Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 avril 2014

Bergé blanc

Si l'on reprenait la phrase de Pierre Bergé : "Je suis malheureusement complètement Français." Je ne vais pas dire comme Corto que c'est raciste, que si on disait la phrase à l'envers on irait directement à l'échafaud. Non, faisons confiance à l'intelligence et à l'humanisme de Pierre Bergé et allons dans son sens pour venter la diversité et l'exotisme. ( http://corto74.blogspot.com/2014/04/je-suis-heureusement-completement.html ) Ah, j'aurais aimé avoir un peu de sang bavarois, de sang russe, de sang argentin, de sang sud-africain, de sang lombard, j'en passe et des meilleurs (y en a-t-il de meilleurs ?...). Hélas, je n'ai que du sang français, à considérer que l'île de France et la Picardie sont françaises depuis au moins 700 ans.

18 novembre 2011

Cet homme est méchant

Il y a des candidats à la présidence de la république qui publient ce type d'affiche (ci-dessous). Ce ne serait pas un brin raciste par hasard ?

- Mais non ma bonne dame, cet homme est Noir, il ne peut pas être raciste !

- Et le racisme anti-blanc vous ne connaissez pas ?

- Le racisme anti-blanc ?! Comment voulez-vous qu'un Noir se moque d'un Blanc ? Soyons sérieux ce n'est pas possible, les Blancs ont des défauts mais quand même...

lozès,racisme,élection,blanc,noir

Sur ce blog nous sommes très loin de ces considérations ouvertement racistes. Ainsi à l'instar de Bruno Gaccio nous appellerons, bien entendu, à voter blanc. Le slogan pourrait être le suivant :

En 2012 si les candidats vous incitent à broyer du noir, alors votez blanc !


06 juillet 2011

Un blanc de blanc patron !

Adecco, sa filiale Ajilon et le fabricant français de cosmétiques  Garnier (groupe L’Oréal) ont été condamnés à verser 30’000 euros de dommages et intérêts à SOS Racisme dans le cadre d’une affaire de  discrimination raciale.
Les faits, qui remontent à 2000, concernent le recrutement  d’animatrices pour des opérations de promotion de produits capillaires fabriqués par la filiale de L’Oréal. Ajilon (ex-Districom), filiale  d’Adecco chargée du recrutement, avait précisé dans un fax adressé à sa  maison-mère que les animatrices devaient être «BBR» (bleu, blanc,  rouge), en allusion aux couleurs du drapeau français.
Alertée par une salariée de Districom, l’association SOS  Racisme avait attaqué les trois sociétés en justice, ainsi que plusieurs de leurs cadres. Romandie news

"Cette victoire couronne dix ans de lutte contre la discrimination dans ce dossier. Ces condamnations sont les plus lourdes enregistrées en France pour discrimination raciale même si elles demeurent légères eu égard aux moyens de ces entreprises", a estimé Samuel Thomas, vice-président de SOS Racisme.

 

Voilà un arrêt de la cour d'appel de Paris qui légitime, avec l'assentiment de SOS racisme, partie plaignante, que la mention "BBR" signifie que la personne est de couleur blanche. Ce n'est pas la peine de nous seriner à longueur de temps que les "chances pour la France" sont des Français comme les autres si à la moindre mention "bleu blanc rouge" on va devant les tribunaux pour dire que ça ne représente que les Blancs et que c'est de la discrimination. Si je dis qu'un Noir est un Français comme les autres dont le drapeau est bleu-blanc-rouge vais-je écoper de 30 000 euros d'amende ? Sur ce, je vais aller me boire un p'tit BBR...

10 janvier 2011

Nègre = esclave

Une nouvelle édition américaine des œuvres de Mark Twain a été expurgée de certains mots dits péjoratifs comme "nègre" par exemple, ce dernier étant remplacé le plus souvent par "esclave". C'est vraiment atroce d'en arriver là. Pourtant il ne me semble pas - je ne lis pas les auteurs américains - que Twain fasse l'apologie de l'esclavage dans ses romans. Et même s'il la faisait, ne serait-ce pas un témoignage de l'esprit du temps ? L'Histoire ne peut être subordonnée au présent. Ceux qui font cela, et ils sont nombreux, sont des criminels.

On travestit déjà la réalité, ça ne suffit pas, il faut maintenant attaquer la fiction. Si quelqu'un se pique de rééditer "Bagatelle pour un massacre" de Céline il aura pas mal de boulot de réadaptation et le résultat risque d'être encore pire que l'édition originale.

Une chose est sure dorénavant il faut constituer des stocks des livres intéressants et significatifs, il n'est plus question de faire confiance à je ne sais quelle bibliothèque nationale. Dans quelques temps ces endroits supposées travailler à la conservation seront les foyers de l'autodafé républicaine et festive.

Quant à la synonymie entre nègre et esclave il y a des dents qui vont grincer. En Haïti par exemple un Nègre est un homme libre haïtien alors qu'un Blanc est un étranger. C'est ainsi qu'un Noir américain sera appelé "Blanc" à Port-au-Prince tout simplement parce qu'il est étranger. Tout ça me rappelle une histoire que me racontait mon grand-père pour m'amuser : "Un jour c'était la nuit, les étoiles brillaient comme le soleil, je lisais mon journal plié en 4 quatre dans ma poche à la lueur d'un bec de gaz éteint. Soudain je vis un éléphant perché sur les branches d'un poteau télégraphique et en-dessous un Nègre blanc qui déterrait les morts pour les manger vivant."

 

08 janvier 2010

Du recrutement

A Saint-Louis, au Sénégal, il est une institution qui a traversé les époques : l'esclavage, la colonisation, la décolonisation. Mais elle est menacée aujourd'hui, à l'heure de la déréglementation, par les investisseurs étrangers qui veulent en quelque sorte délocaliser leur industrie. Ainsi le Chabanègre, célèbre bordel de la ville sus-nommée, vient de passer aux mains d'un des noceurs les plus en vue de la place marécageuse de Paris, un certain Jean-Xavier, qui souhaiterait changer l'orientation de cette petite affaire. Finie l'abattage sur fond de couleur locale, trop rétrograde, le but du nouveau propriétaire est de faire venir le touriste occidental désireux d'élargir son cercle... d'amis.


La tenancière, Madame Soumana, soutenue par toute la pègre locale, ne l'entend pas de cette oreille, elle est attachée à une certaine façon de faire. Au Sénégal on sait ce que c'est qu'un missionnaire, ça n'implique jamais qu'un homme à la fois. Elle aurait ainsi déclaré, à propos du recrutement de ses pensionnaires :


"Eh bien désolée, on choisira la femme ou on choisira la personne venant de... Autre chose que le mâle blanc, pour être clair."

 

28 juillet 2009

Bientôt le méchoui...

divers.jpg

Je n'aurais pas grand chose à ajouter à la prose de notre cher Pélicastre si ce n'est une petite réflexion que j'ai eu en regardant cette photo. En somme il est question de couleur dans cette affiche de propagande. Il semblerait que son auteur veuille dire que dans un pays de Blancs les gens sont tous pareils. C'est un peu comme quand on disait à l'époque "vous savez, les Noirs, ils se ressemblent tous". Si c'est pas du racisme à la papa tout ça...

 

PS : finalement j'aurais préféré qu'on nous compare à des porcs au moins on n'aurait pas eu la promesse de finir égorgé dans une baignoire.

 

20 janvier 2009

Obanania

richelieu.jpgJe me souviens d'une époque - car quand vous êtes réactionnaire vous êtes vieux et le passé n'a pas de secrets pour vous - où la diplomatie française s'arrangeait pour faire en sorte qu'il se produise chez les autres l'inverse de ce que l'on souhaitait pour soi. Ainsi donc l'oeuvre magistrale de Richelieu avait été de morceler l'Allemagne en 350 états souverains. Mise à la Diète, on n'en a pratiquement plus entendu parler pendant 150 ans. Rebelote en 1919 lors du traité de Versailles où Clémenceau aurait eu ce bon mot envers le Reich de Bismarck (son oeuvre) : "et on leur foutra la république !" (Clémenceau était l'exemple type de celui qui voit clair chez les autres mais qui ne comprend rien chez lui. On rencontre souvent ces gens de nos jours. Ceux par exemple qui s'extasie devant les derviches tourneurs mais qui conchient le folklore breton, mais c'est un autre sujet...)

Tout cela pour dire que l'intérêt des uns n'est pas celui des autres. Si un internationaliste se réjouit de la prise du pouvoir d'un homme paré de toutes les vertus dans un pays tiers on peut être sûr qu'il sera le premier cocu. Il n'y a rien de plus dangereux que d'être aveuglé par ses idées ou ses convictions.

Tous ceux qui se réjouissent de l'élection de M. Obama à la tête des États-Unis d'Amérique sont des ânes au regard de l'histoire. On ne peut s'en réjouir en tant que Français que dans la mesure où il ne sera pas meilleur que le précédent président (que l'histoire, d'ailleurs, n'a pas encore jugé) à moins d'être maso, traître ou américanophile béat. Car M. Obama va devoir trancher dans le vif à l'heure où ses compatriotes broient du noir, et là, ce sera autre chose que les sourires dents-blanches ou les tapotis sur les têtes blondes.

 

18 novembre 2008

Sur le racisme

images10.jpgA mon sens il y a deux types de manifestation du racisme. Se croire supérieur parce sa civilisation (ou sa race) a prouvé son génie au fil du temps. Ou tout simplement détester l'autre parce qu'il est différent et qu'on préfère rester entre soi. La dénonciation du racisme des années 80 sous-entendait, pour faire simple, que le Blanc était raciste parce qu'il supposait que le Noir lui était inférieur. Mais dans le même temps les antiracistes soutenaient que les Noirs ne pouvaient pas être racistes. De là à penser que les antiracistes ne voyaient le racisme qu'à travers le prisme de la supériorité des races il n'y a qu'un pas. De là à conclure que ces DésireuxdHarlem admettaient inconsciemment l'infériorité des Noirs...

 

03 novembre 2008

Oh pas moi !

racisme.jpgLe vote des Blancs va se partager quasi équitablement entre le candidat républicain et le candidat démocrate. Quoi de plus normal en démocratie, les voix se partagent entre les deux candidats à un epsilon près, cet epsilon étant obtenu grâce à un meilleur "plan com" (comprendre total des dollars dépensés) et décidant du verdict du scrutin. Quasi rien à dire sur le vote des Blancs, parfaitement pluraliste.
En revanche les Noirs voteraient selon toute vraisemblance à 95% pour le candidat démocrate. Etrange...

Deux explications s'offrent à nous.
1. Les Noirs votent pour les démocrates car les républicains sont des salops et les démocrates sont des gentils. Explication a priori vraisemblable puisqu'elle est répandue partout. Pourtant les Etats esclavagistes du Sud étaient démocrates, tout comme le Ku Klux Klan...
2. Les Noirs votent pour le candidat démocrate car sa vertu principale est d'être Noir. Les Noirs seraient racistes !? Non ! Bah si...

 

PS : S'il vous reste du Château Gloria (Saint-Julien) 1989, il est temps de le boire. Ne jamais garder un cru bourgeois plus de 10 ans...

 

30 octobre 2008

Pas de frisés pour la salade

bamboula.jpgA force d'entendre parler de diversité et de métissage, c'est plus fort que moi, je suis maintenant attentif à la couleur, chose que je ne regardais pas trop auparavant. Un bon Français est un bon Français, qu'il soit blanc ou noir (c'est un peu plus compliqué que ça mais résumons...) ! Il faudrait donc maintenant mettre un petit de chaque un peu partout faisant fi des compétences et des valeurs de chacun. Pourquoi pas après tout ? On ne choisit déjà pas le cacique des caciques sur ses compétences...

En regardant attentivement la télévision je me suis aperçu que Ségala et fils ne choisissaient que des blancs pour vendre leur camelote. Du blanc de blanc ! On se croirait à Cumières sur les coteaux champenois. Je ne dis pas que de temps en temps quelques Noirs ne se glissent pas dans le casting mais seulement pour vanter les mérites d'un café ou d'un chocolat en poudre, et puis c'est un Noir mythifié : rigolard et dansant.

Tout cela me laisse perplexe, j'ai bien quelques hypothèses pour expliquer ce phénomène.

1. Les hommes de couleur ne sont pas bons acteurs.

2. Ils ne sont pas la cible des publicitaires (étonnant car il y en a qui gagnent de l'argent).

3. Les publicitaires sont racistes.

4. Il serait dangereux d'associer la pureté de l'image d'un produit à quelqu'un qui ne soit pas Français de souche, autrement dit on veut bien qu'il y ait des députés noirs mais quand il y a du fric en jeu on met tous les atouts de notre côté.

Que fait la Halde ?