Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 septembre 2012

Le hallal confirmé

La semaine dernière une association de lutte contre la tauromachie déposait une requête devant le conseil constitutionnel à propos de la loi contre la torture contre les animaux. Cette loi interdit en effet la maltraitance aux animaux sauf dans le cas des combats de coqs et de la corrida. Le suspens était à son comble. Allait-on interdire cette pratique traditionnelle défendue par tous les porteurs de béret du sud de la Loire ? Même le brave Cantona s'était prononcé pour cette pratique. La réponse devait venir du fameux conseil des sages sorti de sa léthargie depuis qu'il peut être saisi tous les quatre matins si une loi ne revient pas à la tête d'un futur coupable. Pensez-vous que ces "sages" n'ont pas pensé aux conséquences de leurs actes ? Que serait-il advenu si les exceptions à cette loi avaient été supprimées ? Car en plus des combats de coqs et de la corrida figure une autre exception non-inscrite dans la loi, celle du hallal...

06 mai 2011

Cochon ne saurait mentir

La marche des cochons*, initialement programmée à Lyon, a été interdite à Lyon sous prétexte qu'elle représentait une action qui «stigmatise une partie de la population» et «diffuse un discours raciste». C'est un préfet de la ré-pu-bli-queu qui ose écrire cela ! Se souvient-on encore que nous vivons au pays de Descartes c'est à dire en France, dans un pays où on s'efforce de raisonner et où la logique intellectuelle est cousine des mathématiques et de la science. Ce n'est hélas pas le cas de toutes les cultures du monde.

Pourquoi rappeler cela ? Parce que cette manifestation avait pour but de dénoncer une certaine extension du hallal dans nos assiettes (qui deviendront donc des auges). En contre-partie le préfet taxe ces manifestants de racistes dans une logique d'inversion du sens proprement scandaleuse. Qui est le raciste dans l'histoire ? Celui qui offre du cochon à tout un chacun ou celui qui ne mange que la nourriture préparée par un de ses coreligionnaires ? Imaginez le sort qui vous serait réservé - quand on voit celui qui est fait à Laurent Blanc pour avoir tenu des propos jugés racistes en PRIVE - si au restaurant vous exigiez que votre plat soit préparé par un Catholique.

 

* Un concept à opposer littéralement à celui de voiture bélier...

13 avril 2011

Deux lois, deux mesures

«Nous servons de la viande halal par respect pour la diversité, mais pas de poisson par respect pour la laïcité.»

Voilà une magnifique phrase prononcée par le maire de Strasbourg, grammaticalement juste, ça ne fait aucun doute, mais dramatiquement imbécile, ça ne fait aucun doute. Ou alors ce bourgmestre semble admettre que le modèle que l'on doit accepter est celui du communautarisme où chaque groupe a ses propres règles. Admettons, pourquoi pas ? A ce moment-là cette phrase pourrait se traduire dans les faits par :

«Nous coupons la main des voleurs musulmans, comme le dit la charia, par respect pour la diversité, mais nous ne ferons rien contre un voleur catholique, sinon une vague peine avec sursis, par respect pour la laïcité.»

Voilà un bon système ! En moins de 10 ans il n'y aurait plus que des Catholiques en France. CQFD.

28 janvier 2011

Travers de l'industrie

"la présence de porc dans un produit qui n'est pas censé en contenir ne relève pas simplement de la question religieuse, mais aussi de la protection des consommateurs" cette phrase n'est évidemment pas de moi elle vient d'ici.

Ainsi le porc serait dangereux pour la santé. Je vais m'empresser d'aller voir mon charcutier et lui demander s'il met du porc dans ses rillettes. Si c'est le cas je vous prie de croire que ça va chauffer !

Revenons à nos moutons, ceux qui gueulent parce qu'ils ont mangé du porc depuis des années sans le savoir ce qui en fait de mauvais musulmans voire des infidèles. Dites les gars si vous ne voulez pas de porc (probablement des traces, des résidus quoi, pas l'empreinte que l'on voit dans la forêt juste avant de charger le 12) faites-les vous mêmes les saucisses ! Dans tout processus industriel il est impossible de garantir un zéro défaut alors qu'en les préparant chez vous il n'y aurait pas ce risque. Seulement le risque que madame laisse les traces présentes sur ses mains, ce qui d'un point de vue statistique ne garantit pas qu'elle n'ait pas des traces "d'impureté". Statistiquement il y a donc du porc partout et pas seulement dans la soupe au cochon, à moins de vivre dans un environnement où les autorités pratiquent le pogrom porcin depuis des lustres, ce qui n'est pas encore le cas chez nous.

 

27 septembre 2010

Photo cochonne (7)

Fait chaud les amis !

 

cochongrille.jpg