Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06 janvier 2011

Meilleurs voeux pour 2011

bonan-visuel.jpg

05 janvier 2011

Mes prévisions pour 2011

Janvier
"Tempête en décembre, t'en chies en janvier." Le réseau sentinelle, le bien nommé, va annoncer une vague de gastro-entérite.

Février
Les stocks de glycol seront reconstitués mais on craint une pénurie de spasfon, de riz et de pain complet eu égard à la vague scélérate du mois de janvier.

Mars
Quelques giboulées sont à prévoir malgré les quelques grincheux du GIEC qui prétendent que nous assistons à un déréglement climatique depuis qu'il neige en hiver.

Avril
Ne te découvre pas d'un fil.
"Pour avoir chaud sans ta bouilloire, porte des Phildar !"

Mai
Des élections à deux tours sont à prévoir.
Si vous n'êtes toujours pas remis de janvier, alors votez dans le trou !

Juin
Rien. (cf. le carnet de chasse de Louis XVI...)

Juillet
Gros risque de chaleur le 17 à Marseille et le 24 à Albi.
Les vacances approchent il n'est pas question de parler de la chute prochaine de l'euro.

Août
Devant l'emballement de la crise financière, certains gouvernants ont la nausée, comme en janvier, mais ça ne sort pas...
Dans ce cas, boire de l'Arquebuse, l'alcool aux 33 plantes. "Avec l'Arquebuse, par en haut ou par en bas, il faut que ça sorte" (dixit un ponte de la médecine générale de Franche-Comté).

Septembre
Alea jacta est. Tout est sorti, mais il manque 10 000 milliards de dollars... Comment faire ? se disent les experts qui se souviennent à temps qu'ils avaient prévu cette situation. Ils nous expliquent doctement le déroulement inéluctable de la crise. On ne sait toujours pas ce qu'il faut faire. Le trouvage de la solution géniale est reporté à octobre.

Octobre
Les prévisions deviennent flous parce qu'il y a beaucoup trop de paramètres à prendre en compte et que je n'ai pas la puissance de calcul d'un Jacques Attali.

Novembre, Décembre

Résultats faussés par la défaillance du mois d'octobre. Néanmoins ça ne s'annonce pas joli-joli.