Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18 décembre 2008

Diverstechnique

catapulte.jpgYazid Sabeg vient d'être nommé commissaire à la Diversité et à l'Égalité des chances. Il faut se pincer pour y croire ! Un tel intitulé, s'il ne recouvrait pas des dangers potentiels précisément pour l'égalité, serait risible. S'il y a besoin d'égalité aujourd'hui, c'est qu'il n'y en avait pas hier. Je croyais pourtant que la République française était un parangon d'égalité depuis ses origines. Y a-t-il eu un évènement ces dernières années qui a remis en cause le principe d'égalité dans notre bon vieux pays ? La réponse est NON. Ce que l'on nous propose n'est rien d'autre que de la discrimination masquée sous des principes de bons sentiments.

 

Comme toujours ces énervés du bulbe énoncent des grands principes et se les appliquent. On le voit bien avec le "grand bulbe" qui a nommé son fils au conseil général des Hauts-de-Seine. C'est bien connu que "petit bulbe" a beaucoup souffert dans sa jeunesse et qu'il n'est arrivé à sa place qu'à la force de son poignet par le truchement de l'égalité...

 

Grand Bulbe veut s'attaquer à Polytechnique. Un peu d'Arabes, un peu de pauvres pour ragaillardir un peu tout ça, et tant qu'on y est, puisque le concours d'entrée sera pipé (on sera obligé pour la notation de supprimer l'anonymat) pourquoi ne pas prendre les nuls aussi. Après tout, c'est vrai, pourquoi les nuls en maths ou les analphabètes ne pourraient pas entrer à Polytechnique ?

 

Une bonne chose dans tout ça quand même, c'est que la carte d'identité sera bientôt très fournie :
- origine ethnique
- rang social
- sexualité
et toutes sortes de "prides" qui permettent à tous ces jobards de former des communautés et de revendiquer je ne sais quoi.

Quand l'Amiral aura trouvé le mode d'emploi de sa catapulte il n'y aura plus qu'à se baisser pour finir le travail...