Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 août 2009

Capoue c'est fini

Vient enfin le temps des vacances. Je ne sais pas quel fut le tube de l'été mais j'ai bien l'intention de le watté à donf dans ma voiture en faisant la queue à la pompe à essence de chez SuperU. C'est décidé cette année je vais m'éclater. Finies les vacances où je ne sortais pas du jardin de peur de rencontrer des ostrogoths à lunettes de soleil et à planche à voile. A moi les plages délicieusement tamisées, barbecuités à la merguez et au monoï. Je veux enfin toucher au bonheur et pouvoir raconter mes vacances à la machine à café. Jusqu'à présent je passais pour un malheureux à la Bang Bang car je n'avais toujours pas mon deuxième albatros en kidsurf et pour un rabat-joie parce que je ne descendais jamais plus au sud que l'ex ligne de démarcation. En gros je passais pour une sorte de collabo nostalgique d'un ancien temps non désireux de profiter des agapes estivales proposées depuis le plan Marshall.


Il faut enfin tourner la page, que je rentre dans le rang. J'ai la vague impression en écrivant ces lignes que ça va quand même être coton. Ne vais-je pas faire une rechute en arrivant sur zone ? Je vais faire un effort je vous le promets. A tout hasard j'emporte quand même 1 ou 2 tomes des mémoires de Saint-Simon, un petit Thierry Maulnier pour la plage et pourquoi pas Les Corps Tranquilles de Jacques Laurent.