Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04 novembre 2009

Cassez le mur

Cette information est dédié à notre ami Fromage+.

Je doute qu'il aurait eu assez d'imagination pour inventer cela... En fait si, il aurait pu mais son article n'aurait pas été jugé crédible.

Moi qui avait imaginé dans mon précédent article qu'on referait le cassage du mur à coup de marteau, je suis vraiment un vieux con dépassé. Faudrait que j'arrête le pinard et me mette au redbull.

Lisez un peu ce que peu inventer notre Festivus. Régalez-vous, tout y est !

 

Le Figaro

Pour célébrer le vingtième anniversaire de la chute du Mur de Berlin, Reporters Sans Frontières lance, en partenariat avec Hi-media Publishing, un site éphémère, Fallberlinwall.com, sur lequel les internautes sont invités à détruire symboliquement un mur virtuel, brique par brique, en envoyant un SMS.

Accessible à partir du 9 novembre prochain, date anniversaire de la chute du Mur de Berlin, Fallberlinwall.com sera accessible en France ainsi que dans 47 autres pays. Les internautes pourront choisir une ou plusieurs briques du mur virtuel et les détruire en envoyant un SMS.

Chaque brique cassée affichera ensuite le nom du donateur, qui recevra alors un "certificat digital de participation à la destruction du Mur de Berlin 2009". Il pourra également afficher ce document sur son profil Facebook. Les bénéfices récoltés au cours de cette opération iront au profit de l'association de défense de la liberté de la presse.

 

Est ou Ouest ?

kennedy.jpgLe mur est tombé il y a 20 ans, ça va être la fête un peu partout. On va célébrer la victoire de la liberté sur l'oppression. Finies les heures presque les plus sombres de notre Histoire. Si ça les amuse de fêter ça, pourquoi pas, ce sera dans l'air du temps, une belle fête bien festive et bien participative où, j'imagine, mais la réalité peut rejoindre la fiction, le chaland pourra se munir d'une masse et taper sur un faux ex-mur reconstitué pour l'occasion. De belles images en perspective et des litres de larmes à l'œil. Rostropovich ne sera pas là pour y aller de son petit refrain mais on trouvera bien quelques groupes rebelles subventionnés pour chanter pour la paix dans le monde et la fin de l'histoire.


Est-ce que l'anniversaire de la chute du mur nous interrogera sur les nouveaux murs invisibles qui ce sont dressés devant nous ces 20 dernières années ? Ce n'est pas sûr, c'est même mal parti. Interrogera-t-on, pour ceux qui vivent encore, les grands dissidents de l'Est qui y sont tous retournés après un bref passage à l'Ouest qu'ils détestaient finalement autant ? Soljenytsine, Zinoviev. Le mur réel est tombé mais de quel côté des murs virtuels sommes-nous ?

 

Ich bin ein Berliner ! Bah oui mon con mais il y avait deux côtés, alors lequel ?