Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24 janvier 2013

Gaz nauséabond

On entend depuis quelques jours qu'un "gaz nauséabond" se déverse dans l'atmosphère à Rouen et peut être senti même à Paris. Gaz, nauséabond, on se croirait revenu aux HLPSDNH ! Mais point de fachistes à l'horizon et, bonne nouvelle, le gaz en question n'aurait aucune des caractéristiques du zyklon B. N'ayez donc pas peur mes bonnes dames il ne s'agit que d'un léger problème sanitaire.

Souhaitons au ministre une bonne "gestion" de la crise. Et réjouissons-nous que l'adjectif nauséabond quitte les rives du fassisme et revienne enfin dans ses pénates c'est à dire celles de la mauvaise odeur, comme par exemple le cul de BHL quand il a le cigare au bord des lèvres...


23 mai 2011

Travers de gôche, travers de porc

Quand on écoute Béachelle on comprend certaines choses sur l'homme de gôche. Merci DSK pour ce que tu as fait on progresse dans la compréhension de ce peuple si particulier. En effet le camarade Lévy livre à la fin le fond de sa pensée quant à la possible culpabilité du gras Dominique. Le raisonnement est simple.

Je suis ami avec lui depuis 25 ans. Je suis de gôche et porteur du plus bel humanisme qui soit. Mon ami est donc comme moi sinon il ne serait pas mon ami. Donc mon ami est innocent des faits qui lui sont reprochés (viol, sodomie, séquestration, j'en passe et des meilleurs).

C'est tout simplement un rapport à soi, l'amour propre trompé et trahi. Ces gens sont tellement purs et sûrs de leur ego qu'ils ne peuvent s'acoquiner qu'avec leurs semblables. Si l'un d'eux est mis en cause ils ne peuvent pas y croire car ils se remettraient eux-mêmes en cause. Ainsi ils vont le défendre jusqu'au ridicule. Il y a fort à parier que si la culpabilité est établie alors ils ne le connaitront plus. Ce serait trop dur de survivre en ayant un ami pareil.

Dans le même esprit on comprend dès lors pourquoi les gens de gôche ne veulent pas d'amis de droite, ils ne veulent que des gens comme eux qui leur renvoient leur propre image de sainteté. Quelqu'un qui est différent pourrait les atteindre en cas de coup dur et leur faire sentir la culpabilité.

Ces gens qui prônent la solidarité ne savent pas ce qu'est l'amitié, ces gens qui se gargarisent de vivre-ensemble ne sont que vivre-entre-nous, ces gens sont le terreau du totalitarisme qu'ils rêvent à nouveau de choyer dans leur perpétuelle recherche de l'homme nouveau (l'homme comme eux) si différent de l'homme réel.

25 juin 2009

Cadeau !

Il vous en aurait couté au bas mot : 30 000 /120 *7 = 1750 euros pour écouter BHL 7 minutes lors d'une conférence. Grâce à moi, Paul Debedeux, et à mes relations avec Mahmoud mon frère de Téhéran, BHL m'offre cette video afin qu'elle soit vue par les Iraniens. Du BHL pur porc gratos ! Faut en profiter. Admirez le rythme, la gestuelle et surtout le comique de répétition. Décidément la comédie lui convient mieux que la tragédie.

Je ne ferai pas ça tous les jours, relayer la pensée BHLienne, c'est juste pour envoyer un peu de bonne humeur à Téhéran. Eux ils ont le farsi, nous on se le farcit...

 

 


 

15 juin 2009

Lévy, fais pas la pute !

bhl-pinault.jpgIci
Ça y va à coup de "sacré", "musée", "spectres", "François Pinault", "âme et corps", "mission de l'art", "François Pinault", "c'est une pauvre idée de l'art que de le réduire à une esthétique", "alchimie", "sapience", "François Pinault", "l'humanité", "vertu", "hommage à François Pinault" etc.

C'est dans Le Point, propriété de François Pinault, écrit par Bernard-Henry Lévy, un homme que l'on peut acheter mais pas à n'importe quel prix. A part cela on ne peut pas dire qu'il y ait vraiment collusion entre toutes les parties concernées par cet article... Il ne reste plus qu'un lecteur indépendant (dans le meilleur des cas !). Ce que le sieur Lévy doit encore fortement déplorer.

Une pensée pour ce monsieur jamais à cours d'une leçon de morale qui n'hésite pas à se faire payer pour chanter la gloire d'un puissant. On appelle ce genre de personne un bouffon ou une pute. Gageons qu'il saurait retomber sur ses pattes s'il était pris la main dans le sac. Heureusement pour lui il est inattaquable, il a un je ne sais quoi qui le protège de tout. Un manteau de fourrure, une bonne étoile, des billets de banque ? Je ne saurais dire...

 

20 février 2009

Speakers Academy

Pour animer vos anniversaires, communions, banquets, barmidzva ou que sais-je encore, nous vous avons sélectionné deux des plus éminents animateurs. Ils parlent français et anglais et sont tous deux capables de faire la lecture. Bernard-Henri (possède un château, a le sac) sera plutôt spécialisé dans la philosophie ou la recherche de la vérité, en somme il mène au fait (des mauvaises langues diront en fait il mène au somme). Quant à Jacques (F:., panier percé) il serait plutôt spécialisé dans le "future", la prophétisation, la prospective quoi. N'allez pas quand même lui demander les résultats du loto ni du tiercé, ce n'est pas sa spécialité du tout, il connait surtout les époques futures très lointaines, quand l'homme sera assez intelligent et développé pour se passer de ce genre de futilités.

 

Si vous souhaitez les contactez pour louer leurs services, c'est ici.

 

PS : Tenir compte des honoraires de ces messieurs : entre 12 500 et 50 000 euros (pour deux heures et selon la distance, tout déplacement trans-germanopratin sera majoré).

 

 

 

attali.JPG

 

 

bhl.jpg

 

 

 

 

 

 

04 février 2009

B-Hasch-Elle

bhl.jpg"Les grands criminels racistes du XXe siècle ont toujours affirmé qu'ils ne l'étaient pas. Les propos du coupable ne vous seront donc d'aucun secours". Voilà les propos tenus par un certain Bernard-Henri L. lors de l'audience de jugement du camarade Siné. Cet ignoble personnage aurait très bien pu tenir le rôle de procureur lors des procès de moscou en 38. Par les mots il transforme un pauvre type dans le box des accusés, présumé innocent, en coupable après avoir dit que sa parole n'avait pas de valeur car il était l'accusé.
Ce B. Hachelle est en réalité la personnification de tout ce qu'il dénonce perpétuellement. Ces gens-là ne croient pas à ce qu'ils disent. Eux nous haïssent, ne leur faisons pas à notre tour ce plaisir, traitons-les par le mépris.
B. Hasch-Elle je te méprise, si j'avais un livre de toi je ne m'en servirais même pas pour allumer la cheminée, tu partirais dans la poubelle jaune, celle du recyclage, avec les papiers-gras et les encarts des ramoneurs.