Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02 juillet 2009

Pas français

comores_sambi.jpgJe voulais faire une petite note scabreuse sur l'indignité des Comoriens suite à la chute d'un avion de YemenAir. Il est bien navrant de se retourner contre une compagnie du Yemen qui ne fait qu'appliquer les méthodes classiques des Arabes envers les Noirs alors qu'ils pouvaient prendre d'autres vols, certes plus chers mais plus sûrs et sans coup sur la tête, et atterrir ailleurs que sur la piste de leur capitale qui est moins bien équipée (pas de radar !) que l'aérodrome de Soissons. Finalement toutes ces péripéties aéronautiques me rasent au plus au point. Fallait prendre un avion de la Bang Bang aéronautique.

Cependant un titre de La Provence point com m'a fait vraiment tiquer. "Les Marseillais des Comores se sentent désemparés". En bon français, bien de chez nous, appris à l'école (libre évidemment...), on voudrait parler de Marseillais qui seraient allés habiter aux Comores. Hors là, il est question de gens venant des Comores qui habitent Marseille, on devrait donc dire "Les Comoriens de Marseille". Seulement ça signifierait aussi que ces gens-là (n'y voyez pas de connotation, c'est simplement du français appris à l'école) sont réellement des Comores et pas Français. Le titre choisit par la rédaction de ce torchon de la toile veut tout simplement faire passer le message selon lequel certains Marseillais ont une origine outre-méditerranéenne mais que ça ne change en rien leur qualité de vrais français mais qu'au contraire ils ont une double culture ce qui est vraiment mieux pour l'échange interculturel, la diversité et tutti frutti.