Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 février 2013

On refait le match

Le juge a rendu sa sentence, alors voici la mienne :


"Strauss-Kahn, Iacub, d'abord la bagatelle, ensuite le massacre."



05 décembre 2011

Pas encore battu le sentier

Il est assez facile de comprendre pourquoi la thèse du complot à l'encontre du citoyen STRAUSS-KHANN sort de la fosse septique. Un article accréditant cette idée sort de la plume d'un nouillorquais appelé EPSTEIN, qui avouera une semaine plus tard tenir certains éléments d'un certain TAUBMANN, biographe officiel de DSK, qui les tenait lui-même du résident actuel de TEL-AVIV. Ainsi le Dominique divulgue de nouveaux éléments sur l'affaire du Sofitel dont ses avocats n'avaient pas même connaissance. De quoi parlait-il avec ses avocats lorsqu'il risquait jusqu'à 76 ans de prison ? S'il y a théorie du complot, elle ne peut être que MINUSCULE.

24 août 2011

L'affaire

Au fond on n'a que faire de cette affaire qui implique DSK. Ça ne changera rien pour nous, tout comme cet homme n'a jamais rien fait changer pour personne malgré tous les postes de pouvoir qu'il a détenus. Que penser de cet homme finalement ? Qu'a-t-il fait dans sa vie qui ait eu une influence (à part nous faire rire) ? En quoi a-t-il été un bon ministre, un bon directeur du FMI ou même un bon coup ? Peu d'argument à se mettre sous la dent.

En revanche m'est venu une réflexion en voyant cet homme "de profil". Il a beau s’appeler Khan il n'a pas été astreint au régime Dukan.

23 juin 2011

Omar l'a tuée !

Depuis quelques jours la promotion d'un film de cinéma se mélange avec la défense et la proclamation de l'innocence d'un individu qui, ne l'oublions pas, a été condamné à 18 ans de prison par une cour d'assises. Juste avant de se voir notifier sa sentence le type en question, Omar Raddad alias Omar Matuer, a été reconnu coupable du meurtre d'une femme selon le principe fort répandu dans la justice, pas de peine sans culpabilité. Ainsi donc Omar Raddd est bien un meurtrier, voire même un assassin. Toute personne prétendant le contraire est un imposteur et serait susceptible d'être condamné par la justice.


Mais voici que toute la clique médiatique a pris la défense d'Omar l'assassin sous prétexte qu'il y aurait eu erreur judiciaire. C'est le remake du pauvre de l'affaire Dreyfus. A l'époque de ce Dreyfus là, la gauche (mais pas seulement) avait fait corps pour le défendre, elle avait ainsi trouvé sa cause pour les 30 années qui allaient suivre, la lutte contre l'anti-sémitisme. Après la période de la guerre pendant laquelle elle s'est vautrée dans la collaboration et l'anti-sémitisme (voir le livre de Simon Epstein) elle a dû progressivement changer son fusil d'épaule pour se trouver une nouvelle cause, la lutte contre le racisme et son corollaire majoritaire, la défense des Arabes. Omar est donc le petit frère d'Alfred sauf que le tableau s'est un peu dégradé entre temps. On n'est plus dans un cadre national et militaire à discuter de l'honneur d'un individu contre celui d'une institution. Maintenant la gauche s'occupe d'un jardinier marocain coupable d'un crime crapuleux qui, une fois libéré, s'est empressé de rejoindre son pays pour ne pas faire face à ses créanciers.


Voilà où en est la gauche d'aujourd'hui : le lundi on défend un pédophile, le mardi un violeur, le mercredi un assassin, le jeudi un voleur de montres, le vendredi et le samedi on fait la morale, et le dimanche, on est en France quand même, on ira voter pour une alcoolique*.

 

* Désolé de faire mon Luc Ferry...

01 juin 2011

Maroc Dutroux

Mais qui a été impliqué dans une histoire de partouze homosexuelo-pédophile à Marrakech à la fin des années 80 ?

 

- Je ne sais pas, je donne ma langue au chat...

24 mai 2011

Présumés cons

Depuis quelques jours on parle de présomption d'innocence, les élus prennent, pour des raisons qui leur sont propres, un malin plaisir à respecter la loi. Pour une fois, on ne va pas le leur reprocher même si cette loi est pour le coup bien inutile et stupide. Dans le cas de DSK, en effet, on devrait savoir que la loi française ne s'applique pas à New York, et se demander à quoi bon parler d'innocence dans le cas d'un type qui est reclus dans un appartement, filmé, braceletté et gardé par des soldats en arme.

La conséquence de cette loi de vierge effarouchée est une utilisation quelque peu erronée du terme "présumé". Si dans le cas de la présomption d'innocence on peut parler d'un "présumé innocent" à ce moment-là on ne doit pas dire "présumé coupable". Effectivement la présomption signifie qu'on est truc à moins que l'on prouve le contraire. Si ça marche donc dans le cas de l'innocence ça ne marche pas dans le cas de la culpabilité car dans le cas d'un raisonnement présumé logique et rationnel on ne peut pas être à la fois coupable et innocent. Alors toute personne qui utilise l'expression "présumé coupable" dans le cas de Strauss-Kahn est, soit présumée hors la loi, soit présumée hostile à ce mauvais bougre, soit présumée con-con. On retiendra par défaut la dernière hypothèse.

23 mai 2011

Travers de gôche, travers de porc

Quand on écoute Béachelle on comprend certaines choses sur l'homme de gôche. Merci DSK pour ce que tu as fait on progresse dans la compréhension de ce peuple si particulier. En effet le camarade Lévy livre à la fin le fond de sa pensée quant à la possible culpabilité du gras Dominique. Le raisonnement est simple.

Je suis ami avec lui depuis 25 ans. Je suis de gôche et porteur du plus bel humanisme qui soit. Mon ami est donc comme moi sinon il ne serait pas mon ami. Donc mon ami est innocent des faits qui lui sont reprochés (viol, sodomie, séquestration, j'en passe et des meilleurs).

C'est tout simplement un rapport à soi, l'amour propre trompé et trahi. Ces gens sont tellement purs et sûrs de leur ego qu'ils ne peuvent s'acoquiner qu'avec leurs semblables. Si l'un d'eux est mis en cause ils ne peuvent pas y croire car ils se remettraient eux-mêmes en cause. Ainsi ils vont le défendre jusqu'au ridicule. Il y a fort à parier que si la culpabilité est établie alors ils ne le connaitront plus. Ce serait trop dur de survivre en ayant un ami pareil.

Dans le même esprit on comprend dès lors pourquoi les gens de gôche ne veulent pas d'amis de droite, ils ne veulent que des gens comme eux qui leur renvoient leur propre image de sainteté. Quelqu'un qui est différent pourrait les atteindre en cas de coup dur et leur faire sentir la culpabilité.

Ces gens qui prônent la solidarité ne savent pas ce qu'est l'amitié, ces gens qui se gargarisent de vivre-ensemble ne sont que vivre-entre-nous, ces gens sont le terreau du totalitarisme qu'ils rêvent à nouveau de choyer dans leur perpétuelle recherche de l'homme nouveau (l'homme comme eux) si différent de l'homme réel.

20 mai 2011

DSK dans le who's who

dsk,matricule,sodomite,prison,viol(Cliquer pour agrandir ou aller ici pour vérifier)

Nom : DSK

Poids : 91 kilos

Taille : 1,72 m

Matricule : 09132366L

Charge retenue : sodomie

Non précisé : ex futur candidat du parti socialiste français à l'élection présidentielle.

Dernière phrase connue dans le monde libre : "Quel beau cul !..." (Source Le Point/Giesbert dit le point G)

Vous pouvez faire un don si vous le souhaitez et si vous pensez qu'il en aura besoin pour se défendre contre le complot (dont on ne peut pas dire qu'il soit judéo-maçonnique...) ourdi contre lui.


Dupont-Lajoie

dsk,viol,dupont-lajoie,le monde,hefez,psyD'après un sondage seulement 32% des Français pensent que DSK n'a pas été victime d'un complot. A l'heure actuelle c'est pourtant la seule position qu'un "honnête homme" puisse adopter. Devant l'absence d'éléments (comme diraient les défenseurs acharnés de DSK) le prouvant on ne peut pas soutenir qu'il s'agit d'un complot à moins d'être à demi-fou. 68% des Français sont donc atteints partiellement ou totalement du cerveau, ce qui, vous le remarquerez, ne présume en rien de leur droit à voter.

 

C'est dans ces moments-là qu'on s'aperçoit que nous sommes entourés de fous, de tarés, de gens qui sont pilotés par une doctrine ou des schémas de pensée hors de toute conscience du réel. Lisez par exemple cet article hallucinant d'un psy-mes-fesses publié sur L'Immonde. Voilà comment ça commence : "Meurtre ou suicide ? L'avenir nous dira si Dominique Strauss-Kahn est victime d'une sordide machination, meurtre symbolique d'un homme au faîte de sa gloire, ou s'il vient de mettre en scène, sous nos yeux ébahis, le spectacle de son autodestruction." En gros il n'y a de choix qu'entre la machination ou l'acte volontaire dans une perspective d'auto-destruction donc de rédemption (c'écrit à la fin de l'article !). Exit la possibilité que cet homme soit un gros pervers à l'instar d'un simple Dupont-Lajoie. Trop intelligent pour ça Madame Michu, pensez-vous, il est de la haute, il ne peut pas avoir fait ça, c'est un socialiste en plus, un homme de gôche !... Quel haine du peuple ! Quel mépris pour le genre humain, pour le réel. La voilà la vraie bête immonde, la gauche, celle de l'idéologie, de la vie des idées, de la morale.*

 

 

 

* Cet article aurait été écrit en 1934, il y aurait 2 lignes de plus...

 

18 mai 2011

DSK fait travailler le prolétariat

Tous les lecteurs de Dumas s'en souviennent, dans les 3 mousquetaires il y a environ 300 pages qui décrivent les 10 jours de captivité de Milady. Sur cette base, en admettant aussi que Strauss-Kahn en prenne pour 74 ans et qu'il décède telle que l'espérance de vie le prévoit, et sachant qu'un volume comporte 512 pages, calculez le nombre de volume qu'il faudra pour narrer les péripéties de notre singe-en-rut en cage. Une nuit en formule all inclusive* au Sofitel de New York à gagner !

Indice : Si les volumes sont édités dans une jolie édition cuir de mouton dorée sur tranche il y a de quoi se constituer un beau mur de bibliothèque.