Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 décembre 2011

Hommage de la "vertu" au vice

"Une femme qui a mis son engagement au service des libertés et de la dignité humaine." Il s'agit probablement d'un hommage funèbre de la part de quelqu'un qui a su voir en la personne disparue une grande âme qui s'était mise au service des causes les plus nobles et les plus justes. Or il n'en est rien, ce sont les paroles de "mimolette"* à l'annonce de la mort de la Mitterrand. Cette femme fut un soutien inconditionnel de Castro le tortionnaire des Caraïbes, le soutien de la mafia Kurde et de toutes les autres fripouilles communistes de la planète.

Son hommage aurait eu un sens s'il avait parlé de "la liberté", qui s'accorde parfaitement avec tout type de goulag, et non "des libertés", notion peu en rapport avec cette clique de démocrates aux mains rouges.

 

* On aura reconnu François Hollande, successeur de Guy Mollet et aussi patronyme de l'autre pays du fromage.