Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26 juin 2013

Le cul de Mélenchon

Il y a quelques semaines Mélenchon se moquait bien maladroitement de Marine Le Pen qui était tombée dans sa piscine. « En attendant je me casse le cul pour les ouvriers pendant qu'elle se casse le cul dans sa piscine. » qu'il avait dit le bougre laissant sous-entendre que lui, il est de gauche, il n'a pas de piscine, il laisse ça aux beaufs de droite. Voilà notre gros rouge qui se pointe au Bourget pour voir les avions, et notamment les Airbus qui se vendent tellement qu'ils recrutent à tour de bras de futurs exploités. Oubliant probablement son pedigree politique l'espace de quelques instants alors qu'il était assis confortablement dans un fauteuil d'avion il prononça cette phrase de vieux bourgeois pas vraiment proche du peuple: « Moi quand je voyage, je voyage en classe affaires. J'ai passé l'âge d'aller me faire briser le dos à la classe économique. » Il faudrait savoir ! Il se casse le cul ou pas ? Il faut dire qu'entre ces deux phrases le mariage pour les homos a été légalisé. Il y a fort à parier que pour Mélenchon se faire casser le cul n'est désormais plus une priorité.