Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 octobre 2011

Un peu d'Europe avant sa fin

Mercredi soir j'ai de nouveau regardé la télé. Il n'y avait pas Hitler ni la ligue des champions mais un peu de suspens sur la mort de l'euro. C'est là qu'on nous montre tous les caciques des pays européens discuter de la façon dont ils vont bien pouvoir se séparer sans dire à personne qu'ils n'ont pu s'entendre sur rien. A vrai dire on se fout un peu de ce qui peut se passer à Bruxelles. L'euro va crever, laissons le finir en paix.

Mais les images étaient parlantes. Ce pauvre Papandreou, chef des Grecs, cause de tout ce désordre, avait l'air comme un chien dans un jeu de quille, le cul entre deux chaises. Les autres chefs sont en train de lui régler son compte pendant qu'il attend derrière la porte. Droit comme en I et le sourire crispé, on le soupçonnait d'avoir un gode dans le sous-bassement. Et chacun de lui flatter la croupe en remuant le "couteau" dans la plaie pour qu'il n'oublie pas qu'il est un Grec...

05 janvier 2011

Mes prévisions pour 2011

Janvier
"Tempête en décembre, t'en chies en janvier." Le réseau sentinelle, le bien nommé, va annoncer une vague de gastro-entérite.

Février
Les stocks de glycol seront reconstitués mais on craint une pénurie de spasfon, de riz et de pain complet eu égard à la vague scélérate du mois de janvier.

Mars
Quelques giboulées sont à prévoir malgré les quelques grincheux du GIEC qui prétendent que nous assistons à un déréglement climatique depuis qu'il neige en hiver.

Avril
Ne te découvre pas d'un fil.
"Pour avoir chaud sans ta bouilloire, porte des Phildar !"

Mai
Des élections à deux tours sont à prévoir.
Si vous n'êtes toujours pas remis de janvier, alors votez dans le trou !

Juin
Rien. (cf. le carnet de chasse de Louis XVI...)

Juillet
Gros risque de chaleur le 17 à Marseille et le 24 à Albi.
Les vacances approchent il n'est pas question de parler de la chute prochaine de l'euro.

Août
Devant l'emballement de la crise financière, certains gouvernants ont la nausée, comme en janvier, mais ça ne sort pas...
Dans ce cas, boire de l'Arquebuse, l'alcool aux 33 plantes. "Avec l'Arquebuse, par en haut ou par en bas, il faut que ça sorte" (dixit un ponte de la médecine générale de Franche-Comté).

Septembre
Alea jacta est. Tout est sorti, mais il manque 10 000 milliards de dollars... Comment faire ? se disent les experts qui se souviennent à temps qu'ils avaient prévu cette situation. Ils nous expliquent doctement le déroulement inéluctable de la crise. On ne sait toujours pas ce qu'il faut faire. Le trouvage de la solution géniale est reporté à octobre.

Octobre
Les prévisions deviennent flous parce qu'il y a beaucoup trop de paramètres à prendre en compte et que je n'ai pas la puissance de calcul d'un Jacques Attali.

Novembre, Décembre

Résultats faussés par la défaillance du mois d'octobre. Néanmoins ça ne s'annonce pas joli-joli.

 

03 janvier 2011

Plus de sous

Il y a quelques jours j'ai glané une expression à la sortie d'un ministère. L'endroit était peu probable pour recueillir cette perle qu'est "ça m'a coûté 3 francs six sous". Il est donc probable qu'elle fût utilisée dans un cadre privé. Il ne vous aura pas échappé non plus que le traité de Maastricht n'avait pas prévu de la réactualiser. On dit donc toujours "3 francs six sous" alors que le franc a déjà, hélas mais momentanément, depuis presque 9 ans disparu. Quant aux sous ils me font inexorablement penser à mon arrière grand-mère qui acheta son permis de conduire en 1914 et qui employait cette monnaie alors qu'elle ne tintait plus dans les porte-monnaie depuis plus de 100 ans.
Rappelons à nos chers lecteurs qu'1 sou valait 5 centimes donc 3 francs six sous valaient 3 francs et 30 centimes (anciens...), ce qui fait en euro environ 0,5 centimes* (ou cents pour les plus modernes), ce qui justifie bien le sens de l'expression malgré l'extraordinaire puissance de l'euro face au dollar.

La semaine prochaine je m'attaquerai à une autre locution, glanée cette fois dans un bistrot : "on est chez nous quand même !" Outre la faute de français qui rappelle le "on les aura !", autre expression fautive d'un général qui devait devenir chef de l'État**, l'auteur s'efforcera de définir qui est "on", qui est "nous" et où est "chez".

 

* On remarquera au passage qu'il est désormais physiquement impossible de payer un article 3 francs six sous. Il faudrait avoir recours à un mode de paiement électronique moderne.

** Un général qui devient aussi maréchal mais n'était pas Mac-Mahon.


06 mai 2010

Pour les Belges y en a plus

La Belgique, que tout le monde croyait être un pays, n'en est plus tout à fait un. Elle est coupée en deux. Il y a d'un côté les Flamands, de langue néerlandaise et d'allure teutone, et de l'autre les Wallons, francophones, arrogants, chômeurs et "divers". Le plus difficile dans ce pays est de former un gouvernement car les deux parties ont du mal à se parler. En ce moment par exemple il n'y a pas de 1er ministre.

Bruxelles a deux particularités, elle est francophone mais se trouve en zone flamande, et elle est aussi la capitale de l'Europe. La Belgique est un royaume, ce qui veut dire qu'elle a un roi. L'Europe est ... n'est pas un royaume donc elle a un président, et il se trouve que celui-ci est Belge et qu'il fut 1er ministre de Belgique il y a peu, à un moment où Flamands et Wallons avaient reposé la hache de guerre.

Résumons-nous. La Belgique a un roi mais pas 1er ministre, l'Europe n'a pas de roi mais un président belge. Ce n'est pas si compliqué à comprendre de ce côté de l'Atlantique mais je peux vous garantir que dans le Nevada on y comprend peau de balle. Là où ça se corse c'est en arrivant sur le terrain de l'euro. Plus personne n'y comprend quelque chose pas même les eurocrates qui sont en ce moment même dans les églises à brûler des cierges pour la survie de cette monnaie de singe.

 

30 mars 2010

Grèce + sidathon

Pour soutenir la Grèce et la lutte contre le Sida, achetez ce produit 2 en 1.

graisse_phoque.jpg

Publié dans Champagne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : grèce, euro, fmi |  Facebook | |

16 mars 2010

10 ans de merde

Francia_2009_uem.png"Pièce de 2 Euros commémorative
Dixième anniversaire de l'Union économique et monétaire UEM 1999-2009

Tous les pays de la zone euro ont émis le 1er janvier une pièce commémorative de 2 € pour commémorer le 10e anniversaire de l'Union économique et monétaire.

Le centre de la pièce illustre une silhouette humaine stylisée dont le bras gauche est prolongé par le symbole de l'euro. Les initiales GS de l'artiste figurent sous le symbole de l'euro. Le nom du pays émetteur apparaît dans la(les) langue(s) nationale(s) dans la partie supérieure, tandis que l'indication 1999-2009 et l'acronyme UEM traduit dans la(les) langue(s) nationale(s) apparaissent dans la partie inférieure.L'anneau externe de la pièce représente les douze étoiles du drapeau européen.

Une exception existe pour le Luxembourg où la loi exige que le portrait du grand duc figure sur toutes les pièces, le portrait de celui-ci apparaitra donc en filigrane sur le côté inférieur gauche de pièce. Aux Pays-Bas, une loi similaire exigeant que le chef de l'état (le roi ou la reine) figure sur toutes les pièces, a été amendée pour participer à cette commémoration, cet amendement n'est valable que pour cette émission particulière.

Monaco, Saint-Marin et le Vatican ne font pas partie des pays émetteurs car ils ne sont pas membres de l'Union européenne."


Un petit commentaire s'impose tout de même. On sera amusé d'apprendre qu'un artiste a été requis pour dessiner cette grosse merde (mais néanmoins métallique), censée symboliser les dix ans de la monnaie unique, monnaie qu'elle est la meilleure du monde et qui inspire sacrément l'artiste.
Montrer cette pièce n'est pas vraiment important et relève de l'anecdote. J'ai été surpris de voir ça dans mon porte-monnaie tout-cuir made in France. En cherchant deux minutes sur Internet on tombe sur cette présentation de la pièce. Pour un sujet aussi débile que celui-là on s'aperçoit qu'il a fallu changer la loi d'un pays, forcer un pays a gravé des totos sur ses pièces alors que la loi n'autorisait que le souverain.

11 juillet 2008

No to racism

Souvenez-vous lors du dernier euro de football il y avait des banderoles contre le racisme, coincées entre Coca-Cola et Whirlpool. "No to racism" qui disaient. Je n'ai pas bien compris ce que ça voulait dire car je ne pratique la langue dite de Shakespeare qu'au boulot. Je viens de réaliser que pas grand monde n'a dû comprendre ce slogan publicitaire. En effet AUCUN pays anglophone ne participait à ce tournoi de football. On pouvait compter sur 16 pays (France, Italie, Pays-Bas, Roumanie, Allemagne, Pologne, Croatie, Autriche, Portugal, Turquie, Suisse, République Tchèque, Espagne, Russie, Grèce, Suède) - pas tous dans l'union européenne au passage... - mais pas d'Angleterre, de Pays de Galle, d'Irlande du Nord, d'Irlande du Sud ni d'Ecosse. Comment voulez-vous faire passer un message dans ces conditions ?

racism.jpgAdmettons que le supporter de base ait compris le message mon frère. Admettons qu'il soit Tchèque, que son équipe mène 2 à 0 à 10 minutes de la fin du match contre la Turquie. A ce moment-là un attaquant tchèque au moment de marquer le but qui va définitivement qualifier son équipe donne un énorme coup de tête dans la chaussure aux crampons aiguisés d'un défenseur turque (point de vue de l'arbitre...). Assommé, direct ! Pas de penalty... point de vue de l'arbitre... Puis malencontreusement les Turques marquent trois buts et éliminent nos pauvres tchèques qui ne peuvent se consoler que par des "No to racism" qui clignotent partout dans le stade. No to racism. C'est tout ce qu'on a à dire à des supporters qui subissent l'injustice. C'est tout ce que le football d'aujourd'hui peut nous proposer ?

Petite vengeance des Tchèques, ils ne veulent plus ratifier le traité de Lisbonne... Na ! 

19 juin 2008

L'euro fort

J'ai un péché mignon, écouter les interventions des auditeurs le matin à la radio. Je sais ce n'est pas bien et dangereux pour la santé mentale. D'ailleurs si on n'y prend pas garde on a vite fait de casser son transistor. Je n'en arrive jamais à cette extrêmité car je connais la valeur de mon vrai poste de radio qui fonctionne avec une molette et non des touches de présélection.

radio.jpgCet appareil crache depuis hier des invectives contre l'équipe de France de football venant de smicards qui n'acceptent pas la défaite de footballeurs sous prétexte qu'ils ont des salaires d'émirs séoudiens. C'est curieux cette obligation qu'à la France de devoir gagner à tout prix. Qu'on se rassure cela ne concerne que le football. En fait le football est un monde complètement à part une anti-société moderne si l'on y regarde de bien près. Avec Polytechnique, Centrale et quelques autres écoles (Sciences-Po étant sorti du club) c'est le dernier endroit où la sélection sur le mérite prime. Personne non plus ne vient contester les mérites de la colonisation ni essayer d'imposer des quotas ou une quelconque discrimination positive. Le résultat d'un match fait foi, pas de rattrapage ou de "ils ont tous gagné". Malgré certaines attaques ou certaines fausses vertus que l'on essaie en vain de l'affubler, le football reste ce havre d'un ancien monde qui disparaît un peu chaque jour. C'est peut-être aussi cela qui fait son succès.

 

PS : Les footballeurs français sont peut-être trop payés mais en admettant que les Italiens le fussent plus, ne méritaient-ils pas la victoire ?