Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26 novembre 2008

C'était mieux avant (IV)

telephone.jpgOn est souvent dérangé dans le métro par des gens qui répondent au téléphone. Ca commence par "Allo Philippe !". Au ton de la voix on comprend bien qu'il s'agit du prénom de celui qui appelle. Pourquoi ce retournement de situation ? Peut-être tout simplement par ce que celui qui répond ne peut pas s'empêcher de montrer qu'il dispose de la toute puissante option "Affichage du numéro appelant". Si l'on est dans le wagon de celui qui répond on trouve déjà cette façon de faire un peu énervante mais elle l'est encore plus si on est précisément celui qui appelle. Quand j'appelle Pierre je ne suis pas totalement sûr de tomber sur lui en revanche je suis absolument convaincu de m'appeler Philippe...
En plus d'être complètement stupide cette façon de faire révèle que la personne, lorsqu'elle a un coup d'avance (savoir qui appelle), le dévoile d'emblée. Pas très malin. On regrette les "Allo j'écoute" sur un ton froid ou les "Allo, qui est à l'appareil ?" sur un ton méfiant. Celui qui appelait avait au moins le privilège de voir changer le ton de la voix si en se présentant il faisait plaisir à son interlocuteur. Une vraie surprise créée par la magie du téléphone, appareil qui permet de parler à une personne que l'on ne voit pas. Maintenant que l'on peut connaître le numéro appelant (ce qui peut se révéler utile et salvateur parfois) la magie est brisée alors il faut la feindre et conserver le "Allo, qui est à l'appareil ?".