Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 janvier 2012

Art Eva

Eva est formidable, elle veut créer des fêtes juives et musulmanes au nom de la laïcité à l'instar du maire de Strasbourg qui veut du hallal dans les cantines au nom de la diversité et plus de poisson au nom toujours de cette laïcité. La définition de la laïcité à gauche est de plus en plus précise, elle semblerait "stigmatiser" au moins une communauté religieuse, c'est à dire celle contre laquelle elle a été inventée.

Eva dit aussi que Jeanne d'Arc est un modèle ultra-nationaliste parce qu'elle luttait contre les Anglais au nom de l'indépendance de la France alors qu'aujourd'hui nous serions à l'heure de l’Europe. C'est exactement ce que pensait un Marcel Déat à propos des prétendus résistants qui s'opposaient à l’Europe allemande (dite déjà à l'époque "communautés européennes"), si bien qu'aujourd'hui même les gaullistes veulent se placer sous la botte teutonne.

Finalement on pourrait dire, pour les mettre tous d'accord, que ceux qui ne veulent plus de frontières sont des collabos dans l'âme.

31 juillet 2008

Lénine relève toi

Reçu ce mail aujourd'hui sur mon lieu de travail, la Bang Bang aéronautique, d'un collègue (une femme) parfaitement Français (donc francophone a priori) et dont le bureau est à côté du mien.

------------- 

Hello Paul,

Once again .... [coupure, car deux lignes de reproches sans aucun humour]

Thanks in advance,
Regards,
Cxxxxxxx

11 juillet 2008

No to racism

Souvenez-vous lors du dernier euro de football il y avait des banderoles contre le racisme, coincées entre Coca-Cola et Whirlpool. "No to racism" qui disaient. Je n'ai pas bien compris ce que ça voulait dire car je ne pratique la langue dite de Shakespeare qu'au boulot. Je viens de réaliser que pas grand monde n'a dû comprendre ce slogan publicitaire. En effet AUCUN pays anglophone ne participait à ce tournoi de football. On pouvait compter sur 16 pays (France, Italie, Pays-Bas, Roumanie, Allemagne, Pologne, Croatie, Autriche, Portugal, Turquie, Suisse, République Tchèque, Espagne, Russie, Grèce, Suède) - pas tous dans l'union européenne au passage... - mais pas d'Angleterre, de Pays de Galle, d'Irlande du Nord, d'Irlande du Sud ni d'Ecosse. Comment voulez-vous faire passer un message dans ces conditions ?

racism.jpgAdmettons que le supporter de base ait compris le message mon frère. Admettons qu'il soit Tchèque, que son équipe mène 2 à 0 à 10 minutes de la fin du match contre la Turquie. A ce moment-là un attaquant tchèque au moment de marquer le but qui va définitivement qualifier son équipe donne un énorme coup de tête dans la chaussure aux crampons aiguisés d'un défenseur turque (point de vue de l'arbitre...). Assommé, direct ! Pas de penalty... point de vue de l'arbitre... Puis malencontreusement les Turques marquent trois buts et éliminent nos pauvres tchèques qui ne peuvent se consoler que par des "No to racism" qui clignotent partout dans le stade. No to racism. C'est tout ce qu'on a à dire à des supporters qui subissent l'injustice. C'est tout ce que le football d'aujourd'hui peut nous proposer ?

Petite vengeance des Tchèques, ils ne veulent plus ratifier le traité de Lisbonne... Na !