Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 février 2013

La liberté taguée

J'écrivais dans une note du 15 décembre dernier que construire un musée du Louvre à Lens revenait à "donner de la confiture à des cochons." Voilà au moins un premier cochon démasqué, qui a salopé le tableau de Delacroix. Et pour avoir écrit sur ce tableau représentant une salope au sein nu (représentant elle-même à la fois la république et la liberté) elle va sacrément dérouiller la jeune femme qui a fait ça. Car on ne badine pas avec la culture et ses représentations, elle risque jusqu'à 7 ans de prison et les juges seront sans pitié. Elle aurait volé une voiture, bousillé un car de CRS ou même agressé une petite vieille, elle n'aurait eu que des "tiges" la drôlesse.

Heureusement on apprend déjà que les spécialistes ont trouvé la parade pour nettoyer le tableau monumental. Le dommage ne sera pas si grave et vite réparé, comme si on ne voulait pas laisser commencer une polémique du style : "vous voyez bien ce que ça donne de LEUR donner ça ! Pff..."