Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 juillet 2008

C'était mieux avant (II)

Depuis plusieurs années déjà une manette a disparu de l'habitacle d'une voiture. On ne s'en est pas aperçu pour ainsi dire mais ce fut une petite tragédie. Le starter ! Ce bouton poussoir qui permettait à une voiture récalcitrante de démarrer en plein hiver ou après une longue période d'inactivité. Maintenant le starter est automatique, si la voiture n'arrive pas à démarrer, elle le sait et enclenche le starter. Vu comme ça c'est un peu idiot mais c'est la dure réalité. Le conducteur n'est plus autonome il est pris en main par sa voiture, c'est à dire par le constructeur automobile, qui veut que tout se passe pour le mieux pour son "consommateur", car il n'y a plus de pilote ou de chauffeur.

starter.jpgCertes l'utilisation d'un starter pouvait se révéler délicate car il fallait avoir quelques notions de mécanique ou au moins savoir avec l'habitude comment manipuler ce bouton. On avait au moins l'impression d'être le vrai pilote du navire, d'un navire qui répondait au doigt et à l'œil à vos ordres pour le meilleur et pour le pire. Régler soi-même l'admission d'essence au moment du démarrage, se considérer comme le seul à pouvoir lancer le moteur de sa voiture. N'y avait-il pas de plus beau plaisir en voiture ? - Fini de prendre du plaisir ! Maintenant on va vous "assister" pour que vous ne preniez plus aucun risque.