Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06 mai 2013

Enfin une proposition

On dit souvent que les réacs critiquent tout et n'ont aucune solution pragmatique à offrir sinon de rétablir une bonne vieille dictature. D'un seul coup d'un seul je vais sortir de cette caste en offrant à la face de la France une proposition dont le coût sera nul et qui permettra de régler les problèmes du cumul des mandats, de la corruption des élus, du renouvellement des générations en politique et des conflits d'intérêt (pour les pannes sexuelles et la chance au jeu il faut toujours s'adresser
au Pr Mamadou Traoré, sorcier marabout...).

La proposition est la suivant, et tient en un seul article. "Tout candidat à des élections nationales ou voulant exercer des fonctions exécutives aura 60 ans révolus au moment du scrutin.*"

Avec cette mesure
- le cumul sera naturellement limité
- il y aura moins de corruption car les élus seront déjà établis
- ces élus se renouvelleront plus vite que s'ils commençaient leur carrière à 25 ans
- et les conflits d'intérêt auront peu de chance de concerner des retraités.
Voilà une mesure gratuite qui réglerait bien des problèmes. Une fois celle-ci adoptée on pourrait alors penser à supprimer l'élection puis à rétablir l'hérédité... Mais ça, c'est pour "après".


* J'avais voulu ajouter "et devra démissionner de la fonction publique". Mais y a-t-il seulement un fonctionnaire n'étant pas encore à la retraite à 60 ans ?