Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04 avril 2011

Pas de dons pour les Nippons

Les appels au don pour le Japon ont fait un flop en France alors qu'il y a peu on se pressait dans les bureaux de poste pour envoyer de l'argent à Haïti. Pourquoi ce deux poids deux mesures ? Il semblerait que ce soit une sorte de réflexe marxiste ou crypto-chrétien ne mettant en branle le porte-monnaie que pour les pauvres, un oursin barrant les voies de la solidarité aux riches adeptes du thon rouge. Cet épisode nous permettra de compléter un proverbe qui jusqu'alors fut toujours tronqué : "On ne prête qu'aux riches... mais on donne aux pauvres !"

07 février 2011

La quinzaine des dictateurs (3)

Avec Jean-Claude Duvalier a disparu une certaine idée de la dictature à la papa dans la zone tropicale. Cela fait déjà 26 ans qu'il a été renversé après 15 ans de règne sans partage et pourtant il ne flirte qu'avec la soixantaine, c'est dire qu'il a encore de l'avenir dans le métier. Sous sa présidence il y a eu du bon mais surtout du mauvais, ce qui suffit en soi à faire naître la nostalgie, l'Homme ne gardant que les bons souvenirs. Le symbole de son passage fut le Tonton Macoute, ni soldat ni policier, il était l'élément de la garde prétorienne, une sorte de milice mafieuse. Celui-là, qui n'était pas du genre à considérer le péquin moyen pour son neveu ou sa nièce, arborait fièrement un uniforme kaki, une arme à feu, un képi et des lunettes de soleil. C'est pour cela qu'il faisait peur et marqua son temps. Aujourd'hui il y a les odieuses "Chimères" qui ne porte plus l'uniforme, ont l'arme à feu et les lunettes, et disposent en plus du téléphone portable MP3, ce qui les rend plus sympathique aux gogos que l'ancien Tonton Macoute et semble les exonérer des pires forfaits dont son prédécesseur n'aurait pas même eu l'idée. La prière de Papa Doc le disait bien : "Avec Duvalier cé construction, Sans Duvalier cé démolition."


Pourquoi Jean-Claude Duvalier est-il retourné à Haïti alors qu'il aurait pu finir de dépenser sous un autre soleil le fric qu'il avait placé ? C'est une grande question à laquelle il est difficile d'apporter une réponse, d'ailleurs personne n'a compris ce retour. Un dictateur en place bénéficie bien souvent d'un prestige incarné par sa puissance et on lui attribue souvent, au bénéfice du doute, une grande intelligence. En l'occurrence il est peut-être temps de lever ce doute concernant noter pauvre Duvalier. Il aurait dû lire le bréviaire du dictateur qui est bien clair à ce sujet, on ne dispose que d'un mandat (mais en CDI), le deuxième ne durant jamais plus de 100 jours.

 

18 janvier 2011

Les huiles d'Haïti touchent

A l'occasion du premier anniversaire du tremblement de terre à Haïti il y a eu une polémique à propos de l'argent envoyé là-bas pour la reconstruction. 1,3 milliards de dollars ont été envoyés mais apparemment ça ne se voit pas beaucoup dans les rues de Port-au-Prince. Alors on commence à se dire qu'il y a peut-être eu une légère évaporation de billet verts. Il est vrai que depuis la crise on nous parle assez souvent de la volatilité du dollar, en voilà un bel exemple.

Une certaine incrédulité a vu le jour devant un tel état de fait. La croyance mondiale après le désastre d'Haïti était de se figurer que tout allait changer, que tous les pays de la terre allaient filer un coup de main, que le pays serait reconstruit en deux temps trois mouvements, que la corruption et le népotisme allaient déserter les tropiques. En somme on croyait que la tectonique des plaques avait le pouvoir de modifier en profondeur le genre humain, qu'à l'instar d'orangina elle secouerait la pulpe du fond. Erreur ! Les huiles sont toujours aussi grasses et leurs comptes en banque un "poil" plus fourni.


Ne jetons pas la pierre seulement sur les élites locales, les ONG prennent aussi leur part du gâteau. Savez-vous que les frais de fonctionnement de l'UNICEF s'élèvent à 85% là où ceux de la Croix rouge ne dépasse pas les 20% ?

10 janvier 2011

Nègre = esclave

Une nouvelle édition américaine des œuvres de Mark Twain a été expurgée de certains mots dits péjoratifs comme "nègre" par exemple, ce dernier étant remplacé le plus souvent par "esclave". C'est vraiment atroce d'en arriver là. Pourtant il ne me semble pas - je ne lis pas les auteurs américains - que Twain fasse l'apologie de l'esclavage dans ses romans. Et même s'il la faisait, ne serait-ce pas un témoignage de l'esprit du temps ? L'Histoire ne peut être subordonnée au présent. Ceux qui font cela, et ils sont nombreux, sont des criminels.

On travestit déjà la réalité, ça ne suffit pas, il faut maintenant attaquer la fiction. Si quelqu'un se pique de rééditer "Bagatelle pour un massacre" de Céline il aura pas mal de boulot de réadaptation et le résultat risque d'être encore pire que l'édition originale.

Une chose est sure dorénavant il faut constituer des stocks des livres intéressants et significatifs, il n'est plus question de faire confiance à je ne sais quelle bibliothèque nationale. Dans quelques temps ces endroits supposées travailler à la conservation seront les foyers de l'autodafé républicaine et festive.

Quant à la synonymie entre nègre et esclave il y a des dents qui vont grincer. En Haïti par exemple un Nègre est un homme libre haïtien alors qu'un Blanc est un étranger. C'est ainsi qu'un Noir américain sera appelé "Blanc" à Port-au-Prince tout simplement parce qu'il est étranger. Tout ça me rappelle une histoire que me racontait mon grand-père pour m'amuser : "Un jour c'était la nuit, les étoiles brillaient comme le soleil, je lisais mon journal plié en 4 quatre dans ma poche à la lueur d'un bec de gaz éteint. Soudain je vis un éléphant perché sur les branches d'un poteau télégraphique et en-dessous un Nègre blanc qui déterrait les morts pour les manger vivant."

 

13 janvier 2010

Papa cé profet

C'est malheureux ce qui arrive en Haïti mais tout cela était prévisible, avait été annoncé par Papa Doc. Que voulez-vous, les peuples ne tiennent jamais compte des avertissements !

Je vais de ce pas placer dans ma scala natura le duvaliérisme un cran au-dessus du vaudou.

 

Avec Duvalier, cé construction
Sans Duvalier, cé démolition
Avec Duvalier, Haïti promu
Sans Duvalier, Haïti foutu...


Pour rappel

 

04 mars 2009

Baby Doc à la tribune

 

C'est un vaste charabia mais il y a des fulgurances qui font froid dans le dos. L'auditoire est très attentif, surtout les maréchaux, qui veulent rester des maréchaux.

 

Papa Doc en image


C'était mieux avant... quoique (2)

duvalier.jpgExtraits du Catéchisme de la Révolution :


Q. Qu'est-ce que Duvalier ?
R. Duvalier est un Nègre de génie.

 

Q. Comment s'appellent le Seul Chef que le peuple haïtien reconnait comme son Sauveur et la Seule Femme qui est à ses côtés et que le peuple a dénommée la Première Marie-Jeanne de la République ?
R. Le Seul Chef que le peuple haïtien reconnait comme son Sauveur et la Seule Femme qui est à ses côtés... s'appellent l'Honorable Docteur Duvalier et Madame Simone-Ovide Duvalier.

 

Q. Pouvez-vous citer quelques-uns des actes révolutionnaires de François Duvalier ?
R. Il a doté la police d'une caserne magnifique et a construit le palais des Contributions qui fait l'orgueil et la fierté de notre capitale...

 

Q. Comment Duvalier nous a-t-il rachetés ?
R. Duvalier nous a rachetés en se sacrifiant et en souffrant pour nous nuit et jour au Palais National.

 

Q. Combien y a-t-il de sacrements Duvaliéristes ?
R. Il y a sept sacrements Duvaliéristes qui sont : le Prestige, la Dignité, la Discipline, le Respect de soi, la Compétence, l'Ordre et la Probité.

 

Q. Qu'est-ce que l'Extrême-Onction Duvaliériste ?
R. L'Extrême-Onction Duvaliériste est un sacrement institué par l'armée populaire, la milice civile et le peuple haïtien pour, sous le commandement de leur Chef, l'Honorable Docteur François Duvalier, écraser à coups de grenades, de mortier, de bazouka, de lance-flammes et d'autres outils, en les ratiboisant et en les annihilant, les apatrides, ces "vases d'immondices" qui, alliés à des étrangers et à la solde des ennemis de notre nation, ont tenté plus d'une fois de mettre en péril la souveraineté de l'Etat.

 

Q. Quand fait-on un péché mortel ?
R. On fait un péché mortel quand on a la velléité de se mettre au travers de la route lumineuse de progrès et de justice que poursuit la grande Révolution Duvaliériste...

 

Q. Récitez l'Oraison Dominicale.
R. Notre Doc qui êtes au Palais National pour la Vie, que Votre Nom soit béni par les générations présentes et futures, que Votre Volonté soit faite à Port-au-Prince et en Province. Donnez-nous aujourd'hui notre nouvelle Haïti, ne pardonnez jamais les offenses des apatrides qui bavent chaque jour sur notre Patrie, laissez-les succomber à la tentation et sous le poids de leurs baves malfaisantes : ne les délivrez d'aucun mal. Amen.

 

Q. Récitez la Salutation Angélique.
R. Je vous salue, Simone-Ovide Duvalier, pleine de courage et de bonté. Vous êtes bénie entre toutes et nous autres vos sujets en la patrie sommes bénis. Simone, Mère des déshérités, priez pour nous autres pauvres Duvaliéristes, maintenant et durant le règne à Vie. Amen.

 

Q. Récitez la Deuxième Litanie.
R. Duvalier protecteur des faibles : Président à Vie
Duvalier, destructeur des taudis : Président à Vie
Duvalier, espoir du peuple : Président à Vie
... Héritier du Sang Dessalinien, Emancipateur des masses, Constructeur de la Nouvelle Haïti ; Réconciliateur de la famille haïtienne, Rénovateur d'Haïti, Chef Suprême aimé et respecté, Homme-Drapeau et Homme-Nation, Pages Glorieuses de la Nouvelle Histoire, Idole des masses : Président à Vie
Leader spirituel de la Nation : Président à Vie
Le plus Grand Chef d'Etat de tous les temps : Président à Vie

 

Q. Récitez la Litanie Créole.
R. Avec Duvalier, peuple la ap évolué
Sans Duvalier, peuple la ap dégringolé
Avec Duvalier, Commerce la enchanté
Sans Duvalier, Commerce ap mandé charité
Avec Duvalier, cé construction
Sans Duvalier, cé démolition
Avec Duvalier, Haïti promu
Sans Duvalier, Haïti foutu...


Éditions Imprimerie de l'État, Port-au-Prince, juillet 1964.
Toutes les majuscules sont garanties (six mois...) d'origine.

Extrait et recopié (les larmes aux yeux) de Secouons le cocotier de Jean Raspail.