Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24 mars 2010

Polémique

Au regret de contredire notre cher Paul-Emic, le retrait de la taxe carbone n'est pas un "grenellegate" car il s'agit bel et bien d'une affaire franco-française. La France est le seul pays du monde à avoir eu cette idée saugrenue de plomber son économie pour sauver la planète à elle seule. Il faut donc utiliser une expression qui ne fasse pas allusion à un type de scandale américain mais de chez nous, du terroir.

Ce n'est donc pas un "grenellegate" mais un "21 avril du grenelle" ! La boucle est bouclée, les expressions toutes faites se suffisent à elles-mêmes et permettent d'en former de nouvelles encore plus complètes et abstraites. C'est Fromageplus qui appréciera ce néologisme.

 

19 mai 2009

Saints de glace

congelojpg.jpgRevenons à notre marronnier de l'an dernier, les bébés oubliés dans la voiture. Il y a quelques signes qui nous montrent que les journalistes attendent l'arrivée de l'été. En voilà un. C'est somme toute assez classique par les temps qui courent mais il y a une particularité à cette annonce. En effet on apprend dans l'article que la maman a placé un bébé dans le congélateur à la naissance mais qu'elle en a 4 autres dont 3 placés dans un foyer. Un dans la glace et trois dans le feu. Voilà une dame dont l'ascendant devait être radicalement opposé au signe zodiacal, car comment expliquer une telle disparité de traitement.


Les temps étant ce qu'ils sont, le réflexe premier de nos contemporains sera de la plaindre et de l'excuser eu égard à sa situation personnelle qui a dû être douloureuse dans une société qui essayait de lui garder la tête sous l'eau. Mais gare au deuxième réflexe conditionné de nos condecitoyens, le réflexe écologique. Cette dame sera vouée aux gémonies pour le coût-carbone du placement de son dernier enfant en cellule frigorifiée. Il ne faut pas s'ôter de l'esprit qu'un congélateur consomme beaucoup d'électricité et que dans l'état actuel des derniers Grenelle, il s'agit à plus de 99% d'énergie non-renouvelable.


On pourrait aussi s'apesantir sur le placement de trois de ses enfants dans un foyer et de son impact sur le réchauffement de la planète mais dans ce cas les calculs seraient beaucoup moins objectifs et encore sujets à caution dans la mesure où ils sont vivants et qu'ils n'est pas encore entré dans les mœurs de reprocher à quelqu'un de vivre parce qu'il a une emprunte écologique.