Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04 octobre 2012

Comme au Texas

Après la mort de deux jeunes dans les faubourgs de Grenoble s'est déclenché tout un tintouin médiatique. On ne sait pas trop pourquoi tout le petit monde politico-médiatique s'est intéressé à cette affaire, somme toute banale. Même le président a fait le déplacement, en avion cette fois, pour exprimer on ne sait quel soutien. C'est au moment où il était en bas d'une tour qu'il s'est fait interpeller d'une façon pour le moins baroque:"c'est devenu le Texas ici !" C'est là que ça devient vraiment intéressant...

Le 2 septembre 2012, sur RTL, Michel Destot, maire de Grenoble, à qui on vient de demander sa réaction à propos de cette phrase jetée à la face du président, a eu cette réponse effarante : "faut pas stigmatiser !" (il ne l'a pas dit comme ça, il a fait des études le gars, mais c'est précisément ce qu'il voulait dire).

C'est le feu dans nos banlieues mais faudrait quand même pas en profiter pour salir le Texas, c'est vraiment dégueulasse ce qu'a pu dire cette concierge qui ferait mieux de participer aux associations plutôt que de se plaindre !

16 avril 2010

Beaten or not beaten

Il y a deux catégories de gens sur terre, ceux qui pensent qu'il y a deux catégories de gens et les autres... On pourrait aussi définir une autre partition, plus en rapport avec l'actualité grenobloise. Il y a ceux qui voudront avoir une cigarette sur eux, même non-fumeurs, afin de pouvoir l'offrir aux membres d'une bande de dégénérés qui vous la "demandent". Et il y a ceux qui préfèreront avoir dans leur poche, à côté du paquet de cigarette, un bel objet muni d'un manche destiné à faire patienter les sauvages le temps que les forces de l'ordre apparaissent et emmènent tout ce beau monde au trou.