Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 juillet 2009

C'était mieux avant (V)

lit.jpgLe soir en allant se coucher dans la pièce la plus intime on aimerait bien qu'il n'y ait pas trop de changement. S'endormir en un endroit connu est ce qu'il y a de plus sécurisant et donne l'impression que finalement rien ne change. Mais même là le modernisme opère et a trouvé le moyen de déposer son grain de sel. Exit le drap et la couverture et bonjour la couette... Tout ça nous vient encore des États-Unis ou de je ne sais quel pays protestant pour qui le raffinement n'a plus aucun droit de cité devant l'efficacité et l'aspect pratique.


Plus moyen de faire un lit au carré avec la couette. Plus de lit plat recouvert d'un couvre-lit tout aussi plat qui montre qu'on est encore dans le pays de Descartes et que la netteté est plus agréable à l'oeil que l'embrouillamini. Sans parler que même d'un côté pratique le couple drap-couverture se montre bien plus agréable en été par un simple divorce provisoire. Avec une couette c'est le tout ou rien, en pleine symbiose avec l'ère du numérique, c'est 0 ou c'est 1, aucune gradation. Quel plaisir pourtant de garder sur soi le drap qui vous prémunira de la petite fraîcheur matinale en repoussant la couverture sur les pieds qui pèsera pour la relaxation des jambes. Tout un monde disparaît, sans parler du génocide contre les polochons.