Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 mars 2009

Gentil le toutou

gentil.jpgDans la vie il y a les méchants et les gentils. Jusque là tout parait simple, mais les aléas et les turpitudes tendent à bouleverser cette vision maniaco-manichéenne. Quand un gentil est gentil, on ne peut pas se tromper il est gentil. Idem pour les méchants, un méchant méchant est méchant. En revanche que dire d'un gentil qui serait méchant ? C'est bien simple, la règle veut que ce soit l'intention qui compte. Alors notre gentil méchant sera quand même un gentil même s'il a fait du mal à plein de gentils et de méchants (ce qui est moins grave...). Dans le même ordre d'idée un méchant qui aurait été gentil toute sa vie y compris avec des gentils (quel fayot ce méchant!) restera toujours un méchant, car il est méchant. On le voit bien c'est le pedigree de départ qui compte, le tampon de la traçabilité.
De toute façon on ne peut rien faire avec les méchants, ils sont mous dans la gentillesse et mous dans la méchanceté alors que les gentils ont toujours eu des lumières de gentillesse et des débordements de méchanceté mais voilà, il sont gentils.

 

27 juillet 2008

Gentil le toutou

  Cet extrait de film me fait penser à quelque chose... Je n'arrive pas à dire quoi...