Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02 mars 2011

L'antisémitisme est fashion

A Belleville il y a quelques mois les Chinois se sont révoltés contre les Arabes qui avaient tendance à privilégier le racket plutôt que la truelle. Aujourd'hui se sont d'autres heurts entre minorités qui se produisent dans Paris par le truchement d'un personnage haut en couleurs, John Galliano, plus souvent à cheval sur le vélo sans selle que sur certains principes énoncés par des lois scélérates. Cet homme a proféré des insultes anti-sémites à la terrasse d'un bar interlope du marais. Il fallait bien que ça arrive un jour, le marais étant si proche du sentier. Apparemment retirer Céline des célébrations de l'année n'a pas eu que du bon, il aurait pu être oublier tranquillement à l'ombre des colloques, mais Klarsfeld a fait en sorte qu'il soit LA vedette de l'année et maintenant il est plagié sans talent par l'infâme Galliano.

On a beau être attaché à la liberté d'expression chez Paul Debedeux & Fils on en reste pas moins étranger à tout principe universel. Autrefois les curés étaient jugés par des tribunaux ecclésiastiques ou les militaires par des cours martiales, Galliano doit donc être jugé par ses pairs, sa clique mondialiste droitdelhommiste et tolérante jusqu'au trognon. Il y a des certitudes qui vont être ébranlées sur leur fondement.