Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 mars 2014

Technique de vote

Pour être un mauvais citoyen il y a plusieurs méthodes : ne pas voter, mal voter ou voter mal... On voit bien les deux premières solutions mais quid de la troisième ? Il s'agit tout simplement de pourrir l'urne au sens littéral. On retiendra principalement deux solutions, et on laissera à la sagacité des lecteurs le soin d'en présenter d'autres. 1. Insérer une merde de chien (petite et plate) dans l'enveloppe. Cette solution requiert un certain savoir-faire car les odeurs risquent de trahir l'électeur avant le traditionnel "a voté". Si l'enveloppe passe, plus rien ne pourra l'en sortir avant la clôture du scrutin. Une journée complète où le bureau de vote baignera dans la merde ! Et pour le coup les socialos pourront voter en se bouchant le nez pour de bonnes raisons... 2. Insérer un sachet en plastique d'huile dans l'enveloppe de façon à ce qu'il ne se renverse qu'au moment où l'enveloppe tombera dans l'urne. Il y aura certes moins d'odeurs mais l'huile pourra anéantir par l'osmose du papier un nombre considérable de bulletins. Dans deux mois d'autres élections...

Publié dans Champagne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vote, merde, huile |  Facebook | |

18 janvier 2011

Les huiles d'Haïti touchent

A l'occasion du premier anniversaire du tremblement de terre à Haïti il y a eu une polémique à propos de l'argent envoyé là-bas pour la reconstruction. 1,3 milliards de dollars ont été envoyés mais apparemment ça ne se voit pas beaucoup dans les rues de Port-au-Prince. Alors on commence à se dire qu'il y a peut-être eu une légère évaporation de billet verts. Il est vrai que depuis la crise on nous parle assez souvent de la volatilité du dollar, en voilà un bel exemple.

Une certaine incrédulité a vu le jour devant un tel état de fait. La croyance mondiale après le désastre d'Haïti était de se figurer que tout allait changer, que tous les pays de la terre allaient filer un coup de main, que le pays serait reconstruit en deux temps trois mouvements, que la corruption et le népotisme allaient déserter les tropiques. En somme on croyait que la tectonique des plaques avait le pouvoir de modifier en profondeur le genre humain, qu'à l'instar d'orangina elle secouerait la pulpe du fond. Erreur ! Les huiles sont toujours aussi grasses et leurs comptes en banque un "poil" plus fourni.


Ne jetons pas la pierre seulement sur les élites locales, les ONG prennent aussi leur part du gâteau. Savez-vous que les frais de fonctionnement de l'UNICEF s'élèvent à 85% là où ceux de la Croix rouge ne dépasse pas les 20% ?

06 février 2009

Cuisine à l'huile

yazidsabeg.jpgM. Yazid Sabeg, le commissaire à la diversité et à l'égalité des chances, a déclaré hier à propos de "la couleur de nos assemblées et de nos entreprises" :

 

"c'est d'une pâleur, d'une blancheur et c'est pas très frais d'ailleurs !"

 

C'est plutôt une expression à employer à propos d'un vieux beurre rance.