consiste à mettre dans le noir un petit papier dans une enveloppe foncée que l'on introduira dans une boîte transparente. Il y a un moment où chacun d'entre nous a voulu assouvir ses besoins profonds. Mais les conséquences auraient été trop graves pour les victimes et les auteurs.


Dans un souci presque médical ce blogue vous offre une solution facile et à la portée de tous pour dire merde au gouvernement et en tirer une petite satisfaction, un goût de rébellion. C'est tout simple et vous pouvez le faire de chez vous. Cela pourrait sembler une petite chose mais c'est en fait la transgression ultime à notre époque. METTEZ tous vos déchets dans la poubelle normale, celle où on met toute la merde qui ne peut pas être recyclée. Mettez dedans vos journaux, vos bouteilles en plastique, vos emballages. Vous verrez ça fait un bien fou. Mettez aussi les bouteilles en verre ! Vous serez alors au stade ultime de la transgression. Il faut avoir le bras fort si des gouttes de sueur perlent au moment de passer à l'acte. Vous verrez que votre cerveau est à ce point formaté que cet acte ne sera pas si facile que vous pouvez le pensez. Mais son action sera radicale. Alors jetez vos bouteilles en verre dans les poubelles classiques vous serez au dernier stade de la réaction.



20 octobre 2012

Pour un tarif juste

Le gouvernement avait déjà annoncé une augmentation du tarif de l’électricité auprès des gros consommateurs. Ces derniers jours on apprit que ce même gouvernement allait augmenter le tarif dans les régions les plus chaudes sous prétexte que ces régions sont favorisées par rapport à d'autres qui ont une facture plus lourde à cause du chauffage. Résumons. Plus vous consommerez plus vous paierez, et moins vous consommerez plus vous paierez ! On est cerné de tous les côtés grâce à l'idéologie écologiste et à l'idéologie égalitariste. Une chose est sûre ces idéologues vont réussir à transformer EDF en une usine à gaz et ces cochons de Français en vaches à lait.

08 juin 2011

Un petit geste pour la planète (4)

Un collègue de bureau très citoyen, très tout-ce-qu'il-faut depuis ses 18 ans en mai 81 vante les mérites du vélo électrique et les siens par la même occasion se prétendant écologiste. Il a troqué, sauf quand il pleut, sa voiture contre un de ses engins dont la pédale est mue par une gégène. Il y aurait bien les transports en commun mais c'est plus long et il y a des gens qui puent. Alors notre homme, de gauche, pédale fièrement sans cacher que même son pédalage est assisté. Cela contribuerait parait-il à produire des économies d'énergie. Je veux bien croire que ça consomme moins que sa Renault scenic, en revanche j'attends toujours sa justification par rapport à un vélo classique. Vous allez dire que je pinaille, que notre bougre, la quarantaine passée, a peut-être besoin d'aide dans les côtes, certes.

Néanmoins je sentais bien que derrière son idée flamboyante, comme derrière toute idée estampillée officiellement écologique, il y avait une entourloupe, alors je suis allé me faire présenter l'engin par son propriétaire. Un rapide coup d'oeil, puis de lui demander sur le ton de la plaisanterie où est la dynamo. Mes collègues rient de bon coeur. Plus besoin de cette vieillerie, la batterie s'occupe de tout. Sacré Paul, toujours aussi vieille France ! On en arrive à scruter le système d'éclairage. Bingo ! Le propriétaire reconnait tout penaud que les lampes fonctionnent avec des piles, qu'elles ne sont même pas alimentées par sa batterie de vélo électrique. La dynamo mon vieux, la dynamo...

29 avril 2011

Un petit geste pour la planète (3)

Dans la série des petits gestes pour la planète voici le lauréat du concours Lépine 2003, un talentueux inventeur qui s'est penché sur le douloureux problème de la consommation en énergie de la maison. Il a donc dessiné les contours idéaux d'une maison (appelée Héliodome) qui recevrait le soleil de plein fouet en hiver sans en recevoir le moindre photon en été. Moins de chauffage l'hiver, pas de clim l'été. Les gains estimés seraient entre 50 et 80%. Un beau résultat et un projet plein de promesses.

Huit ans plus tard notre génie de la consommation domestique a tout juste réussi à convaincre une banque de lui accorder un prêt pour construire sa propre maison, les commandes de la clientèle étant encore plus faible que la consommation théorique de la dite maison...


C'est bien joli de vouloir sauver la planète mais il faudrait commencer par essayer de sauver les apparences. Qui voudrait habiter là-dedans ?

 

écologie,concours lépine,carbone,maison,héliodome

27 avril 2011

Un petit geste pour la planète

En rentrant hier soir à plat ventre d'un lieu de perdition j'ai jeté un œil sur le bord de la route pour m'assurer que la progression était encore rectiligne. C'est là que j'ai vu le panneau des écoles annonçant la traversée des bambins. Le dit panneau triangulaire disposait d'un système d'avertisseur visuel à ses extrémités, en clair il y avait des ampoules à chaque coin. En levant correctement la tête dans la bonne direction on pouvait constater que le système d'alimentation électrique était assuré par un panneau solaire associé à une batterie. C'est à ce moment-là que mon cerveau s'est remis en marche à commencer par l'hémisphère (gauche je crois) lié à la capacité d'indignation. Rapide calcul à la louche pour évaluer l'utilité de ce bazar et son coût reporté sur mon impôt local. Rapide conclusion, c'est de la démagogie à deux balles !

 

Pourquoi ne pas profiter d'une énergie électrique nucléaire quasi gratuite ? Parce que question rentabilité, en calculant le prix du panneau solaire, celui de la batterie, rapporté au prix du kWh d'EDF, l'amortissement est prévu pour dans quelques centaines d'années (sans compter qu'une batterie se change tous les 5 ans). Économie nulle. A-t-on au moins sauvé la planète (rien que ça !) en utilisant cette technique qui a besoin de terres rares, de lithium, de métaux lourds et de beaucoup d'eau pour sa conception ? La réponse est dans la question ! En attendant le gogo-écolo est content, ravi, il pourra sourire tous les jours en passant devant cet exvoto écologique.

28 mars 2011

Que faites-vous pour la planète ?

planète,écologie,actionCertains sont de grandes consciences, de grands militants, ont des gestes déterminants pour la planète. Je ne suis pour ma part qu'un modeste citoyen du monde qui ne fait pas grand-chose pour elle mais qui agit déjà à son petit niveau. Que fais-je pour la planète ? Je lui pisse dessus, je lui chie dessus et pour finir je lui marche dessus (avec des chaussures vu mes deux premières actions) !

 

12 mars 2010

Cochez-le sur la liste

« Un enfant européen ayant un coût écologique comparable à 620 trajets Paris-New York, il faudrait faire voter une directive baptisée “grève du troisième ventre”. »

Qui a prononcé cette phrase ? Un membre du parti communiste chinois des années 50 ? Le docteur Mengele ? Non, cette phrase vraiment nauséabonde vient de l'écolo le plus délirant, celui qui se targue de prendre le métro alors qu'il a un nom de conducteur de voiture, j'ai nommé Yves Cochet. Comparer la vie à un coût économique est typique de ces gens qui prétendent défendre la nature mais qui en fait l'abhorre. On remarquera aussi en filigrane qu'il sous-entend qu'élever un petit Africain coûte beaucoup moins cher. On le voit bien, rêvant sur un banc public dans un jardin aseptisé façonné par l'homme, mettre en place un nouveau modèle économique tout écolo. On produirait les enfants dans les pays pauvres (pour moins d'1 trajet Paris-New York) afin de les faire travailler dans les pays riches. Ce serait une avancée au niveau de l'empreinte écologique, et encore un gain de productivité pour le capitalisme qui n'a tiré que des bénéfices de ces sorciers de l'écologie d'essence mi-communiste mi-nazie.

19 mai 2009

Saints de glace

congelojpg.jpgRevenons à notre marronnier de l'an dernier, les bébés oubliés dans la voiture. Il y a quelques signes qui nous montrent que les journalistes attendent l'arrivée de l'été. En voilà un. C'est somme toute assez classique par les temps qui courent mais il y a une particularité à cette annonce. En effet on apprend dans l'article que la maman a placé un bébé dans le congélateur à la naissance mais qu'elle en a 4 autres dont 3 placés dans un foyer. Un dans la glace et trois dans le feu. Voilà une dame dont l'ascendant devait être radicalement opposé au signe zodiacal, car comment expliquer une telle disparité de traitement.


Les temps étant ce qu'ils sont, le réflexe premier de nos contemporains sera de la plaindre et de l'excuser eu égard à sa situation personnelle qui a dû être douloureuse dans une société qui essayait de lui garder la tête sous l'eau. Mais gare au deuxième réflexe conditionné de nos condecitoyens, le réflexe écologique. Cette dame sera vouée aux gémonies pour le coût-carbone du placement de son dernier enfant en cellule frigorifiée. Il ne faut pas s'ôter de l'esprit qu'un congélateur consomme beaucoup d'électricité et que dans l'état actuel des derniers Grenelle, il s'agit à plus de 99% d'énergie non-renouvelable.


On pourrait aussi s'apesantir sur le placement de trois de ses enfants dans un foyer et de son impact sur le réchauffement de la planète mais dans ce cas les calculs seraient beaucoup moins objectifs et encore sujets à caution dans la mesure où ils sont vivants et qu'ils n'est pas encore entré dans les mœurs de reprocher à quelqu'un de vivre parce qu'il a une emprunte écologique.

 

24 octobre 2008

Lumière !

ampoule.jpgPremière mesure du "Grenelle de l'environnement" qui va toucher le citoyen-consommateur : le remplacement des ampoules à incandescence normales par des ampoules à basse-tension. Il parait que c'est bien pour l'environnement et qu'en plus on fera des économies.

Démonstration.
Pour l'écologie on s'en fout un peu car si le fait de changer d'ampoule faisait grossir la calotte polaire ça se saurait. Pour l'économie (au sens utilisé sous l'occup') si l'on considère qu'une ampoule actuelle coute 1 euro et dure 1 an et que les futures ampoules obligatoires coutent 5 euros et durent 6 ans (données France Info confirmées par Europe1, RTL, 20 minutes et Libération) cela fait une royale économie de 1 euro en 6 ans par ampoule soit environ 3,20 euros par an pour un foyer disposant de 20 ampoules. De quoi rendre du "pouvoir d'achat" aux Français...
En plus de me donner un sujet tout trouvé pour une future note C'était mieux avant, cette mesure impose aux réactionnaires de se manifester en faisant un stock d'ampoules à incandescence pour les 50 prochaines années. Que ce sera beau dans 20 ans de sortir d'une boîte défraichie une ampoule à baïonnette de 75 Watt !