Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 octobre 2008

A couper le sifflet

france-tunisie.jpgA propos du match d'hier soir contre la Tunisie. Il y avait ce matin sur le quai du métro un gugusse qui agitait fièrement un drapeau français sous les yeux des quidam ahuris (ou des ahuris tout simplement). Il a même toisé du regard deux Magrhébins qui se trouvaient là avec un petit sourire de supériorité. C'était visiblement son 12 juillet 1998 à lui. Vue la configuration des évènements il a dû oublier la fermeture de l'établissement dans lequel il fêtait la victoire (car la France a écrabouillé la Tunisie). Toujours est-il qu'en ce jour il devait être le seul à ne retenir que la victoire sur l'équipe des Tunisiens. Imbécile heureux mais heureux. Fier de son drapeau, de ses trois couleurs et de son hymne qui, bien que sortis du sang de la Bastille, furent nos étendards à Verdun ou à Vimy.
Las, comme cet homme simplet, il n'y a plus que des marginaux à honorer la France, les autres sont indifférents ou chargés de haine.