Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02 décembre 2010

Le choix

L'Amiral Woland parle du choix que les enfants doivent avoir concernant la religion. Il en arrive à la conclusion normale que, nein, on ne donne pas ce choix à nos petites têtes blondes. C'est une position qui choque tous nos progressistes qui ne croit qu'à la déesse raison. Or on le voit de plus en plus, résonne toute tête qui raisonne et prend un choc.


Prenons ce cas du bébé à qui il faudrait laisser le choix de la religion. Il se trouve que quelques semaines avant sa naissance il n'avait même pas le choix d'être en vie, c'est la mère, et elle seule, qui avait le droit de vie ou de mort sur lui. Mais dès la naissance le petit être fragile deviendrait d'un seul coup responsable et maître de sa destinée. Voilà l'homme revenu au niveau du têtard ou du moustique, bien derrière le phoque ou le pingouin. Quel recul de la civilisation !


- C'est du premier choix ma petite dame !
Le voilà le vrai choix, celui de la qualité, de l'excellence, celui qu'on s'impose et qu'on impose aux autres.