Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 juin 2013

C'est la lutttt-teu

Un étranger tue un Français. La gauche défend le Français.
Un prolétaire tue un bourgeois. La gauche défend le bourgeois.

Pour une fois je suis en phase avec la gauche et son combat.
Eradiquons la racaille pauvre et étrangère du pays !
Ce n'est qu'un début, continuons le combat !



06 octobre 2012

A droite ou à gauche ?

On entend ça et là que la France est à droite. Les Français auraient gardé un bon vieux bon sens paysan qui les mettraient, lorsque cela est nécessaire, à l'abri des turpitudes de notre monde moderne (de gauche, quoi). Tous les experts sont d'accord, la France n'a jamais été aussi à droite depuis des lustres. Pourtant la majorité des grandes villes est à gauche, deux tiers des départements sont à gauche, toutes les régions sauf une sont à gauche, le sénat est à gauche, la chambre est à gauche et le président est de gauche. Comment est-ce possible ? Ou le constat des politologues est complètement bidon (mais je n'ose pas y croire afin de privilégier la seconde hypothèse). Ou le système politique, permettant à une majorité de droite de se choisir des représentants de gauche, est totalement dépassé.

On notera au passage que, non seulement le système démocratique ne remplit pas son rôle mais qu'en plus la partie non-démocratique de la société (justice, presse, "intellectuels" etc.) se choisit aussi des gens de gauche.

On notera aussi qu'il est sous-entendu que l'UMP est un parti de droite. C'est une hypothèse de travail comme un autre qui a le bon goût de rendre les choses plus simples (bien que fausses).

23 mai 2011

Travers de gôche, travers de porc

Quand on écoute Béachelle on comprend certaines choses sur l'homme de gôche. Merci DSK pour ce que tu as fait on progresse dans la compréhension de ce peuple si particulier. En effet le camarade Lévy livre à la fin le fond de sa pensée quant à la possible culpabilité du gras Dominique. Le raisonnement est simple.

Je suis ami avec lui depuis 25 ans. Je suis de gôche et porteur du plus bel humanisme qui soit. Mon ami est donc comme moi sinon il ne serait pas mon ami. Donc mon ami est innocent des faits qui lui sont reprochés (viol, sodomie, séquestration, j'en passe et des meilleurs).

C'est tout simplement un rapport à soi, l'amour propre trompé et trahi. Ces gens sont tellement purs et sûrs de leur ego qu'ils ne peuvent s'acoquiner qu'avec leurs semblables. Si l'un d'eux est mis en cause ils ne peuvent pas y croire car ils se remettraient eux-mêmes en cause. Ainsi ils vont le défendre jusqu'au ridicule. Il y a fort à parier que si la culpabilité est établie alors ils ne le connaitront plus. Ce serait trop dur de survivre en ayant un ami pareil.

Dans le même esprit on comprend dès lors pourquoi les gens de gôche ne veulent pas d'amis de droite, ils ne veulent que des gens comme eux qui leur renvoient leur propre image de sainteté. Quelqu'un qui est différent pourrait les atteindre en cas de coup dur et leur faire sentir la culpabilité.

Ces gens qui prônent la solidarité ne savent pas ce qu'est l'amitié, ces gens qui se gargarisent de vivre-ensemble ne sont que vivre-entre-nous, ces gens sont le terreau du totalitarisme qu'ils rêvent à nouveau de choyer dans leur perpétuelle recherche de l'homme nouveau (l'homme comme eux) si différent de l'homme réel.

02 mai 2011

Ce que dit le coran...

...à propos de la comparaison entre la droite et la gauche. Le coran c'est un peu comme la samaritaine, on y trouve de tout.

 

27. Et les gens de la droite; que sont les gens de la droite ?
28. [Ils seront parmi]: des jujubiers sans épines,
29. et parmi des bananiers aux régimes bien fournis,
30. dans une ombre étendue
31. [près] d'une eau coulant continuellement,
32. et des fruits abondants
33. ni interrompus ni défendus,
34. sur des lits surélevés,
35. C'est Nous qui les avons créées à la perfection,
36. et Nous les avons faites vierges,
37. gracieuses, toutes de même âge,
38. pour les gens de la droite,
39. une multitude d'élus parmi les premières [générations],
40. et une multitude d'élus parmi les dernières [générations],
41. Et les gens de la gauche; que sont les gens de la gauche ?
42. ils seront au milieu d'un souffle brûlant et d'une eau bouillante,
43. à l'ombre d'une fumée noire
44. ni fraîche, ni douce.
45. Ils vivaient auparavant dans le luxe.
46. Ils persistaient dans le grand péché.


C'est extrait de la sourate 56, ça vaut ce que ça vaut... C'est sûr c'est moins bien écrit que du Christophe Barbier ou du Giesbert mais il y a quelques fulgurances.

11 janvier 2011

Hessel encore

Un petit opuscule écrit par Stéphane Hessel fait grand bruit en ce moment. Rassurez-vous tout de suite je n'ai pas le temps de me salir les doigts avec ça. 3 euros les 25 pages ça nous met le livre standard de 250 pages à 30 euros. Il y a de quoi s'indigner ! En général je n'ai pas l'indignation facile sauf si l'on touche à la France et aux fruits de mon travail. Et pourquoi le lire puisque une revue de presse de 90 secondes suffit pour en extraire à la fois un résumé et une lecture complète ?

 

Quant au contenu on ne peut pas dire que notre vieux papy (fossile vivant en géologie) fasse preuve d'une quelconque originalité, bien au contraire. C'est juste une compilation de tous les thèmes de la bien-pensance éclusés sur tous les fronts depuis 30 ans. Que les gens achètent une leçon de morale qu'on leur sert gratuitement depuis des lustres me laissent pantois ! Trente ans que tu dormais Papy pour te réveiller à l'heure où ces idées vont bientôt rejoindre la poubelle de l'Histoire (en passant par le purgatoire des invendus des Emmaüs). 25 pages pour résumer les mots d'ordre de la gauche pendant trente ans et enfoncer des portes ouvertes. Les mangeurs d'hommes qui te feront la peau n'auront pas droit à du pâté de têtes mais à de la faisselle.

 

26 octobre 2010

Pour une bonne prévention

La gauche c'est avant tout une utopie avec des grands mots, des grandes phrases et des concepts. Les concepts sont des mots, qui ne disent rien, mais qui suggèrent beaucoup. Toute l'influence de la gauche repose sur cette idée. Comme vous le savez, et le déplorez souvent, les mots changent dans leur acception. Participons donc à ce mouvement en glissant un coin dans la logorrhée socialiste.

Aujourd'hui, la prévention participative. Dans la logorrhée de Paul on n'argumente pas, on donne des exemples. L'actualité nous y aident. Fromageplus déplore des scènes de pillage dans le centre de Lyon, or il y avait bien un moyen de l'éviter, par la prévention participative. Les bandes qui ont déferlé dans les rues commerçantes étaient visibles bien avant leurs méfaits. On savait pertinemment qu'elles ne venaient pas dans le centre de Lyon pour cueillir des pâquerettes. Il fallait donc les arrêter bien avant, sans attendre le "flag", c'est la prévention. Pour faciliter la prévention rien de mieux qu'une participation active de chaque citoyen, un repérage des bandes et des indications données aux forces de prévention grâce à un téléphone ou une connexion par un quelconque réseau social via GPS.


C'est la prévention participative.

 

30 janvier 2009

L'axe Rhum-Berling

berling.jpgA propos de son engagement (qu’il soit professionnel ou idéologique) Charles Berling précise ne pas croire « qu’on puisse être acteur, avoir à ce point le droit à la parole, sans avoir du même coup la responsabilité de ce que l’on raconte […] Jean Moulin n’était pas un « préfet engagé », mais un préfet qui est allé au bout de ses idées. Robert Badinter n’est pas un « avocat engagé », c’est un bon avocat. J’essaie d’être un bon acteur »

Tout est dit. C'est un résumé de la gauche artistique dans son ensemble. Se servir de l'outil en question pour faire passer ses idées (d'où la disparition de l'art probablement mais c'est une autre histoire...). Le corollaire est que tout ceux qui ne font pas passer ces mêmes idées dans leur expression artistique sont des fachistes. Effectivement on a beau être tolérant mais on ne comprend/accepte pas que les autres puissent ne pas considérer l'art comme un vecteur de propagande. Alors comme ces autres ne sont pas au service du marxisme c'est qu'ils sont fachistes, CQFD. Il reste donc encore des gens qui pensent, au 21è siècle, comme en 1950 dans des sous-cellules du PC de la banlieue Nova Hutta...