Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 juin 2011

Le rouge et le noir

A quoi sait-on que les bruns sont des salopards alors que les rouges sont des gentils qui veulent le bien de tous* ? Une réponse par l'exemple comme d'aucuns avaient pu dire, la liberté par le travail.
Le maire de Sevran, un rouge repeint en vert, demande l'intervention de l'armée pour lutter contre la racaille des trafiquants de drogue. Aucune réaction des médias pour qui l'arrivée de blindée à grosses chenilles demandée par l'édile ne pourrait être un dérapage. Le communisme c'est sympa, ça veut le bien de chacun*. Imaginons maintenant que le maire d'Orange, autrefois estampillé aiffaine, demande l'allongement de 10 cm de la matraque de sa police municipale. Que se passerait-il mon colon ? Fort à parier que tous les organes de presse se déchaineraient contre cette escalade vers le fascisme intégral. Les bruns sont intrinsèquement des gens cruels et méchants. CQFD
C'était une démonstration implacable basée sur l'axiome dit du "on voit bien que", bien connu de ceux qui ne pense que culture mais qui n'en ont pas.


* on ne s'attardera pas sur la définition de ce pronom

21 octobre 2010

Les ordures de la République

Il y a une Nième grève des éboueurs à Marseille en liaison avec la réforme des retraites. A faire la grève un jour sur deux on peut se dire que ces gens-là vont pouvoir tenir le coup jusqu'à 70 ans facilement. Mais là n'est pas la question, il s'agit plutôt des ordures. Le préfet, actif pour une fois, a réquisitionné l'armée pour ramasser les ordures qui jonchaient les trottoirs marseillais jusqu'au 1er étage. Cette mesure n'a pas fait l'unanimité dans les rangs de la cégété. Un des leurs a dit, en parlant de ce ramassage par l'armée : "Ce n'est pas démocratique !"

 

Enfin une parole sensée dans cette période troublée. Ce qui est démocratique c'est de laisser la merde sur les trottoirs. C'est ça la vraie démocratie, des trottoirs et des ordures. Jean Dutourd n'a-t-il pas dit en son temps : " La citoyenneté ? C'est de pisser sur les trottoirs de la république, d'ailleurs la plupart des chiens sont de très bons citoyens !"

 

02 juillet 2008

Du rififi à la caserne

Rien ne va plus du côté des armées. Le mitraillage accidentel du public venu assister à une démonstration n'en finit plus de faire des dégats collatéraux. Le chef d'état-major de l'armée de terre a présenté sa démission après avoir été traité "d'amateur" par son supérieur hiérarchique direct Nicolas Sarkozy. C'est tout à l'honneur de ce général pour qui trop c'est trop.
char.jpgEn effet depuis bientôt 30 ans on se moque de l'armée sans qu'elle ait le droit de se défendre eu égard à son droit de la fermer. Une nouvelle fois cette année son budget va être sabré. Officiellement il s'agit d'une réorganisation et d'un recentrage des moyens afin de disposer d'une force d'élite. Dans la réalité on ne fait que supprimer des crédits afin de les affecter à je ne sais quelles autres dépenses (je ne préfère même pas savoir où ça va... non, ne dites rien !) et on supprime au passage 54 000 soldats. Il faut savoir ce qu'est une suppression d'effectif dans l'armée. Comme l'emploi est une donnée très importante pour les hommes politiques il ne faut pas que ces 54 000 suppressions de poste deviennent 54 000 chômeurs alors pour être sûr qu'ils retrouvent un emploi on sélectionne ceux qui seraient le plus susceptible de retrouver un travail dans le civil, donc les meilleurs, et on les vire. Cela se passe comme cela depuis 25 ans ! L'armée vire ses meilleurs éléments dès qu'il y a réduction d'effectif. On peut donc comprendre que les militaires soient en rogne ces derniers temps si en plus d'être insultés par un homme qui leur avait promis monts et merveilles on leur retire leurs meilleurs éléments. Sans parler bien évidemment de leur rôle dans la défense national ou le rayonnement international (donc économique, demandez aux américains) qui semble échapper à tout le monde.