Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 septembre 2013

Le visage humain du socialisme

François Fillon a passé la ligne rouge selon les officines de gauche, il a brisé le fameux "front républicain" inventé de toute pièce, que personne n'a jamais vu ni signé. Quel mal a-t-il fait ? Il n'a pas appelé à voter inconditionnellement pour le candidat PS en cas d'affrontement avec un candidat FN, il a appelé à voter pour le moins sectaire.

Voilà ce qui gêne les socialos :
- que Fillon ne donne pas d'ordre automatique aux électeurs leur interdisant du même coup leur liberté et le droit de réfléchir. C'est ça la démocratie selon les socialos !
- que Fillon sous-entende que des candidats FN puissent être moins sectaires que des PS, ce qui apparemment est confirmé par les socialos eux-mêmes qui, normalement, ne devraient pas être inquiets s'ils étaient sûrs de ne pas être plus sectaires que les FN.

Merci aux socialos qui avouent ainsi qu'ils n'ont rien à foutre de la démocratie et qu'ils sont sectaires. Je commence à leur trouver des qualités...



07 décembre 2012

Le FN persécuté

A votre avis qui a écrit cette phrase, laissant sous-entendre que la France ne vit pas dans un État de droit ?

Ce même Madénian qui a trouvé du plus haut drôle de traiter les électeurs du FN de "fils de putes", allant sur les brisées heureusement abandonnées par Sophia Aram dont le talent et la vivacité ont évidemment gagné à s'affranchir des cibles trop faciles parce que trop usées. Je ne suis pas sûr que la justice donne tort au premier, tant le droit est de travers dès qu'il s'agit du FN !


L'auteur n'est pas un de ces blogueurs qui parlent sans savoir. Le texte provient de quelqu'un qui connait un peu la justice française. C'est ici, chez Philippe Bilger lui-même !


Publié dans Champagne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fn, bilger, droit |  Facebook | |

01 juillet 2011

Périphrase façon Robespierre

Laurent Joffrin à propos de son passage à la télé, où il interrogeait Marine Le Pen, pour lequel même le site Lepost.fr qualifie sa prestation de haineuse :
"Cette opposition devait s’exprimer dans un esprit de vivacité démocratique."

Quelle belle périphrase à la Goebbels ! Reste à savoir ce que pourrait être un "esprit de vivacité" dans un contexte "non-démocratique". Tu sais quoi Joffrin ? On ne te dira pas de quoi il retourne dans ce cas-là, justement, retourne-toi, ce sera la surprise.

25 mars 2011

La bête revient

Comme à chaque fois lors d'une soirée électorale on se gargarise d'un côté et de l'autre on minimise la déroute. Mais cette fois pour le gargarisme il faudra une bonne dose de pastilles de Luchon car le PS, arrivé en tête, ne recueille qu'à peine plus de 10% des inscrits. Fort de cette extraordinaire légitimité le PS appelle à un sursaut républicain pour faire barrage au Front national selon la formule consacrée il y a une vingtaine d'année déjà par les chapelles de l'anti-racisme et de l'esbroufe réunies. L'UMP qui n'a plus de réserve de voix est obligée de rompre le dit "front républicain" contre le FN afin de ne pas sombrer dans le néant des places cantonales (rien à voir quand même avec les cantonniers). Le "front républicain" est une de ces inventions/incantations de gauche qui renvoie à une sorte de mystique républicaine (ce qui n'empêche pas de se dire laïc) visant à lutter contre ceux qui ne sont pas jugés républicains. Il va de soi qu'une formation politique doit obligatoirement adhérer à ce front sans quoi elle sera rejetée dans le camp ennemi, à savoir les non-républicains, les fassistes quoi.

Comme dans toutes les religions il commence à y avoir des mécréants. Ceux-ci sont de plus en plus nombreux, se foutent de tout ce qui est républicain ou démocrate et votent avec une canne à pêche ou une matraque. Mais ils semblent que les zélites pensent toujours que le vote FN est un vote protestataire. Tant que l'UMP ne verra aucun rapport entre son envie de marier les pédérastes (c'est juste un exemple parmi tant d'autres) et la courbe ascendant de la Marine, les affaires des ex-pensionnaires du paquebot ne sont pas prêt de couler.

17 janvier 2011

Du travail de pro

«On ne veut pas que les idées du Front national soient les seules défendues à Tours ce week-end. On est dans la rue pour dire que non, les idées d'extrême droite, on n'en veut pas», a indiqué à l'AFP Sébastien Boche, président de la Ligue des droits de l'homme de Tours, en tête du cortège.


Voilà un Boche qui n'épouse pas les idées prétendues d'extrême droite du Front national. Un Boche qui n'est pas d'extrême droite. Un Boche qui ne veut pas aller au front. Décidément les temps changent...

 

Publié dans Gros rouge | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : tours, boche, fn |  Facebook | |

13 décembre 2010

Reductio ad Werhmacht

Marine Le Pen a comparé l'occupation des trottoirs lors de la prière des Musulmans à "l'occup'". Beaucoup disent qu'elle a passé la ligne rouge. Qu'elle est bien proche maintenant cette ligne rouge ! Où est le racisme dans ces propos ? Il y a de quoi s'interroger. En tout cas on dirait que l'arroseur n'aime pas être arrosé. La reductio ad hitlerum est une marque déposée à l'usage exclusif du gauchiste. Quand c'est la droite qui fait une bien innocente reductio ad werhmacht c'est la panique comme après le piqué d'un stuka.

Martine Aubry, qui ne dit que des conneries, mais qui possède la super semelle anti-dérapage, a rétorqué, probablement sans ironie :
« Je ne suis pas sûre qu'elle ait compris qu'elle s'adressait aux petits-enfants de ceux qui ont libéré Marseille, en particulier ceux des Algériens qui sont morts pour donner leur vie à notre pays, a ajouté la maire de Lille. Je suis très choquée, quand on sait qu'elle appartient à un parti qui n'a pas eu, pendant cette période dont elle parle, l'attitude républicaine et de défense de la France. »

- Primo, avant de nous resservir le couplet sur les Algériens qui ont défendu la France, il faudrait qu'elle se souvienne qu'en 1940 l'Algérie n'existait pas, c'était la France. Si elle sous-entend que les "Algériens" à l'époque n'étaient que les Musulmans, alors oui Martine, c'est toi qui es raciste.
- Secundo il me semble que le FN d'aujourd'hui n'existait pas pendant la guerre... ou alors il s'agissait d'une coalition de communistes, ce qui ne doit pas être la cible.
- Quant à la défense des valeurs républicaines pendant la guerre... Le vote des pleins pouvoirs, n'était-ce pas les élus du Front populaire (et éminemment républicain) ? 14 des 17 ministres de la SFIO en 1936 n'ont-ils pas été "privés" de la carte du parti en 1945 ? Martine, bois un coup et reprend toi.

Concernant l'association des Musulmans avec la Werhmacht, mon petit Mouloud, c'est vrai qu'il n'y a aucun rapport. Il faudrait plutôt chercher du côté des divisions de la Waffen SS, la Waffen SS Handschar par exemple. Il faudrait s'interroger sur le fait que Mein Kampf fut et reste un best-seller dans tout le Moyen-Orient et qu'il est très facile de l'y trouver. Quand on veut être de mauvaise foi il y a toujours matière. Les mauvaises langues diront que c'est mon occupation favorite.