Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 avril 2011

Un petit geste pour la planète

En rentrant hier soir à plat ventre d'un lieu de perdition j'ai jeté un œil sur le bord de la route pour m'assurer que la progression était encore rectiligne. C'est là que j'ai vu le panneau des écoles annonçant la traversée des bambins. Le dit panneau triangulaire disposait d'un système d'avertisseur visuel à ses extrémités, en clair il y avait des ampoules à chaque coin. En levant correctement la tête dans la bonne direction on pouvait constater que le système d'alimentation électrique était assuré par un panneau solaire associé à une batterie. C'est à ce moment-là que mon cerveau s'est remis en marche à commencer par l'hémisphère (gauche je crois) lié à la capacité d'indignation. Rapide calcul à la louche pour évaluer l'utilité de ce bazar et son coût reporté sur mon impôt local. Rapide conclusion, c'est de la démagogie à deux balles !

 

Pourquoi ne pas profiter d'une énergie électrique nucléaire quasi gratuite ? Parce que question rentabilité, en calculant le prix du panneau solaire, celui de la batterie, rapporté au prix du kWh d'EDF, l'amortissement est prévu pour dans quelques centaines d'années (sans compter qu'une batterie se change tous les 5 ans). Économie nulle. A-t-on au moins sauvé la planète (rien que ça !) en utilisant cette technique qui a besoin de terres rares, de lithium, de métaux lourds et de beaucoup d'eau pour sa conception ? La réponse est dans la question ! En attendant le gogo-écolo est content, ravi, il pourra sourire tous les jours en passant devant cet exvoto écologique.

11 janvier 2011

Hessel encore

Un petit opuscule écrit par Stéphane Hessel fait grand bruit en ce moment. Rassurez-vous tout de suite je n'ai pas le temps de me salir les doigts avec ça. 3 euros les 25 pages ça nous met le livre standard de 250 pages à 30 euros. Il y a de quoi s'indigner ! En général je n'ai pas l'indignation facile sauf si l'on touche à la France et aux fruits de mon travail. Et pourquoi le lire puisque une revue de presse de 90 secondes suffit pour en extraire à la fois un résumé et une lecture complète ?

 

Quant au contenu on ne peut pas dire que notre vieux papy (fossile vivant en géologie) fasse preuve d'une quelconque originalité, bien au contraire. C'est juste une compilation de tous les thèmes de la bien-pensance éclusés sur tous les fronts depuis 30 ans. Que les gens achètent une leçon de morale qu'on leur sert gratuitement depuis des lustres me laissent pantois ! Trente ans que tu dormais Papy pour te réveiller à l'heure où ces idées vont bientôt rejoindre la poubelle de l'Histoire (en passant par le purgatoire des invendus des Emmaüs). 25 pages pour résumer les mots d'ordre de la gauche pendant trente ans et enfoncer des portes ouvertes. Les mangeurs d'hommes qui te feront la peau n'auront pas droit à du pâté de têtes mais à de la faisselle.

 

29 septembre 2009

Vieux bougre

J'ai regardé 5 minutes la télé hier soir. Il y avait comme chaque soir Tadéi qui invitait une brochette de personnalités pour parler des vieux. Étaient assis l'un à côté de l'autre Pasqua et Siné, autant dire que la mayonnaise n'a pas pris du tout, c'est pourquoi je ne suis resté que 5 minutes. Mais Pasqua a eu le temps de sortir une vérité riche de sens. En gros ça donnait ceci : "on n'est pas vieux tant qu'on a toujours une faculté d'indignation sinon..." il sous-entendait "on est bon pour la casse".


A mon avis il n'a pas faux le bougre mais notre époque ne voit pas cela de la même manière. Pour elle ceux qui s'indignent sont des vieux cons et les autres vont dans le sens de l'histoire, ils sont modernes quoi. S'ils savaient que Pasqua pense qu'ils sont déjà morts...