Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 septembre 2013

Le visage humain du socialisme

François Fillon a passé la ligne rouge selon les officines de gauche, il a brisé le fameux "front républicain" inventé de toute pièce, que personne n'a jamais vu ni signé. Quel mal a-t-il fait ? Il n'a pas appelé à voter inconditionnellement pour le candidat PS en cas d'affrontement avec un candidat FN, il a appelé à voter pour le moins sectaire.

Voilà ce qui gêne les socialos :
- que Fillon ne donne pas d'ordre automatique aux électeurs leur interdisant du même coup leur liberté et le droit de réfléchir. C'est ça la démocratie selon les socialos !
- que Fillon sous-entende que des candidats FN puissent être moins sectaires que des PS, ce qui apparemment est confirmé par les socialos eux-mêmes qui, normalement, ne devraient pas être inquiets s'ils étaient sûrs de ne pas être plus sectaires que les FN.

Merci aux socialos qui avouent ainsi qu'ils n'ont rien à foutre de la démocratie et qu'ils sont sectaires. Je commence à leur trouver des qualités...



08 décembre 2012

L’UMP se coupe en UN…

En cadeau pour mes lecteurs un édito qu'un journal papier bien connu du landerneau n'a pas voulu prendre...
----------------------------------------------
 
L'UMP est rentré dans l'ordre, ses caciques font vœu de silence, faisant désormais leur, mais un peu tard, l’adage selon lequel il vaut mieux se taire et passer pour un idiot que de l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet. Mais quel capharnaüm pendant deux semaines ! La France entière a été prise à témoin dans cet imbroglio électoral, sauf quelques Dom-Tom du Pacifique oubliés des totaux. Peut-être que l’UMP avait mal interprété la récente reconnaissance du vote blanc ? Ce qui fit un peu tâche pour des gens qui se prétendent -selon une mode récente- humanistes. On retiendra également au passage que Fillon, au comble de la colère et probablement aussi de la lucidité, a admis publiquement que son parti était une mafia. C'est une information qui pourrait intéresser la justice, qui pour l'heure n'a condamné que « le meilleur d'entre eux », celui qui,curieusement, a été appelé à la rescousse pour rétablir l'ordre entre les bandes. Tout se tient...
Dans toute cette affaire on n'aura qu'un seul regret, celui que la discorde ne porte pas sur une vraie question politique, comme par exemple le rapport à la souveraineté, point fondamental qui avait failli être la cause de la partition du RPR à l’aube des années 90 avec d’un côté Pasqua et Seguin, et de l’autre Chirac et toute sa descendance actuelle. Car si l'UMP se fractionnait demain, il y aurait deux nouveaux partis, strictement identiques, tous deux descendants de la filière chiraquienne, libérale et mondialiste.
 

06 décembre 2012

Le RUMP !

François Fillon a donc créé un groupe parlementaire baptisé le RUMP, qui comme chacun le sait dorénavant veut dire croupion en Anglais. Vous me direz qu'appelez un mouvement "croupion" quand on s'appelle déjà Fillon, il y a de quoi entrer dans les annales...
Quand on regarde d'un peu plus près la nouvelle boutique on s'aperçoit qu'elle s'appelle en fait "Rassemblement UMP". Sachant que le "U" vaut pour "Union", ça commence donc par "Rassemblement Union", un beau pléonasme mais on n'est plus à ça près. Une sujétion pour éviter les mauvaises figures de style : inverser l'acronyme, ce qui donnerait "RUM Populaire". Là, on serait dans le vrai, dans le paûple, la goutte au nez et la crotte au fion !

20 septembre 2012

Supercherie

On était habitué à ce que l'UMP mente à chaque détour de phrase. Cette fois c'est un mensonge énormissime. Certes l'élection de leur nouveau chef et la quête de parrainages qui l'a accompagnée n'intéressent pas grand monde, mais regardons de plu près les chiffres annoncés. Copé prétend avoir recueilli 32000 signatures. Il avait presque la larme à l’œil en annonçant ce chiffre certifié par un huissier (probablement un vrai huissier, celui qui ouvre les portes). C'était sans compter sur Fillon qui arriva quelques minutes plus tard avec des cartons contenant 45000 signatures. Mais lui n'avait pas le rimmel qui coulait, il semblait trouver cela tout naturel.

Cela nous fait déjà 77000 signatures en tout, auxquelles on peut ajouter celles obtenues par les autres candidats qui ont finalement lâcher le morceau. On peut raisonnablement estimer à 85000 le nombre de signatures récoltées par tous les candidats. Combien y a-t-il d'adhérents à l'UMP ? Parmi ceux-là, combien auraient eu le cœur ou l'envie de renvoyer un bulletin pour apporter un soutien à des candidats qui, tous autant qu'ils sont, ne représentent même plus l'idéal de l'électeur de droite ?

Au moins au PS on ne se cache pas derrière un paravent démocratique, on nomme le chef sans demander l'avis des militants. Il faut dire qu'ils ont déjà donné dans le trucage d'élections.

25 août 2011

Nichons

A midi je me suis fait une fillette, pas la jeune fille aux socquettes blanches et aux boucles vernis mais la bouteille de 46 cl au gros cul qui fait loupe. J'ai eu tout loisir de penser aux insanités entendues peu avant à la radio et en tirer quelques conclusions définitives. Ainsi notre grand vizir, après 30 ans d'inaction, a décidé d'inverser la tendance sous le poids de la dette. Pour aller chercher quelques milliards il a décidé de taxer le tabac, l'alcool et les sucres ajoutés. Va pour le tabac, parait que c'est pas bon. Passe encore pour l'alcool mais point trop n'en faut sinon on ne pourra plus s'arsouiller qu'au Ritz. Quant aux sucres ajoutés il y a longtemps que ça aurait dû être fait, et en plus je ne connais pas de buveur de coca. Bizarre quand même cette idée de taxer les sucres ajoutés, pourquoi pas le gluten, le jus de papaye ou les vis à tête plate de 34 mm ?


Une fois torchée la fillette et venu le temps de rhabiller la gamine, j'ai fini par voir clair dans le jeu de Fillon. Une vraie décision de l'anti-France, de buveur d'eau. L'alcool et les sucres ajoutés. C'est une manière de double peine pour les producteurs de Beaujolais nouveau ! Comme chacun le sait le beaujolais peine, et on le comprend, à être au top de sa forme alcoolique à peine 2 mois après les vendanges, alors les producteurs sont souvent obligés de faire appel à Chaptal (ajout de sucres pour forcer la nature). Ainsi le beaujolais nouveau sera taxé pour ce que la nature lui a donné et pour ce qu'elle n'a pas su lui donner. C'est proprement scandaleux, ubuesque et moscoutaire !!! Je demande donc une demi-niche fiscale pour le beaujolais nouveau.

18 mars 2010

Fermeté française

(...)
Si j'étais Président de la République
Jamais plus un enfant n'aurait de pensée triste
Je nommerais bien sur Mickey premier ministre
De mon gouvernement, si j'étais président
Simplet à la culture me semble une évidence
Tintin à la police et Picsou aux finances
Zorro à la justice et Minnie à la danse
Est c'que tu serais content si j'étais président ?
Tarzan serait ministre de l'écologie
Bécassine au commerce, Maya à l'industrie,
Je déclarerais publiques toutes les patisseries
Opposition néant, si j'étais Président
(...)


et le refrain...
Si t'étais Président de la République
Pour nous, tes p'tits copains, ça s'rait super pratique
On pourrait rigoler et chahuter sans risques
On serait bien contents si t'étais Président

Gérard Lenorman (un visionnaire n'empêche)


Comme on doit dire à chaque fois, toute analogie avec des personnes ayant existé blablabla, il n'empêche qu'il y a des trucs à dire sur Mickey et sur Picsou. Commençons dans l'ordre chronologique par Mickey. Mickey n'était pas content la semaine dernière car les Américains ont exclu les avions français de l'appel d'offre du siècle. Tout le monde a bien compris que c'était par protectionnisme, pour filer du boulot à leurs chômeurs et surtout pas aux nôtres. Mickey s'est fâché car ces saletés d'Américains ne respectent plus les règles de libéralisme qu'ils ont imposées au monde. Mickey se sent trahi car il croit toujours au libre-échange et respectera mordicus ses règles même si Ricains et Chinois tentent de lui faire un enfant dans le dos. Rassurez-vous Mickey n'aura pas d'enfant mais il ne pourra plus s'asseoir car le raffinement des échanges homme-femme dans le respect de la courtoisie semble échapper à ses adversaires qui adaptent leurs moeurs à leur santé économique. Mickey sera cocu et qu'au cul.

Picsou aussi n'est pas content, il (elle en faite) se plaint des Allemands qui travaillent trop et ne dépensent pas assez d'argent dans la gaudriole, ce qui fait qu'ils sont maintenant beaucoup plus riches que nous. Ce n'est pas très fair-play de travailler pendant que les autres sont à la plage. Picsou l'a fait savoir à son homologue Allemand, limite il allait le traiter de sale boche qui réarme son industrie menaçant de déséquilibrer la zone euro en devenant vraiment les plus forts. Le successeur d'Albert Speer lui a répondu façon toi y en a un peu bête et moi y en a t'expliquer avec une image que toi y en a comprendra. "Christine (Picsou), si l'Olympique Lyonnais jouait un peu moins bien, les choses seraient plus faciles pour le Bayern Munich." Espérons que Picsou, à défaut de comprendre quoi que ce soit à l'économie, entende quelquechose au football.

 

08 février 2010

Rillons avec François

Tout se passait bien lors de son discours. Aplatissement total. Ronds de jambe. Léchage de botte. Argent restitué. Fondation pour la mémoire. Médailles, valeurs etc. Il n'était plus qu'à dix minutes du buffet campagnard : champagne, petite saucisse moutarde, chou-fleur mayonnaise. Patatras, la boulette ! Mon François, par media interposés, il demande au Mamoud (Mamoud Abbas, également appelé Abou Mazen) de réformer l'État palestinien (ça se passe vers 11min30). J'aurais été dans la salle du Crif, j'aurais mal pris la sentence. Aux dernières nouvelles il n'y a toujours pas d'État palestinien, seulement une autorité qui n'en a d'ailleurs plus beaucoup, à moins que mon ami Francis Raël ne m'ait pas tout dit.


Il est quand même fort le François ! Il fait la carpette devant les Juifs, et d'un seul coup il te sabre Israël en deux, le circonscrivant à la partie où son armée est présente et reconnaissant l'existence d'un État palestinien. Qu'on aille pas nous faire la leçon de l'antisémitisme, du racisme ou dire qu'on ne dit que des conneries dans les blogs sur Internet car là c'est le pompon !

 

31 mars 2009

Tout devient possible

redflagoverreichstag550.jpgFillon a parlé de "comportement irresponsable" et de "mépris de la morale la plus élémentaire" à propos des patrons des entreprises ayant été aidées par l'État distribuant des bonus ou des stock-options. Admettons qu'il ait raison. Que doit-on penser d'un Président qui s'augmente en temps de crise (car la crise ne date pas de septembre dernier en France) sur le dos de ceux qui le paient, les contribuables ? Mais Fillon a tort et se comporte comme un vulgaire apparatchik du temps de la dékoulakisation. Ce monsieur ne se gargarisait-il pas, lorsqu'il était accusé d'avoir versé des milliards aux banques, de n'avoir fait seulement qu'un prêt ce qui en plus permettrait à l'État de gagner de l'argent ? Ainsi quand l'État prête de l'argent cela veut dire qu'il a tout pouvoir sur ses débiteurs ? Il réclame le beurre et l'argent du beurre... Ces gens-là qui ne connaissent décidément rien à rien confondent l'actionnaire avec le prêteur.

L'État se permet de se mêler des affaires de deux ou trois malheureuses banques parce qu'il leur a prêté 1 ou  2 milliards d'euros. Rappelons tout de même que l'Etat français doit près de 1500 milliards d'euros à ses créanciers. Va-t-il leur concéder tout pouvoir ? Les banques chinoises vont-elles prendre le pouvoir en France ? Est-ce que je suis redevable du patron entre le moment où je bois mon p'tit picon-bière et celui où je le paie ?