Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17 février 2009

Avant le carême

vigilant.jpgOn nous vante souvent le régime sans sel, le régime sans sucre, le régime sans alcool. Grand bien fasse à tous ceux qui respectent ces régimes. Si on veut arriver en pleine santé jusqu'au jour de la mort il faut en passer par là. Les partisans de cet ascèse n'insiste pas assez sur, ou même passent sous silence, un autre régime, le régime sans beurre. Est-il tabou ?
Le beurre à haute dose est bien plus nocif que le pinard. La saturation en graisse arrive très vite, dès la première tartine de beurre. Ainsi dès la seconde rôtie le beurre devient superflu et commence à s'accumuler dans l'organisme en des endroits de stockage où l'on ne viendra plus le chercher. Il peut alimenter une certaine esthétique mais il n'en reste pas moins un poids pour le corps tout entier.
En cette période de vaches maigres où tout part à vau-l'eau, laissons aux veaux le lait, qu'ils en fassent leur beurre. Sus au beurre ! S'il y en a déjà chez vous, laisse-le au frigo ou posez-le sur la margelle de la fenêtre pour que les corbeaux viennent le picorer. Certes ce sera difficile de se passer de ces petits plaisirs : étaler une noix de beurre sur une tranche de pain ou la faire frire au fond d'une poêle jusqu'à devenir un beurre blanc. Pour la cuisson nous utiliserons des ersatz, ou rien du tout, l'entrecôte ou la côtelette de porc étant suffisamment grasses. Alors il en sera fini du corps en deuil.

 

06 février 2009

Cuisine à l'huile

yazidsabeg.jpgM. Yazid Sabeg, le commissaire à la diversité et à l'égalité des chances, a déclaré hier à propos de "la couleur de nos assemblées et de nos entreprises" :

 

"c'est d'une pâleur, d'une blancheur et c'est pas très frais d'ailleurs !"

 

C'est plutôt une expression à employer à propos d'un vieux beurre rance.