Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 avril 2011

Deux lois, deux mesures

«Nous servons de la viande halal par respect pour la diversité, mais pas de poisson par respect pour la laïcité.»

Voilà une magnifique phrase prononcée par le maire de Strasbourg, grammaticalement juste, ça ne fait aucun doute, mais dramatiquement imbécile, ça ne fait aucun doute. Ou alors ce bourgmestre semble admettre que le modèle que l'on doit accepter est celui du communautarisme où chaque groupe a ses propres règles. Admettons, pourquoi pas ? A ce moment-là cette phrase pourrait se traduire dans les faits par :

«Nous coupons la main des voleurs musulmans, comme le dit la charia, par respect pour la diversité, mais nous ne ferons rien contre un voleur catholique, sinon une vague peine avec sursis, par respect pour la laïcité.»

Voilà un bon système ! En moins de 10 ans il n'y aurait plus que des Catholiques en France. CQFD.