Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 janvier 2015

Liberté d'expression

Il paraît ce soir qu'il faut défendre la liberté d'expression. De là à dire ce que je pense, il y a un pas à franchir que ne m'autoriseraient pas certains journalistes qui ce soir bouffent les pissenlits par la racine. 

 
Alors je ne dirai pas ce que je pense. Si Minute avait été attaqué, y aurait - il eu un quelconque sentiment de solidarité et d'indignation? Non, seulement l'idée que ces salopards l'auraient bien mérité. 
 

07 mai 2013

Du genre humain

A la lecture de Minute j'apprends un fait divers survenu au moment des explosions de Boston qui est fort révélateur de la nature humaine. En effet, alors que les télés américaines glorifiaient les héros ou les martyrs aux soi-disants jambes arrachées, les vrais gens de la vraie vie se sont laissés aller à des penchants beaucoup moins télégéniques, ils ont tout simplement pillé la boutique de souvenir du marathon.

Voilà une belle petite histoire qui résume à elle seule les caractéristiques immuables du genre humain malgré toutes les tentatives passées et présentes de créer un homme nouveau.


29 mars 2010

Tout finit à la Loubianka

Les terroristes tchétchènes attaquent les Russes à la station de métro Loubianka. C'est une sinistre méprise causée par l'obscurantisme de ce peuple pas vraiment Mongol mais tout à fait arriéré. Mohamed, le terroriste qui s'est fait sauter le caisson, était allé la semaine dernière voir Irma, voyante extra-lucide mais surtout lucide vis à vis de la détermination des Russes à combattre l'islamisme. Il s'est présenté à elle et lui a demandé quel était son avenir dans un futur proche. La vieille Irma n'a pas eu besoin de faire chauffer la boule de cristal tant la situation lui paraissait claire et le prix du gaz élevé. "Mohamed, tu finiras en chair à saucisse dans les sous-sols de la Loubianka..."


Irma avait vu juste. Mohamed a devancé son destin.